Dublin Street – Samantha Young (T1)

Résumé de l’éditeur :

Quand Jocelyn Butler pénètre dans le magnifique appartement de Dublin Street, elle croit vivre un rêve. Un cadre somptueux, un quartier agréable d’Édimbourg, et une future colocataire des plus adorables. Ellie Carmichael est certes un peu trop enjouée et curieuse pour le caractère secret de Jocelyn, pour qui se lier d’amitié avec autrui a toujours été une épreuve, mais elle lui est aussitôt sympathique. Son frère, en revanche… Beau comme un dieu, mais aussi arrogant que déstabilisant, Braden Carmichael fait voler en éclats son fragile équilibre. Car en plaquant tout pour venir s’installer en Écosse, la jeune femme espérait laisser derrière elle son passé tragique. Or la passion qui la lie bientôt au ténébreux Braden fait resurgir ses peurs les plus profondes, et les exorcise…


Mon avis :

Ce livre trainait depuis un looong moment dans ma PAL, la couverture ne me tentait pas trop, le résumé n’était pas des plus originaux. Et pourtant maintenant je me demande comment est-ce que j’ai pu le laisser de côté aussi longtemps…

Jocelyn – Joss – est une orpheline à l’esprit torturé, blessée, totalement renfermée sur elle-même. Elle a fui les États-Unis quelques années auparavant pour retrouver ses racines familiales dans une ville qu’elle n’a jamais connue : Édimbourg. A la recherche d’une colocation pour se re-créer un semblant de cercle social, elle rencontre Ellie, étudiante, mais surtout son frère, Braden. L’attraction entre Joss et Braden est immédiate, mais ce dernier va devoir franchir les nombreux murs que Joss a construit autour d’elle pour avoir une réelle chance d’établir un minimum de relation avec Jocelyn.

Un résumé bateau dans le genre : deux beaux jeunes gens, à qui tout semble réussir, qui ne manquent pas d’argent, qui se rencontrent par hasard, se retrouvent encore une fois par hasard, et hop coup de foudre. Pourtant ce livre reste une petite perle dans son genre.

Jocelyn, j’ai immédiatement accroché à son personnage, et elle m’a fait presque pleurer dès le prologue. Ce qui lui arrive pourrait arriver à n’importe qui, et ses réactions sont tellement pleine de réalisme que l’on se retrouve immédiatement plongé dans l’histoire, à côté d’elle. En cela la plume de Samantha Young est vraiment magnifique, pleine d’émotions, elle nous fait très vite entrer dans la vie de Jocelyn, dans son cœur et dans sa tête. On en vient à souhaiter le meilleur pour elle, on veut qu’elle s’en sorte. C’est vraiment une immersion totale dans un personnage, on ressent ce qu’elle ressent, on la comprend, une vraie empathie. On découvre Jocelyn au fil du roman, son histoire, son passé, on l’accompagne dans sa reconstruction, ses peurs.

Samantha Young possède une écriture qui permet réellement à ce livre de se démarquer des autres romances New Adult du moment. Les relations sexuelles sont présentes, mais on n’en est pas abreuvé comme ça a pu l’être dans d’autres livres. Elles servent réellement ici à renforcer le couple de Joss et de Braden, et permettent à Joss de comprendre ce qu’elle ressent.

Quant au personnage de Braden, c’est l’archétype même de l’homme beau, riche, sur de lui, arrogant mais qui cache une enfance pas des plus faciles. Pourtant on s’attache tout de même à ce personnage qui a lui aussi quelques fêlures. Il a de l’argent, mais n’en abuse pas dans l’histoire. Joss n’est pas couverte de cadeaux à chaque page, elle garde son caractère, son tempérament, et son indépendance, et ne fait pas sa vie par rapport à Braden. On assiste donc parfois à des échanges pleins d’étincelles, et Joss possède une certaine répartie pleine d’humour.

Ce livre est vraiment addictif, ce qui m’a totalement surprise. On craque dès le prologue pour Jocelyn, elle nous emmène avec elle dans son monde brisé. Impossible de le refermer avant d’avoir fini, les chapitres défilent sans que l’on s’en rende compte. Si l’histoire possède un synopsis des plus banals, la plume de Samantha Young fait tout la différence et nous livre un roman qui se classe sans conteste dans les meilleurs de son genre.

5 réflexions sur “Dublin Street – Samantha Young (T1)

  1. Pingback: Dublin street, tome 5 : Scotland Street – Samantha Young | Alice Neverland

  2. Yeap moi aussi j’ai aimé…
    Par contre j’ai buté à lire le pseudo suites… le résumé du tome 2 m’a rebuté …
    Sincèrement … ça vaut le coup de les acheter ?

    Je regarde votre liste de livres… on a plus ou moins lu les mêmes. Je suis comme vous… je dévore les livres… et depuis l’existence de la tablette je me sens reine… la possibilité d’en emporter une dizaine pour une dizaine de jours 😉 , sans alourdir la valise… (pour les yeux par contre ce n’est pas le top… mais quand on aime on ne compte pas.

    Aimé par 1 personne

    • La tablette est ma sauveuse car, comme vous, elle me permet de partir en vacances et de me déplacer sans abimer mes livres et sans trop en prendre non plus (et pouvoir lire dans le noir quand monsieur dort à coté, c’est tout de même non négligeable 😉 )
      Concernant Dublin Street, j’ai eu plus de difficultés avec le second tome dans lequel je n’ai pas retrouvé la magie qui m’avait tant plu dans le premier. Par contre, il est quand même assez essentiel de le lire pour comprendre le troisième, Jamaica Lane, qui est un véritable petit bijou, aussi bien que le premier. Le tome 2 aide à comprendre tous les liens familiaux entre les deux héroïnes. Je pense ue, malgré tout, vous devriez quand même réussir à comprendre les tenants de l’histoire si vous décidez de faire l’impasse sur London Road !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s