Larmes – Lauren Kate (T1)

Couverture Larmes, tome 1

 

Résumé de l’éditeur :

« Ne jamais, jamais pleurer. »
A 9 ans, Eureka a promis à sa mère de ne plus jamais pleurer. Aujourd’hui, Eureka a 17 ans et n’a pas versé une seule larme depuis ce jour. Même aux funérailles de sa mère, morte dans un étrange accident. Quelques mois plus tard, la jeune fille rencontre Ander, un mystérieux jeune homme aux yeux turquoise. Il lui apprend qu’elle est en danger. Eureka se sent perdue : peut-elle faire confiance à ce garçon qui semble tout connaitre d’elle alors qu’elle ignore tout de lui ? Grâce au livre écrit dans une langue inconnue que sa mère lui a laissé, Eureka va comprendre qu’elle est l’héritière d’un extraordinaire et terrifiant pouvoir…


 

Mon avis :

On ne va pas se le cacher. A sa sortie je savais que ce livre allait finir dans ma bibliothèque tellement sa couverture est magnifique, dans la même veine que la série Fallen de Lauren Kate. Ayant apprécié cette dernière, je m’attendais à une bonne surprise de la part de Larmes. La surprise je l’ai eue, mais peut être pas dans le bon sens…

J’ai eu beaucoup, beaucoup, beaucoup de mal à m’attacher à Eureka. Elle vient de perdre sa mère trois mois plutôt dans un accident des plus étranges – leur voiture a été emportée par une vague scélérate alors qu’elles traversaient un pont. Eureka a énormément du mal à s’en remettre. Elle doit aller habiter chez son père, qui s’est remarié quelques années auparavant avec une femme qu’elle n’apprécie guère, et n’arrive pas à s’intégrer à cette vie si différente de celle qu’elle avait avec sa mère.

Tous les éléments sont là pour que l’on éprouve une certaine empathie envers Eureka et ses déboires. Pourtant l’héroïne est fade, totalement apathique, assez égoïste et sans sentiment... Je n’ai pas du tout accroché avec elle. Et elle n’est pas la seule. Les autres personnages sont de la même trempe. On n’est pas proche d’eux, ils m’ont laissé totalement indifférente. Les seuls que j’ai vraiment appréciés sont les jumeaux de quatre ans, William et Claire, et encore.

Il arrive toute sorte d’évènements tous plus bizarres les uns que les autres, mais personne ne semble s’inquiéter plus que cela. Leurs réactions sont totalement irréalistes. En deux mois, Eureka assiste à deux vagues scélérates, manque de se noyer avec ses petits frères et sœurs, mais accepte de monter sans soucis sur un bateau. Personnellement en un si court laps de temps, j’aurais été traumatisée par l’eau. De même que pour les jumeaux, elle les sauve de la deuxième vague, mais les embarque la semaine d’après sur un bateau… A quatre ans… Bref inutile de dire que les réactions des personnages m’ont passablement énervées par leur manque total de réalisme.

Quant à l’histoire en elle-même… Le début est long, très long. La mise en place de l’histoire est trop lente. Les descriptions parfois incompréhensibles, personnellement celles des vagues m’ont plus embrouillées qu’autre chose, et j’ai préféré aller chercher directement sur le net à quoi ressemblait une vague scélérate au lieu de m’en tenir à la description (notamment lors de la deuxième, je n’ai strictement rien compris à le description de la situation, même après cinq relectures. Impossible de m’imaginer l’environnement qu’essayait de représenter Lauren Kate.). Il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup trop de détails qui ne servent strictement à rien, et qui cassent plus la lecture qu’autre chose. J’ai même eu parfois l’impression d’avoir une écriture vraiment brouillonne. Dès qu’il y a de l’action, cela retombe immédiatement. Il y a bien trop de longueurs, de passages vraiment ennuyants, et de temps morts.

L’action est vraiment difficile à arriver. Sur 500 pages, j’en ai passé 400 à me demander s’il fallait vraiment que je continue ma lecture. Les 100 dernières relèvent un peu le niveau, même si la fin m’a semblé vraiment fouillis. L’atmosphère est vraiment très sombre. De ce côté là Lauren Kate a bien su nous le faire ressentir. Mais il y a trop de morts pour que cela apporte du réel à cette histoire.

Par contre, l’histoire et le mythe qui entourent Eureka sont eux vraiment magnifiques. J’ai vraiment apprécié la découverte de la signification des trois objets qu’a légués Diana à sa fille Eureka. La recherche de la traduction du grimoire est ce qui m’a fait continuer ma lecture.

J’ai été énormément déçue par ce livre. Je n’ai vraiment pas réussi à accrocher. Trop de longueurs, des personnages fades et un vrai irréalisme dans leur ressenti et leurs actions. Une fin qui m’a fait penser à Alice au pays des merveilles. Pourtant je pense qu’il y a énormément à faire avec le mythe et la légende qu’a mis en place Lauren Kate. Je lirai la suite, certainement, mais j’en attends vraiment beaucoup. Pour l’instant, Larmes est vraiment un beau livre à avoir dans sa bibliothèque, mais pas si bon que cela…

 

9 réflexions sur “Larmes – Lauren Kate (T1)

  1. Pingback: Rétrospective – Année 2015 | Alice Neverland

  2. Je suis d’accord, la couverture est M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E ! Je la trouve sublime… J’ai bien aimé ce livre malgré le fait que le début soit un peu long comme tu l’as si bien exprimé. J’ai vu que le tome 2 était sortie en juillet me semble t’il et j’avoue que la tentation est grande… La couverture est toujours aussi belle, le contraire m’aurait étonné. Je ne sais pas si tu l’as déjà lu et si oui qu’en a tu penser ?

    Aimé par 1 personne

    • Je suis tout à fait d’accord avec toi, la couverture du second tome est tout aussi magnifique que celle du premier. J’ai effectivement craqué, et je l’ai acheté également. Mais je n’ai pas trouvé le courage de lire cette suite vu mon sentiment quant au premier tome…
      Qui sait, peut être un jour…

      J'aime

      • Aujourd’hui j’ai aussi sauté le pas et je l’ai acheté, trop de tentation …je vais sûrement bientôt le commencer, je t’en dirais des nouvelles. Peut être qu’il te fera te réconcilier avec cette série…

        Aimé par 1 personne

      • Je ne sais pas si vous avez osé entamer la lecture du tome 2, mais en tous cas, moi oui, il y a deux jours si je ne me trompe pas (mais je l’avais acheter il y a un plus longtemps, mais avec les cours etc, je n’avais pas eu le courage de le commencer)… J’avoue que lors des deux premiers chapitres j’étais un peu perdue, je n’arrivais pas à m’imaginer dans la même situation que les personnages, mais après tout est devenu plus clair …! Je trouve que Eureka se dévoile un peu plus, mais on sent que ce qu’il lui arrive lui fait un peu peur tout de même. Je crois même que je me suis attachée à ses personnages, la preuve ; je me suis surprise a pleurer lorsque l’un des personnages quittait l’aventure mais ça chuuuut ! je ne dirais rien de plus pour celles et ceux qui voudront le lire. Et toi Alice, as tu sauté le pas ?

        Aimé par 1 personne

      • Toujours pas… Le premier avait tellement été une déception que je n’ai toujours pas trouvé le courage de me lancer dans cette suite, même si le livre m’attend sagement depuis un moment dans ma bibliothèque…
        Qui sait, peut être qu’avec ce que tu m’en dis, je vais réussir à franchir ce pas 😉

        J'aime

  3. Je trouve la couverture magnifique, j’ai adoré fallen de cette auteure, je voulais retenter l’aventure avec cette nouvelle saga, je l’a trouve moins bien que fallen mais elle a un bon potentiel ^^.

    J'aime

    • Elle a du potentiel oui, Lauren Kate peut aller très loin avec ce thème. C’est bien pour cela que je lirai la suite, car j’espère vraiment qu’elle sera mieux. Mais il n’empêche que ce premier tome m’a laissé un arrière goût amer, pour ma part il n’est pas à la hauteur de ce qu’on nous promet.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s