Intrépide – S.C. Stephens (Toughtless T3)

Couverture de Thoughtless, Tome 3 : Intrépide

Résumé :

Le succès a toujours un prix. Quel sera-t-il pour Kiera et Kellan ?

Les D-Bags vivent une véritable success story qui ne va pas sans causer des problèmes dans la vie de couple du si sexy chanteur du groupe. L’amour de Kiera et Kellan pourra-t-il resister aux pressions constantes que leur inflige le star system ? Un producteur plus ou moins véreux, une ancienne pop star qui cherche à utiliser leur célébrité et des médias qui relayent de fausses rumeurs : autant d’obstacles qu’ils devront traverser ensemble. Heureusement ils peuvent compter sur l’amitié et les liens quasi familiaux qu’ils ont créés avec les autres membres du groupe qui les aideront à traverser ce ras de marée médiatique. Suite et fin de la série phénomène de S.C. Stephens, et des aventures du couple désormais mythique : Kiera et Kellan.


Mon avis :

Intrépide, c’est un des romans que j’attendais le plus pour cette rentrée, et c’est donc avec un pur délice que je me suis replongée dans ce dernier tome scellant l’histoire de Kiera et Kellan.

On retrouve nos deux tourtereaux directement là où nous les avions laissés, après leur « mariage » au Pete’s (plus un échange de vœux qu’un mariage.). Kiera, diplômée, envisage donc de suivre Kellan et les D-Bags lors de leur tournée avec les Avoiding Redemption, le groupe qui leur a permis de se lancer. Pour les D-Bags, c’est le début du succès et on les suit dans le lancement de leur carrière de rock stars à travers les yeux de Kiera.

J’ai lu ce livre sans pouvoir m’arrêter. Dès les premières pages l’arrivée de Joey pose les bases du problème que sous-entend la célébrité naissante de Kellan : ses ex ne risquent-elles pas de refaire surface à la vue du succès grandissant des D-Bags ? Son couple avec Kiera va-t-il supporter tous ces rebondissements ?

Je me suis vraiment régalée dans ma lecture. On est au cœur des préparatifs du lancement officiel des D-Bags et c’est un délice de les y suivre. On a ainsi une petite vision de la pression que subissent ces groupes lancés par de grandes maisons de disques, dont le but premier est clairement de se faire un maximum d’argent sur le dos de leurs stars, parfois à leurs dépens, comme on va pouvoir ici le constater. Mais bizarrement, c’est ce qui va renforcer le couple de Kiera et Kellan.

S.C. Stephens met vraiment l’accent sur les émotions dans ce dernier tome. Les scènes « hot » sont moins présentes qu’au début, mais bien plus puissantes, car preuves d’un amour plus fort que tout. Kiera et Kellan sont absolument tout l’un pour l’autre, et c’est ce que renforcent ces scènes là. C’est juste beau, magnifique, et toujours sensuel.

J’ai également beaucoup apprécié l’idée de Kiera rédigeant son autobiographie, ce qui nous donne vraiment l’impression que c’est ce que nous sommes en train de lire à travers Thoughtless. Mon seul point noir revient (encore et toujours…) à Kiera. Kiera toujours trop parano, Kiera qui manque toujours autant de confiance en elle, Kiera qui a toujours la larme aussi facile… Au début du roman, on retrouve la Kiera passive du premier tome, celle qui aime s’asseoir sur son lit et pleurer toutes les larmes de son corps. La Kiera du deuxième tome, moins pleurnicharde et plus indépendante, refait heureusement vite surface. Avec l’arrivée de Sienna dans l’histoire, on commence à comprendre vraiment ce que peut ressentir Kiera et son manque de confiance en elle. J’ai enfin réussi à développer de l’empathie pour ce personnage à partir de ce moment là, et la lecture en est devenue bien plus plaisante.

Mention spéciale à Griffin, qui déjà m’avait surprise à la fin de deuxième tome. Dans celui-ci, c’est tout simplement mon énorme coup de cœur ! Il devient vraiment de plus en plus attachant, on le découvre réellement en même temps que Kiera, et il arrive même à certains moments à éclipser Kellan !

Chaque problème rencontré au cours des trois tomes trouve une conclusion des plus parfaites… C’est vraiment avec un pincement au cœur que j’ai refermé ce livre, fin magistrale d’une trilogie qui aura su me faire détester, vibrer, aimer, et soupirer. Les D-Bags vont nous manquer

(Article rédigé pour Place to Be que je remercie pour ce partenariat !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s