Dentelle et Nécromancie – Georgia Caldera (Victorian Fantasy T1)

Couverture de Victorian Fantasy, tome 1 : Dentelle et Nécromancie

Résumé :

D’aussi loin que remontent ses souvenirs, Andraste, issue d’une longue lignée de sorcières, vit dissimulée aux yeux du monde. Son univers restreint ressemble à s’y méprendre à une cage dorée, elle qui ne rêve que de s’envoler. C’est alors qu’une invitation de la main même de la Reine vient bousculer les plans de sa grand-mère qui dirige la famille d’une main de fer. Et, une requête royale ne se refuse pas… à moins de souhaiter perdre la tête. Sa découverte du monde commence, très loin de ce qu’elle imaginait. La cour est pleine de danger, de rumeurs et de règles qu’elle ne maîtrise pas. Mais sa plus grande erreur est de succomber au regard aussi noir que la nuit de lord Thadeus Blackmorgan.


Mon avis :

En voyant seulement la couverture (magnifique) de ce livre, je savais déjà que le livre allait évoquer un univers alliant magie et steampunk. De ce côté là je n’ai pas été déçue !

On découvre Andraste Coldfield , jeune fille qui vit cloitrée dans le manoir de sa famille depuis sa naissance, étant allergique au soleil. C’est un personnage fort, que j’ai apprécié autant que je l’ai détesté. Son besoin de liberté, de découvrir le monde, son fort caractère, et son arrivée à la cour de Neo Londonia, à la demande de la Reine Victoria, la rendent parfois agaçante. Mais sa naïveté sur ce monde qu’elle découvre m’a touchée, et je lui ai pardonné assez facilement de m’avoir parfois tapé sur les nerfs. Elle grandit tout au long du livre, et la petite fille gâtée du coven Coldfield laisse place à une redoutable femme.

A son arrivée à la cour, elle va rencontrer Thadeus, son professeur. Le couple qu’elle va ainsi former avec lui ne m’a pas du tout transporté, l’alchimie entre eux ne m’a pas convaincue. Thadeus est assez froid, même si on sait bien vite qu’il a de bonnes raisons de l’être vis à vis d’Andraste, du coup je n’ai pas réussi à m’attacher à ce personnage.

Le livre souffre de quelques longueurs, notamment dans sa partie centrale, mais l’univers que Georgia Caldera nous a construit marche merveilleusement bien. Elle a su m’embarquer, me transporter de révélations en révélations, de rebondissements en rebondissements, pour me laisser sur une fin sensationnelle. Ce monde est très riche, très complet, mélange parfait de steampunk et de magie, de mécanique et de surnaturel. Même si la romance est vraiment l’intrigue principale de ce livre, je pense que cet univers reste le point fort de ce roman. On s’attend à un environnement typique du XIXème siècle, mais on se rend compte qu’en fait Georgia Caldera a créé tout simplement une ambiance qui lui est propre. J’espère voir tout cela bien plus développé dans les prochains tomes.

L’intégration de points de vue différents de ceux d’Andraste et Thadeus faciliteront le passage à d’autres protagonistes pour le livre suivant. Les chapitres se succèdent, assez courts, et jonglent entre tout ces narrateurs différents. Du coup on en apprend bien plus vite que l’héroïne, notamment sur le comportement de Thadeus.

Même si le démarrage de l’histoire a été assez long, Dentelle et Nécromancie est un livre assez atypique dans son genre, promettant une lecture bien loin de tout les « déjà-vu » que l’on trouve actuellement. L’univers du livre est prenant, la fin remarquable et nous promet un second tome tout aussi entrainant.

Article rédigé pour Place To Be que je remercie de ce partenariat !)

7 réflexions sur “Dentelle et Nécromancie – Georgia Caldera (Victorian Fantasy T1)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s