A l’aube du jour – Christine Béchar (Madrugada T1)

Couverture de Madrugada - A l'aube du jour - T1

Résumé :

L’existence de Lilly bascule le jour de sa métamorphose en fauve. En plus de toutes ces émotions, son cœur balance entre Manuel, un ami d’enfance pas tout à fait comme les autres, et Yannick, un jeune homme au comportement parfois bien déconcertant. Alors qu’elle fuit le premier pour ne pas devenir la cible du Conseil, elle se voit poursuivie par des chasseurs. Pourra-t-elle compter sur l’étrange Yannick et vivre la vie d’une jeune fille insouciante malgré ses origines ?


Mon avis :

Je suis plus que ravie de cette découverte littéraire qui ne m’avait pourtant pas plus attirée que cela jusqu’à présent. En général, les loups garous ne sont pas trop ma tasse de thé, mais n’ayant eu que des avis positifs sur ce livre, je me suis donc lancée.

J’ai été littéralement transportée par la plume de l’auteure qui nous entraine dans son monde avec une douceur et une facilité assez stupéfiante. Tout est fluide, je me suis retrouvée embarquée d’un bout à l’autre du roman sans même m’en rendre compte, ce qui a fait de ce livre une lecture plus qu’agréable.

J’ai également adoré le personnage de Lily. C’est une héroïne qui devient très vite attachante et qui fait preuve d’un réel bon sens dans ses prises de décisions, très terre à terre, très mature. Elle possède une certaine joie de vivre que Christine Béchar parvient parfaitement à nous transmettre. Mais par contre j’ai été assez mitigée quant aux – trop – nombreux personnages masculins qui lui tournent autour (Manuel, Yannick puis Damien…), surtout que l’on se rend compte très vite de la préférence de l’auteure pour un des trois.

Du coup j’ai été assez déçue que la romance prenne autant le pas sur l’univers surnaturel que j’aurais aimé bien plus développé. Car je me suis posée pas mal de questions qui n’ont pas su toutes trouver de réponses à la fin de ce premier tome. De même, ce manque de développement donne parfois lieu à certaines incohérences, ou tout du moins des détails qui peuvent le paraître par manque d’approfondissement. La situation amenée comporte également quelques facilités, notamment sur l’existence même de la mère de Lily que j’ai trouvée bien facile malgré le fait qu’elle soit supposée être interdite. Il en est ainsi également pour certaines situations qui se résolvent bien trop vite.

Tout cela en fait un livre vraiment orienté pour les jeunes lecteurs découvrant la romance dans l’univers des métamorphes. Mais les plus habitués du genre risquent de se sentir bien vite frustrés par les facilités que prend l’auteur, et le manque de développement de l’univers mythologique.

Cela reste quand même une lecture proche du coup de cœur pour ce monde fantastique qu’a su créer Christine Béchar, de même que pour sa plume  qui m’a vraiment séduite. Mon bémol viendra donc du fait qu’elle s’est un peu trop focalisée sur la romance au détriment de cet univers qui aurait mérité d’être bien plus développé. Mais la fin m’a particulièrement intriguée, et j’espère donc beaucoup du second tome !

(Article rédigé pour Place to Be que je remercie de ce partenariat !)

Une réflexion sur “A l’aube du jour – Christine Béchar (Madrugada T1)

  1. Pingback: La légende – Christine Béchar (Madrugada T2) | Alice Neverland

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s