De ronces et d’écume – Danielle Guisiano

Résumé :

Après un séjour de plusieurs années dans un pensionnat en Angleterre, Évy retrouve avec bonheur sa terre d’Irlande, la tête emplie de rêves d’indépendance et de liberté.
Mais le sort en a décidé autrement.
Au lendemain d’un bal masqué, le réveil est plus que surprenant. Ce qu’elle considère comme pure mascarade se révèle être un vrai serment de mariage. La voilà désormais unie au sulfureux et inaccessible baron de Kerry.
Et si le lien le plus indéfectible n’était pas celui contracté devant Dieu?


Mon avis :

C’est avec une curiosité réelle que je me suis plongée dans ce livre, impatiente de découvrir cette histoire dont je ne connaissais que les grandes lignes. J’en ressors agréablement satisfaite, même si certains passages m’ont laissée assez perplexe.

Ma lecture a été fluide et sans prise de tête, totalement ce que j’attendais pour une romance historique. De plus le fait d’alterner les points de vue des principaux protagonistes permet de mieux saisir l’importance des non dits dont est structurée l’histoire. Mais c’est là que mon avis va se faire plus mitigé.

L’auteure essaye de coller à un certain réalisme de l’époque, avec des dialogues en langage soutenu, et si c’est un peu perturbant au début, on s’y fait assez rapidement. Sauf qu’il y a effectivement beaucoup de quiproquos qui rassemblent tous les clichés du genre. Ils sont parfois judicieux et apportent une certaine avancée à l’histoire, mais le plus souvent ils ont réussi à me faire lever les yeux au ciel par manque flagrant de réalisme, ce qui entre en totale contradiction avec l’ambiance voulue par l’auteure. Notamment dans les toutes premières pages. Les deux héros se retrouvent dans le même lit, la situation fait sourire. Mais l’explication accompagnant ce passage m’a paru plutôt tiré par les cheveux. C’est ce genre de détails qui m’ont empêchée de me plonger à cent pour cent dans cette lecture.

Par contre, l’histoire en elle-même et les personnages m’ont vraiment emballée. On sait dès le prologue que quelque chose de grave se trame, et on est constamment sous pression lors de la lecture, guettant le moindre accroc. Et là l’auteure nous gâte, les péripéties s’enchainent les unes à la suite des autres, et si on devine facilement les grandes lignes de l’intrigue principale, j’avoue avoir eu peur de savoir quel en serait le dénouement. Car c’est quand on croit les choses terminées, la situation calmée, les non-dits révélés que Danielle Guisiano arrive encore à nous surprendre par des rebondissements que je n’avais vraiment pas vu venir. Une lecture qui ne laisse donc que peu de répit, le lecteur n’est pas ménagé, mais ne s’ennuie à aucune minute.

Quant aux personnages, principaux comme secondaires, ils sont tous vraiment très différents et m’ont assez plu dans l’ensemble. Adam m’a fascinée, j’ai beaucoup aimé sa prestance et son charisme.C’est celui que l’on comprend le mieux, même si j’aurais apprécié en apprendre plus sur lui, sur son passé, son frère…. Evy par contre m’a parfois surprise par ses réactions, totalement surréalistes. Véritable tête de mule, elle prend souvent des décisions sous le coup de l’émotion, décisions qui ne s’avèrent pas être des plus judicieuses. Par moment je ne savais dire si elle était capricieuse ou naïve, ingénue ou égoïste. J’ai aussi été surprise par sa cousine Emmy, si proche d’elle pourtant, et surtout par le revirement de situation que cette dernière opère. Jeter autant d’années de complicité par la fenêtre pour un caprice lié à un homme, cela m’a assez déstabilisée.

En définitive, c’est un livre qui ravira sûrement les habituées de romance historique. L’histoire ne souffre d’aucune longueur et nous emporte d’intrigue en intrigue, pour le plus grand ravissement du lecteur. Il est tout de même dommage d’avoir poussé les clichés au maximum du possible, et parfois même de l’impossible, ce qui pourra rebuter les plus terre-à-terre des lecteurs. J’ai passé tout de même un agréable moment, et j’ai vraiment apprécié cette lecture qui a su me surprendre là où je ne m’y attendais pas.

(Article rédigé pour Place to Be que je remercie de ce partenariat !)


Rebelle Éditions – Date de parution : 30 Janvier 2015 – Prix : 18.50 € – 248 pages

12 réflexions sur “De ronces et d’écume – Danielle Guisiano

  1. Je viens juste de le finir, et j’ai étais totalement rebutée par les clichés, comme tu le craignais pour certaines personnes dans ta critique. J’étais bien dans ma lecture pourtant, mais franchement, à la fin je voulais juste savoir si on pouvait encore plus s’enfoncer dans les stéréotypes !

    Aimé par 1 personne

  2. Coucou, pour ma part, je n’ai vraiment pas aimé cette lecture.
    Je me suis permis de mettre un lien vers ton article de blog pour avoir un avis positif pour les personnes qui souhaite lire un avis d’une personne qui a aimé ce livre. 🙂 N’hésite pas à me dire si tu veux que je le retire.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s