Anna et le French Kiss – Stephanie Perkins

Couverture Anna et le French Kiss

Résumé :

Anna avait prévu de passer son année de terminale chez elle, à Atlanta, avec ses copines, son récent petit copain et son job au cinéma d’art et essai de la ville. Mais ses parents ont décidé qu’elle devait voyager et l’ont envoyée pour un an au lycée américain de Paris.
Fraîchement débarquée en France, Anna, réservée, maladroite et ne parlant pas un mot de français, se sent complètement perdue. Et quand elle tombe sous le charme d’Étienne, un jeune franco-américain totalement craquant, c’est la panique… D’autant plus que celui-ci a déjà une petite amie.
Un instant tentée de se replier sur elle-même, Anna ne pourra rester longtemps insensible à la vie autour d’elle. Sa gourmandise, sa curiosité et sa générosité l’emportant sur sa timidité, elle devra faire face au bel Étienne, quels que soient les sentiments que ce dernier éprouve pour elle…


Mon avis :

J’entendais beaucoup parler de cette auteur avec la sortie en janvier de Lola et le garçon d’à côté. Tout le monde évoquait alors sa publication l’an dernier d’Anna et le french kiss, un roman dans la même lignée que La distance astronomique entre toi et moi. Curieuse comme je suis, ayant adoré ce dernier livre, et le premier étant dans ma liste d’achat, je me suis donc procuré celui-ci, ne sachant pas trop dans quoi je mettais les pieds.

Anna a des parents divorcés, et surtout un père écrivain à succès. Sur un coup de tête, ce dernier décide de l’envoyer faire sa dernière année d’études à Paris, au  School Of America in Paris. Un choix dans lequel elle n’a pas eu son mot à dire. Déracinée, elle se retrouve dans une ville qu’elle ne connait pas, au milieu d’adolescents qu’elle connait encore moins, et s’attend à passer la pire année de sa vie. Et pourtant, bon gré mal gré, elle va se retrouver très vite intégrée à un petit groupe qui va l’entourer et lui faire profiter à fond de cette dernière année qui s’annonce.

L’histoire est assez banale, je ne savais pas trop à quoi m’attendre du coup dans ce roman qui puisse le faire autant sortir de l’ordinaire. Car je n’avais lu que des avis très enjoués à son propos, alors qu’à première vue il semble des plus ordinaire. Mais je me suis très vite attachée à Anna qui ne comprend pas trop la situation dans laquelle elle se retrouve (et surtout comment elle a pu en arriver là…!), et j’ai développé assez rapidement de l’empathie pour ce personnage.

Anna est assez douce et a un grand cœur, elle pense avant tout à ses amis avant de penser à elle. Très incertaine de la situation dans laquelle elle se retrouve, elle a peur de se retrouver seule et angoisse sur cette probable solitude. On a très vite envie de la rassurer. Et puis petit à petit on la voit prendre son envol, et on se régale de ses explorations parisiennes, des clichés qu’elle nous révèle à propos des habitants de Paris. J‘ai trouvé cela plutôt comique de se regarder à travers les yeux d’un étranger, et tout ces a priori m’ont bien faite rire. Anna n’est pas une héroïne comme les autres, elle n’a pas les mêmes attentes que les jeunes filles de son âge. Elle aime le cinéma par dessus tout, et j’ai trouvé cette passion là très belle. J’ai aimé la voir prendre au fur et à mesure de l’assurance tout en gardant cette douceur qui caractérise son personnage. J’ai eu mal au cœur pour elle, elle a su parfaitement me faire partager ses émotions.

Et c’est là que j’ai pu voir le grand travail de l’auteur. Stephanie Perkins dévoile entièrement ses personnages, sans aucune pudeur, elle met leurs sentiments à nu. Il y a ce petit quelque chose qui fait qu’on ne peut pas s’empêcher de continuer cette lecture tellement cette dernière nous plonge au plus profond des personnages. Et on vit le récit comme si c’était notre meilleure amie qui nous le racontait. C’est ce que j’ai le plus aimé dans ce roman, cette impression que cette histoire aurait pu arriver, dans un cadre des plus réels, avec des héros saisissants de réalisme, ni trop parfaits, ni trop banals.

C’est ce qui fait véritablement la force de ce livre. Stephanie Perkins a su transmettre une histoire simple et ordinaire, dans une réalité bel et bien existante. On a l’impression de connaitre Anna, St. Clair, Meredith, Rashmi… et cette impression perdure tout au long du roman. Une histoire ordinaire avec une plume extraordinaire, le mélange est surprenant et il fonctionne. Pas besoin de magie quand les mots réussissent à nous plonger aussi profondément dans une histoire…!


De La Martinière Jeunesse – 13 février 2014 – 13.90 € – 375 pages

5 réflexions sur “Anna et le French Kiss – Stephanie Perkins

  1. J’ai déjà emprunté le livre à la bibliothèque (deux fois ^^’) mais je ne l’ai toujours pas lu… A chaque fois, j’estime qu’il y a plus urgent à lire :/ Mais j’aime beaucoup la fin de ta chronique, cela me (re)donne envie de lire ce roman ! 🙂

    Aimé par 1 personne

      • ça y est, cette fois je l’ai lu ! 🙂 Tu avais raison, il est super ! ^^
        C’est un coup de cœur comme pour « Lola et le garçon d’à côté » ! Je place cependant celui-ci un tout petit peu au dessous puisque je me suis sentie davantage proche d’Anna que de Lola 😉

        Aimé par 1 personne

      • A l’inverse, je m’étais plus sentie proche d’Anna, moins extravertie que Lola ! Mais les deux restent de superbes lectures que j’ai tout simplement adorées 🙂
        JE suis heureuse que celui-ci t’ait plu également !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s