Les portes du secret – Maria V. Snyder (trilogie)

Résumé du premier tome :

« Si tu veux continuer à vivre, Elena, il te faudra avaler une dose quotidienne de cet antidote… »
Enfermée dans les cachots du château d’Ixia et condamnée à mort pour le meurtre de l’homme qui l’a violée, Elena croit sa dernière heure venue. Mais c’est un étrange marché que lui propose Valek, le chef de la sécurité d’Ixia, qui vient de l’arracher à sa geôle : elle sera exécutée le jour même, ou deviendra goûteur du Commandant Ambroise, et risquera la mort à chaque plat qu’elle goûtera. Pour être certain qu’elle ne s’enfuie pas, Valek fait avaler à Elena une dose mortelle de Poussière de Papillon. Afin de rester en vie, Elena devra chaque jour prendre l’antidote dont seul Valek connaît la formule…
Alors qu’autour d’elle complots et trahisons se multiplient, Elena reçoit l’aide de la mystérieuse Irys, qui lui révèle ses pouvoirs de magicienne.
Des pouvoirs qui, tenus cachés, pourraient lui permettre de s’échapper d’Ixia, mais aussi de se soustraire à Valek, cet homme au charme vénéneux, et à la menace du poison écarlate…


Mon avis :

Une fois encore, c’est d’une série complète dont je vais vous parler. En l’occurrence ici il s’agit de la trilogie Les portes du secret de Maria V. Snyder.

J’ai découvert Maria V. Snyder avec son autre trilogie publiée en France, Le Pouvoir des Lys (vous trouverez ici mes chroniques sur le tome 1, le tome 2 et le tome 3). Une trilogie qui m’avait totalement subjuguée et que j’avais tout simplement adorée. On m’a ainsi beaucoup parlé des Portes du secret, mais je n’étais pas convaincue et je n’osais pas me lancer dans l’aventure. Il faut dire : les couverture de cette saga sont tout simplement horribles. Et pour moi un éditeur qui ne fait pas d’efforts sur la couverture, c’est un éditeur qui ne cherche pas à mettre en avant sa parution. Donc cela veut dire que la parution ne doit pas en valoir la peine.

Qu’est ce que je me suis trompée ! (et je ne remercie pas les éditions Darkiss pour cela…) Cette trilogie est tout simplement meilleure que Le pouvoir des Lys !! J’ai retrouvé exactement les mêmes ingrédients, et l’histoire était tout aussi bien amenée. Ma préférence va au couple de héros, Elena et Valek, que j’ai bien plus apprécié que Avry et Kerrick.

Une fois de plus, Maria V. Snyder a créé un univers de toutes pièces tout simplement sublime. J’ai été emportée dans l’histoire dès les premières pages. Avec cette auteure, tout n’est pas beau tout rose, les héros ont certes des qualités, mais aussi des défauts et des faiblesses. Ils sont écorchés à vif, et on ne sait jamais qui est gentil ou qui est mauvais. L’auteure a beaucoup joué sur cette mince frontière entre le bien et le mal. Peut-on justifier le meurtre et la barbarie, le renversement d’une royauté sur le principe de délivrer une population ? Jusqu’où peut-on aller au nom de la justice et de la préservation des libertés ? L’auteure joue ainsi énormément sur ces contradictions.

Les héros sont tout en relief. Valek nous apparait très vite antipathique et dangereux. Au contraire on se prend immédiatement d’affection pour Elena. Ils forment un duo qui parait très improbable au premier abord, et puis petit à petit, sans aucune précipitation mais au gré des rebondissements, leur histoire va évoluer. On apprend à faire confiance à Valek, qui a une notion assez spéciale du mot « loyauté ». Elena aussi va apprendre petit à petit à ne plus compter que sur elle-même, elle va s’ouvrir et s’épanouir tout doucement, sans précipitation, telle l’éclosion d’une fleur. A eux deux, ils forment une équipe magnétique, quasi invincible. Mais pour en arriver à ce stade ils vont devoir traverser beaucoup d’épreuves.

L’univers, quant à lui, est énormément riche. Même si j’ai retrouvé certains éléments en commun avec Le Pouvoir des Lys, Maria V. Snyder a su me transporter à nouveau dans les pages de son monde des plus fantastiques. On reste dans le même esprit d’un environnement fantastico-médiéval, avec une magie omniprésente, des personnages hauts en couleurs, un univers détonant… Je suis constamment soufflée par l’imagination sans faille de cette auteur, elle ne laisse rien au hasard et va toujours plus loin que ce que l’on peut voir. C’est superbe, merveilleusement bien ficelé, juste whoua !

L’intrigue, enfin, est, elle, pleine de rebondissements et d’actions. On ne s’ennuie pas une seule seconde, et à ce niveau là l’auteur ne nous ménage absolument pas. On est plongé dès le début au cœur même de l’histoire, et on découvre en temps et en heure ce qu’il nous faut savoir. Tout s’enchaine, les évènements se succèdent les uns aux autres, on a à peine le temps de souffler que l’auteure nous relance dans une nouvel épreuve, un nouveau rebondissement. Tout est lié, je n’ai décelé aucune incohérence à ce niveau. La seule erreur qui m’a fait tiquer vient a priori du traducteur, puisque Ambre devient Opal à la transition du deuxième tome vers le troisième, par nécessité de l’histoire (et du titre). Sans commentaire à ce niveau là …

Enfin, les tomes se suivent mais ne se ressemblent absolument pas. Il y a de grandes évolutions dans l’histoire, dès le second tome on s’ouvre sur un monde plus vaste et plus dangereux encore. L’intrigue se renforce, plus complexe encore. Maria V. Snyder ne nous ménage pas, son habitude à faire disparaitre les personnages qu’elle crée ne change pas. C’est violent, c’est sanglant, c’est tout simplement passionnant.

Encore une fois, je suis émerveillée par la plume de Maria V. Snyder. La qualité de ses écrits est remarquable et en constante évolution. Un univers fantastique remarquablement bien construit, très complet, et des héros très charismatiques qui portent merveilleusement bien la trilogie. Un sans faute !


Éditions Darkiss – Série complète en trois tomes – Tome 1 : Prix : 7.50 € – 408 pages

13 réflexions sur “Les portes du secret – Maria V. Snyder (trilogie)

  1. Pingback: Les messagers des vents, tome 1 – Clélie Avit | Alice Neverland

  2. OH LALALALALALALALAAAA…..

    Je suis scotchée par la richesse de cette saga… Comment dire ? C’est fantastique, magique, poétique, merveilleux, sombre, dur, cruel et riche… Riche en personnages. Tous hauts en couleurs… Même ceux qui font une brève apparition sont loin d’être fades ou insignifiants.. je pourrais presque tous les nommer. et dire exactement ce qu’était leur rôle…pour moi c’est de l’inédi.. Les méchants sont vraiment méchants, et les gentils… ne sont pas toujours si gentils que ça. Mais c’est réducteur d’en parler ainsi, car rien n’est ce qu’il a l’air d’être dans cette histoire

    J’ai vu dans cette saga beaucoup plus qu’une aventure fantastique, mais presque un conte philosophique… Tu l’avais dit l’histoire est haletante, on va de rebondissements en rebondissements et l’action est permanente et on ne s’ennuie jamais… Mais si on lit en prenant son temps, en laissant parfois de côté la frénésie de l’action (ce que l’auteur m’a obligé à faire) , on réalise qu’en filigrane, l’histoire aborde avec beaucoup de sagesse et de finesse des problèmes existentiels… Beaucoup de questions .. Que sont nos croyances et où nous conduisent elles? Qu’en est-il de nos peurs ? Que nous soyons pour un code de conduite strict ou une vie fantasque, qu’en est il de notre manière d’aborder l’autre ? De nos préjugés ?… Ixia que l’on dit froide et militaire est -elle condamnable ? Est-elle aussi abominable que le voudrait la logique ? Quant à Sitia le pays de la magie, est-elle aussi idyllique qu’on pourrait le croire au premier abord ?

    Maria V Snyder nous fait toucher du doigt qu’il ne faut jamais se fier aux apparences. Que chaque système a ses failles et ses points forts. Rien n’est jamais vraiment noir, ni vraiment blanc… toute la nuance est toujours dans l’homme et ce qu’il fait du pouvoir, de ses dons innés, et jusqu’où il peut aller pour sa quête (quelle soit bonne ou mauvaise) et ce u’il est prêt à sacrifier pour cela.
    C’est aussi un conte sur « l’engagement », « le devoir » et la « moralité ».

    Je suis conquise par Valek et Elena. La glace et le feu, le ying et le yang. Indépendants, ayant une vie chacun en dehors de leur histoire d’amour, mais avec un lien si fort que rien ne peut détruire.. Il l’appelle « mon amour »… et … on ne peut imaginer l’appelant autrement…
    Et toute cette symbolique animale … j’ai adoré… Si on fouille l’inconscient et qu’on pousse l’analyse on réalise que les choix ne sont pas les plus nobles… Point d’aigles, de lions, ou d’ours… Non… ici ce sont des serpents, des chauves souris, des chats, et un mythique « lynx des neiges ». Et les chevaux qui parlent et qui donnent des noms aux hommes tels que « la dame lavande », « l’homme triste », « le fantôme »… Des chevaux qui ont une philosophie de vie que les hommes feraient sans doute mieux d’adopter parfois.

    OH ALICE… Tu m’as plongée dans un univers que j’aurais voulu poursuivre encore et encore… En général je lis à la vitesse de la lumière… Mais cette fois.. j’ai pris mon temps… j’ai lu chaque ligne comme un bonbon… Un livre à relire… un jour… si j’ai le temps…

    Je pensais lire un truc bien… c’était mieux que bien… MERCI ❤ ❤

    Aimé par 1 personne

    • Je suis trop, trop, trop contente que tu l’aies adorée ! Car c’est gr^ce à Maria V. Snyder que j’ai découvert l’univers fantastique, et elle m’a vite convaincue de ne plus passer à côté !

      Cette saga est parfaite en tout point, c’est fou comment elle a pu l’enrichir d’une façon phénoménale. Et tout y est juste, incroyablement à sa place, et des plus réalistes. Comme tu le dis si bien, il est très difficile de savoir qui est bon ou qui est mauvais. Car tous semblent convaincue du bien-fondé de leurs actions, tout comme les pseudos gentils ne sont pas blancs comme neige non plus. Un environnement renforcé également par la dimension politique qui permet de bien se rendre compte de la complexité de tout cela.

      C’est ce qui me plait tellement avec cette auteur. Tout est abordé, rien n’est laissé en dehors des choses.

      Alors je suis très heureuse que tu aies su capturer cet esprit là également !

      Aimé par 1 personne

  3. Au hasard de tes chroniques présentes, sans raisons aucune je viens de m’arrêter sur celle là dont ni la couverture ni le titre ne m’ont attirée… mais idiot, et sans rapport avec une quelconque autre analogie c’est le nom de l’auteur qui m’a arrêté… comme quoi… il fallait bien quelque chose pour que je lise tes commentaire.
    Bref… TU AS AIMÉ… ça oui je l’ai bien compris… et tu m’as intrigué, j’adore le fantastique. Aussi il est dans mon iBook… prochaine lecture!

    Question : J’adorerai voir tes autres chronologies et non pas seulement celle de l’année 2015. Y’a-t-il un moyen d’y accéder ?

    Question 2 : et puisque tu as aimé ‘Lux » et « Obsidienne » de Jennifer L. Amentrout , au cas où tu n’aurais pas eu l’occasion de lire Meg Corbyn avec « Lettre écarlate » et « Volée noire », je te les conseille vivement je pense que comme moi tu vas adorer.

    En attendant je lis cette série… et je viens te dire comment je l’ai trouvée…
    Bonne lecture à toi Alice 😀 ❤

    Aimé par 1 personne

    • A vrai dire, je n’ai commencé à faire des bilans de lectures mensuels seulement cette année. Et étant donné que le blog ne vit que depuis juillet 2014, ma chronologie livresque précédente n’apparait donc pas 😦
      J’ai beaucoup entendu parler de « Lettre écarlate » à sa sortie. Les échos étaient supers bons, mais les livres sont restés dans ma wish list depuis le temps.. Il faudrait que je me les procure alors pour les découvrir. car si tu les compares à « Lux ».. tu m’intrigues trop !
      Un grand merci pour l’info 😉

      Aimé par 1 personne

  4. Pingback: Bilan livresque – Février 2015 | Alice Neverland

  5. Bonjour, je ne connaissais absolument pas cette saga et en voyant ton article j’ai eu la même réaction que toi concernant la couverture, car souvent on se fie à des couvertures qui nous attirent, cependant le portrait que tu fais de la saga m’intéresse beaucoup, je crois d’ailleurs que grâce à toi, elle va figurer dans ma PAL :). Alors je te remercie pour cette découverte ^^. J’ai parcouru ton blog plusieurs fois et je le trouve très bien, jusqu’à maintenant je n’osais pas trop mettre de commentaires, timide dans l’âme ^^.
    J’ai un tout jeune blog, et j’ai souvent tendance à me dire que mes articles ne sont pas assez bien écrit, pas sophistiqué comparé à ceux des autres blogueurs, et comme j’aime beaucoup les tiens je serais ravie d’avoir ton avis avec quelques conseils !
    C’est: http://www.litteraturepassion.wordpress.com Je te remercie et te souhaite une bonne continuation ! Je m’abonne d’ailleurs de ce pas 🙂 ! à bientôt !
    Elfen

    Aimé par 1 personne

    • Coucou !

      Merci pour ce très joli commentaire qui m’a fait énormément plaisir !

      Je suis un peu allée voir ton blog, et je pense que tu ne t’en sors pas si mal dans tes chroniques. Je suis loin d’être parfaite à ce niveau là, et je n’ai pas la prétention de te donner des instructions, mais je peux juste te dire ma façon de faire et de rédiger un avis.

      Je prends toujours l’indice que ma chronique doit faire au minimum 300 à 400 mots (je fais moins seulement quand l’histoire est trop courte, ou quand je n’ai pas réussi à apprécier/terminer un livre). Après je fonctionne par catégories, à la façon d’une dissertation : Pourquoi j’ai lu ce livre, de quoi parle-t-il, quel est mon avis sur l’histoire, les personnages, la plume de l’auteur… A partir de cela je détaille ce qui m’a plu ou non, sans en dire trop sur l’histoire.

      J’espère que ma méthode pourra t’éclairer.

      Belle soirée, et encore merci ❤

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s