Les chaines du passé – J. Arden (Les sentinelles de l’ombre T3)

Couverture Les sentinelles de l'ombre, tome 3 : Les chaînes du passé

Résumé :

Si les chats ont la réputation de toujours retomber sur leurs pattes, ce n’est pas le cas des loups. Et quand, non pas un, mais deux loups s’apprêtent à débarquer dans une ville de vampires, il faut s’attendre à ce que l’atterrissage ne manque pas de mordant. Alors qu’une guerre se prépare à San Francisco, ma mère a exigé mon retour et n’a pas hésité à faire couler le sang pour me motiver. Je m’étais jurée de ne jamais remettre les pieds chez les Reus et je sens déjà les chaînes du passé se resserrer autour de moi. Heureusement, je ne suis pas seule pour affronter mes démons et le dieu qui me poursuit. Quoique, rien de tel qu’un climat de manipulation, de trahison et de douleur pour tester la loyauté de chacun, n’est-ce pas ?


Mon avis :

C’est une saga dans laquelle j’ai eu un peu de mal à me plonger. J’ai trouver le premier assez long, le temps de poser toutes les bases de l’histoire. Heureusement le second m’a réconciliée, me surprenant grandement, très vindicatif. J’étais donc curieuse de me plonger dans ce troisième opus qui me semblait plus que prometteur.

A ce niveau là, je ne me suis pas trompée. J’ai retrouvé tous les éléments qui m’avaient tant plus depuis le début de la saga : les loups garous, les vampires, et surtout la mythologie égyptienne. Un mélange qui peut paraître surprenant au premier abord, mais l’auteur réussit à nous le faire passer pour des plus normal. Que demander de plus !

On retrouve Anya, Kyle et Aidan dans l’avion, en route pour Seattle afin de répondre à la « convocation » d’Attara, la mère d’Anya, et de découvrir pourquoi la reine a exigée le retour d’Anya auprès des Reus. Beaucoup d’épreuves y attendent Anya. Colère, trahisons, révélations.. La jeune fille n’en ressortira pas indemne...

C’est ce qui m’a directement sautée aux yeux : là où le second tome était plein d’actions, ici l’accent est plutôt sur la dimension émotionnelle du livre. Les personnages, surtout Anya, passent par un arc-en-ciel d’émotions toutes plus variées les unes que les autres. Colère, tristesse, bonheur… Toutes les nuances sont présentes. L’action n’est pas pour autant laissée de côté, on va de révélation en révélation, beaucoup de réponses nous sont ainsi apportées dans ce troisième tome, et de nombreuses questions en ressortent, nous replongeant encore une fois dans le flou. Les révélations sont bluffantes et m’ont laissée pantoise !

On va découvrir également l’enfance d’Anya au sein de la communauté vampirique. C‘est avec douleur que l’on assiste aux scènes de son passé, où l’on voit cette petite fille qui cherche à tout prix à trouver l’amour de sa mère, mais qui se heurte sans cesse à ce mur glacial qu’est Attara. J’ai été très touchée par ces scènes là, J. Arden trouve parfaitement les mots justes pour créer une empathie immédiate envers la jeune Anya. C’était triste, touchant et pourtant beau, une grande surprise.

La dingue de mythologie égyptienne que je suis a tout simplement été plus que comblée. Ici elle prend tout son sens, et est quasi omniprésente. Ce mélange à l’urban fantasy est assez étonnant dans un premier temps, mais je me suis tout simplement régalée. C’est le gros point fort, pour moi, de cette saga. Elle prend de plus en plus d’ampleur, Seth s’échine à corrompre Anya, et ces retours dans son passé, ces explorations temporelles apporte la touche de magie à l’œuvre de J. Arden.

J’ai beaucoup aimé conserver un regard sur la meute de San Francisco à travers les points de vue de Morgane (fille d’Isis), et ce ne sera pas de tout repos. Au fur et à mesure j’ai apprécié le personnage, mais ce ne fut pas une mince affaire. J’ai beaucoup aimé ce parti pris par l’auteur, c’est inhabituel de détester dans un premier temps un personnage narratif. Un beau renversement, et une plongée bien différente au sein des Sentinelles de l’ombre.

En conclusion, c’est un tome riche en tout : riche en émotions, en actions et en découverte. J. Arden nous laisse difficilement souffler, les pages s’enchainent et ne se ressemblent pas, époustouflantes. Anya démontre encore plus sa grande force de caractère, Kyle et Aidan assurent le fan service, avec une grosse préférence pour Kyle qui se révèle totalement dans ce tome. Je n’ai qu’une hâte : me replonger dans la suite de cette aventure.

Un mélange d’urban fantasy et de mythologie égyptienne, surprenant, mais qui vous rendra tout simplement accro !

(Article rédigé pour Place to Be que je remercie de ce partenariat !)


Rebelle Editions – 01 décembre 2014 – 19,90 € – 430 pages

Une réflexion sur “Les chaines du passé – J. Arden (Les sentinelles de l’ombre T3)

  1. Pingback: Bilan livresque – Février 2015 | Alice Neverland

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s