Seuls contre tous – Lucy Connors (T1)

Couverture Seuls contre tous

Résumé :

Issus de deux familles qui se haïssent, Victoria et Mickey n’auraient jamais dû tomber amoureux l’un de l’autre. Une interprétation moderne du mythe de Roméo et Juliette. À Whitfield County, la réputation sulfureuse des Rhodale, trafiquants notoires, n’est plus à faire. Et personne ne les déteste plus que les Whitfield, famille fondatrice de la communauté et l’une des plus puissantes de la région. Dernier né de la lignée Rhodale, Mickey Rhodale, lui, fait de son mieux pour ne pas suivre l’exemple de ses demi-frères trafiquants. Après des années de pensionnat, loin des tensions de la petite ville, la très sage Victoria Whitfield, elle, revient vivre dans le ranch familial. Entre Mickey et Victoria, c’est le coup de foudre. Et aucun sentiment n’a plus d’évidence qu’un coup de foudre. Cependant, leurs origines ne tardent pas à se rappeler à eux. Et plus ils tentent de lutter contre leurs héritages respectifs, plus l’évidence semble s’imposer : un Rhodale et une Whitfield ne peuvent s’aimer en paix. En tout cas, pas ici, à Whitfield County. Ni sans une rupture douloureuse avec les coutumes familiales.


Mon avis :

J’avais vraiment hâte de découvrir ce livre, car en général La Martinière jeunesse propose des romances jeunesse qui ont toujours su m’emballer (Simone Elkeless n’a plus aucun secret pour moi !). Alors quand j’ai vu que je l’avais gagné chez True Blood Addict, j’ai véritablement sauté de joie et me suis donc empressée de découvrir ce livre encensé par Simone Elkeless.

Victoria Whitfield est contrainte de quitter son pensionnat suite aux difficultés financières de sa famille, et revient au ranch de sa grand-mère. A peine arrivée, un évènement troublant lui fait faire la rencontre de Mickey Rhodale. Immédiatement, ce beau bad boy ténébreux à moto l’attire sans trop qu’elle ne sache pourquoi. Alors quelle va être sa surprise quand elle va retrouver le jeune homme en question à son lycée ! Sauf qu’entre Whitfield et Rhodale, c’est une guerre ancestrale qui perdure depuis des siècles. Hors de question donc pour ces deux familles que les jeunes gens se fréquentent, surtout que tout deux sont issus de milieux très différents. Victoria va ainsi donc devoir choisir entre sa famille qui essaie de donner le change, et ce mystérieux Mickey qui fait tant battre son cœur.

Impossible de lire le résumé sans penser à Roméo et Juliette. Et je pense que tout était réuni pour nous proposer une belle romance. Sauf que beaucoup de points m’ont assez dérangée, et j’ai dû reprendre ma lecture plusieurs fois.

Je n’ai absolument pas accroché à Victoria. Son surnom de princesse frigide lui va comme un gant, car c’est l’impression qu’elle m’a donné tout au long de ma lecture. Elle bat constamment le chaud et le froid vis-à-vis de Mickey, ce qui m’a donné l’image assez négative qu’elle ne pensait qu’à elle-même et à sa famille alors que Mickey est prêt à sacrifier la sienne pour elle. Cela a créé un rapport déséquilibré entre eux deux, et je n’ai pu m’empêcher de m’énerver contre cette pauvre petite Victoria. Bref, elle m’a paru glaciale, hautaine, égoïste, avec ses manières et son vouvoiement genre à 17 ans on vouvoie ses camarades de classe.. Je veux bien que la demoiselle arrive d’un pensionnat, mais quand même… –  , je n’ai vraiment pas accroché.

Mickey, quant à lui, c’est le bad boy par excellence. Je me suis beaucoup attachée à lui, et c’est lui qui m’a plu dans cette lecture. Car on se demande comment il va pouvoir s’en sortir indemne à la fin de toute cette histoire, comment il va pouvoir réaliser ses rêves avec cette famille qui ne fait que l’entrainer malgré lui dans les méandres du monde de la drogue. Lui qui ne cherche qu’à protéger les gens qu’il aime se retrouve à faire des choix contre sa volonté, et cela finit toujours par lui retomber dessus. Je ne sais pas comment il fait pour survivre dans une telle ambiance, où il voit sa vie, son avenir partir en fumée par caprice de son demi-frère. Et c’est là que l’on voit toute la force de caractère de Mickey, le roc qu’il est malgré les crasses que la vie lui fait. Il m’a véritablement impressionnée, et c’est la grande découverte de ce livre.

J’ai beaucoup aimé l’histoire, cet univers sombre et violent, même si je n’ai pas vraiment réussi à comprendre les questions de hiérarchie/qui-fait-quoi au niveau du cartel. A vrai dire cela ne m’a pas vraiment gênée dans ma lecture. Je reprocherai juste un début bien trop longuet à mon goût, le premier quart du livre étant relativement assez mou avec un gros manque d’action, surtout du côté de Victoria. C’est d’ailleurs un autre point qui m’a assez gênée aussi, cette double narration, car l’auteur n’hésite pas à jongler entre les deux en plein milieu d’actions. Du coup il m’a fallu souvent repartir en début de chapitre pour me rappeler qui parlait, et cela m’a vraiment frustrée car j’ai souvent fait des mélanges de narrateurs.

La fin, quant à elle, m’a assez perturbée, dans le sens où je ne m’attendais tout simplement pas à ce que l’histoire ne se finisse pas. Concrètement, je n’avais lu aucune indication sur le fait que ce livre n’était pas un one-shot, et j’ai eu l’impression d’être lésée à ce niveau là ; rien n’indiquait que cet opus est en fait un premier tome. Alors oui, j’aurais pu me renseigner avant, mais mettre l’indication « tome 1 », ou bien énoncer la saga, n’aurait pas été de trop.. J’ai vraiment le sentiment de m’être faite roulée…

La lecture m’a donc assez plu dans l’ensemble malgré un début assez lent et une héroïne des plus fade. Mais je reste sur ma faim, car je n’ai pas eu de fin, ce à quoi je ne m’attendais absolument pas. D’où mon arrière goût d’inachevé, car tout au long du livre j’avais hâte de découvrir comment ce Roméo et cette Juliette version country allaient s’en sortir dans cet univers si sombre empli de haine, de drogue, et de violence. Sauf que j’ai donc tourné la dernière page sans en avoir la moindre idée. Je lirai sûrement la suite, car j’ai vraiment envie de savoir l’issue de cette vendetta. Mais il n’empêche que je ferme ce premier tome en me disant : « Tout ça pour ça ? »

(Article rédigé pour Place to Be !)


Éditions La Martinière –  05 février 2015 – 14.90 € – 393 pages

10 réflexions sur “Seuls contre tous – Lucy Connors (T1)

  1. Pingback: Seuls contre tous – Lucy Connors (T1) – musnadjia423wordpress

  2. Hello
    Je suis en train de lire ce livre et ta chronique me fait un peu peur… Sur Livraddict il n’y a pas de tome 2. Je suis également allé faire un tour sur Amazon et je ne vois pas non plus de suite. Donc je me pose sérieusement la question, est-ce qu’il y en a une ??
    Si tu connais la réponse… je suis preneuse ^^

    Aimé par 1 personne

    • Malheureusement, je ne vais pas vraiment te rassurer car je n’ai jamais entendu parler d’une suite également. Sauf que l’histoire se termine d’une telle façon que, pour moi, ce n’est pas une vraie fin. Cela appelle forcément un second tome, mais qui est inexistant jusque là….

      J'aime

  3. J’aurai pu me laisser tenter par le synopsis, mais je pense que je ne vais pas tenter la lecture ! je pense que les défauts que tu soulignes me bloqueront ! comme toi j’ai horreur de fermer un livre en pensant « tout cela pour ça » !!!

    Aimé par 1 personne

    • C’est surtout le fait que le T2 ne soit même pas encore paru en VO, du coup la suite n’est pas pour tout de suite, et le fait que DLMJ ne le précise pas sur la couverture m’a véritablement perturbée.
      Le « A suivre » m’a donc laissé un vrai arrière gout d’inachevé, et je déteste ça…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s