Mentir – K. A. Tucker (Ten Tiny Breaths #2)

Couverture Ten Tiny Breaths, tome 2 : Mentir

Résumé :

Des deux sœurs Cleary, Livie est sans aucun doute la plus stable et la plus sérieuse, malgré toutes les épreuves que la vie lui a fait traverser. Depuis la mort de ses parents, Livie a toujours eu la tête sur les épaules, aidant sa sœur Kacey à lutter contre ses démons. Brillante et disciplinée, c’est sans surprise qu’elle quitte Miami pour intégrer la prestigieuse université de Princeton, un rêve qui était à la fois le sien et celui de son père. Cette première année à l’université ne va pourtant pas se dérouler exactement comme elle l’avait prévu. Son père l’avait pourtant mise en garde avant de mourir : méfie-toi des garçons ! Dès sa première soirée sur le campus, Livie fait la rencontre du mystérieux Ashton. Elle va succomber à son charme, même s’il est tout ce qu’elle déteste : hautain, dragueur et mystérieux. Elle ne peut pas l’oublier malgré la présence du beau et tendre Connor, le mec parfait dont elle avait toujours rêvé ! Grâce au soutien de sa sœur, de sa coloc effrontée et de son déluré de psy, Livie fera ses débuts à l’université en chamboulant ses repères et les plans déjà tout tracés pour sa carrière et ses amours. Elle se sent vraiment bien dans les bras de Connor, mais résistera-t-elle à Ashton le dangereux séducteur ?


Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Marie des éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce service presse dans le cadre de notre partenariat !

J’avais lu le premier tome de Ten Tiny Breaths il y a seulement quelques jours, et j’avais adoré cette lecture, véritable coup de cœur. Alors quand j’ai reçu le second tome, je n’ai pas hésité à interrompre tout ce que je faisais pour me plonger dedans.

Livie, la petite sœur de Kacey, fait son entrée à l’université de Princeton, son objectif depuis des années. Mais Kacey reste inquiète pour sa sœur qui suit un chemin qu’elle s’est tracé alors qu’elle n’avait que neuf ans, sans véritablement savoir si depuis ses aspirations avaient changées. Car Livie n’a jamais vraiment cherché à revoir sa feuille de route, la dernière phrase de son père restant ancrée dans sa tête : « Rends moi fier. ». Kacey appelle alors le docteur Stanley à la rescousse. Ce dernier va ainsi ordonner à Livie de profiter de la vie, de sa jeunesse, et surtout de trouver qui elle est vraiment et ce qu’elle désire avant tout. Et si, par hasard, sa route croise celle de deux garçons complètement opposés mais représentant parfaitement sa dualité – le parfait Connor, gendre idéal que son père aurait adoré, et le ténébreux Ashton, fêtard absolu passant de filles en filles – , pourquoi ne pas se lancer ?

Livie paraissait tellement sage dans le premier tome que je redoutais un peu celui-ci qui lui était entièrement consacré. J’avais peur de retrouver une héroïne fade, certes gentille et douce, mais sans trop grand intérêt. Je me suis royalement trompée sur toute la ligne. Livie elle-même croyait être tout simplement banale, et finalement ce tome se révèle être une véritable introspection, qu’elle en soit consciente ou non, et je me suis régalée à la voir déployer ses ailes.

Livie est très différente de sa sœur, bien plus posée, plus sage. Peut-être trop, et c’est ce qui a inquiété Kacey, de la voir devenir une adulte avant même d’en avoir l’âge. Car Livie a dû être forte pour elles deux à travers les épreuves qu’elles ont traversées, et c’est elle qui a permis à Kacey de tenir bon. Mais surtout, c’est elle qui a tout pris en main, quitte à mettre sa vie de jeune adolescente entre parenthèse. Tant que sa sœur était là, elle n’avait besoin de rien d’autre et continuait à poursuivre son rêve de petite fille : intégrer l’université de Princeton, lieu où son père avait fait ses études avant elle. Sauf que cette rentrée va être le déclencheur de toute une prise de conscience et d’expériences pour Livie : est-elle vraiment faite pour travailler dans un milieu où s’entremêlent enfants et mort comme elle le croyait ? Ces études valent-elles la peine d’être séparée de la seule famille qu’il lui reste ? Doit-elle écouter son cœur ou sa tête ?

C’est une évolution très réaliste, et très touchante du personnage… On la voit petit à petit prendre son envol, lâcher prise sur la personnage carrée qu’elle pensait être, sans pour autant renier les valeurs qui font la personne qu’elle est aujourd’hui. Le ton est juste, tout est parfaitement à sa place et j’ai immédiatement accroché. Pourtant l’ambiance est très différente du premier tome, moins sombre, moins violente, mais tout aussi prenante.

K. A. Tucker a ainsi su faire évoluer son roman exactement comme il le fallait, elle change totalement d’environnement par rapport à Respire, et cela fonctionne à merveille. Elle a ainsi réussi à me surprendre, m’emmenant là où je ne m’y attendais absolument pas, tout en faisant la lumière sur une Livie que l’on pensait des plus simples.

Ce livre m’a énormément touchée, peut-être même plus que le premier. Toutes les émotions sont à leur place et mon pauvre petit cœur a connu pas mal de soubresauts tout au long de cette lecture. J’ai été très émue, souvent, et j’ai eu les larmes qui ont menacées de couler à plusieurs moment. Le ton est juste, parfaitement, on ne tombe pas dans le larmoiement. Mais K. A. Tucker arrive à mettre le doigt juste là où il faut, et sait mettre en évidence ce qu’elle veut que l’on ressente. J’ai véritablement été chamboulée par cette plume qui se révèle être une nouvelle fois des plus magnifiques.

C’est sans surprise un véritable coup de cœur que j’ai eu pour ce roman, bien différent du premier opus, mais qui m’a tout autant embarquée. J’ai adoré retrouver les personnages de Ten Tiny Breaths, mais également en découvrir d’autres qui trouvent à leur tour facilement leur place. K. A. Tucker signe une nouvelle fois un véritable page-turner avec Mentir, tout en nous surprenant en changeant radicalement de ton et de décor. J’ai adoré, tout simplement adoré.


Éditions Hugo Roman – 09 avril 2015 – 17 € – 400 pages

8 réflexions sur “Mentir – K. A. Tucker (Ten Tiny Breaths #2)

  1. (Ce cher bon vieux Docteur Stayner… même s’il ne fait que de la figuration, je lui rends un petit hommage discret… sans lui…. )
    Si le premier tome m’avait arraché des larmes sur la fin, celui là m’a fait exploser de rire dès le début. Un humour décalé comme je l’aime…
    Des situations émotionnelles fortes qui sont souvent désamorcées par de l’humour, par l’auto dérision… Dieu que cela sonne juste…
    J’ai pourtant hésité à le lire, car la personnalité de Livie m’avait semblé fade et effacée sur le premier tome… Je ne m’imaginais pas m’accrochant à son histoire… et pourtant…
    Ashton a su me faire changer d’avis… Au fond c’est lui qui m’a retenue, même si elle m’a plu et que j’ai adoré vivre tout son questionnement….
    Bref… ce livre est sans doute encore plus addictif que le premier. Pas parce qu’il est meilleur, simplement plus léger et peut donc se lire (boire) plus vite…
    Merci ma belle…
    Enfin parfois je me demande si j’ai bien fait d’atterrir sur ce blog… Je ne compte plus mes nuits blanches à vouloir finir un livre…
    J’en suis au stade où quand un livre me plait je me l’interdis en lecture la nuit… et voilà à quoi tu m’as réduit…

    NOOON … même je dis la vérité… je ne regrette pas une seconde d’avoir enfin l’opportunité de ne plus me planter… et d’avoir un guide avec un goût aussi sur.

    MERCI MERCI MERCIIIII ma belle Alice…

    Aimé par 1 personne

    • J’avais peur aussi en lisant ce second tome, car Livie était assez transparente dans le premier tome. Et au final, je crois bien avoir préféré celui-ci au premier !
      Le Docteur Stayner est un vrai « papa poule », j’ai adoré son personnage !
      J’espère que tu te régaleras avec le troisième tome sur Cain. Pour moi c’est celui qui m’a le moins emballée, mais il reste agréable à lire 🙂
      Bonne lecture ❤

      Aimé par 1 personne

      • Je l’ai démarré (je vais le lire dans la journée… car j’ai vraiment besoin de dormir 😉 ) mais au bout de 6 chapitres déjà … c’est un fait … il m’accroche moins…
        Mais… j’aime cette tribu… aussi j’irai jusqu’au bout… et comme d’hab… je reviens te dire ce que j’en ai pensé..
        Bon dimanche ❤

        Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Saisir – K.A. Tucker (Ten Tiny Breaths #3) | Alice Neverland

  3. Pingback: Bilan livresque – Mars 2015 | Alice Neverland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s