Cours ou meurs – Anna Carey (Nom de code : Black Bird #1)

Couverture Nom de code : Blackbird, tome 1 : Cours ou meurs

Résumé :

Liste des choses que je sais :

Je suis à Los Angeles
Je me suis réveillée sur les voies du métro à la station Vermont-Sunset.
Je suis une fille et j’ai de longs cheveux noirs.
J’ai un oiseau et un code (FNV02198) tatoués sur le poignet droit.
Je suis en fuite.
Des gens essaient de me tuer.


Mon avis :

J’avais très, très envie de découvrir ce livre, alors quand j’ai vu que j’avais été sélectionnée par l’opération Masse Critique de Babelio, j’ai sauté de joie. C’est un superbe livre, magnifiquement travaillé, sobre et attirant à la fois, avec la tranche des pages peinte en rouge vif. Un livre rouge et noir ? Bayard nous met directement dans l’ambiance…

Je ne vais strictement rien vous raconter de plus sur l’histoire, car c’est un livre qui se découvre petit à petit avec délice et qu’il serait dommage de vous priver de tout les surprises qu’il comporte… Je ne suis pas une grande fan de thriller et autre livre à grand suspens, mais alors là, j’ai été envoutée du début à la fin.

On ne sait strictement rien, tout comme l’héroïne, et on va découvrir en même temps qu’elle les tenants aboutis de l’histoire. Même si je me doutais à peu près de la trame générale, j’avoue qu’Anna Carey m’a trimballée de stupeur en étonnement ; j’ai été déroutée, partagée, horrifiée et perturbée du début à la fin.

La narration est très atypique, mais c’est ce qui fait toute l’originalité de ce roman. Elle se fait à la seconde personne du singulier, et si c’est assez déroutant au premier abord, on s’y fait très vite. Cela renforce même le lien entre le lecteur et ce fameux « tu » que l’on ne connait pas et qui ne se connait pas elle-même. De même, la plume d’Anna Carey est diaboliquement efficace. Elle ne se perd pas en descriptions ou situations inutiles, tout est fluide, tout s’enchaine, et elle nous maintient en haleine avec brio.

J’ai tremblé pour Sunny, et j’ai été horrifiée par sa situation. Plus encore, j’ai haï l’auteur pour la fin qu’elle nous fait, pour les révélations qui s’enchainent et que je n’avais absolument pas vu venir. Mais c’est ce qui fait que ce livre est un énorme coup de cœur. Je n’ai rien pu prévoir, je me suis laissée porter par les pages, et j’ai tourné la dernière page avec une seule envie : connaitre la suite.

En conclusion, c’est un livre qui vaut la peine d’être découvert en n’en sachant le moins possible. Je suis volontairement restée dans le vague pour cette chronique, mais c’est la démarche que je souhaitais. Ce livre m’a perturbée, m’a envoutée et m’a maintenue en haleine de la première à la dernière page. Une superbe découverte que je n’avais pas vue venir, une série à suivre de très, très, près. Si vous aimez les ambiances à la In the After ou Hunger Games, ce livre sera parfait pour vous ! Pour ma part, je suis irrémédiablement conquise…


Editions Bayard – Collection Jeunesse
02 avril 2015
15.90 €
286 pages

13 réflexions sur “Cours ou meurs – Anna Carey (Nom de code : Black Bird #1)

  1. Pingback: On découvre de nouveaux livres ! #1 | La page en folie

  2. Pingback: Expérience Noa Torson, tome 1 : Ne t’arrête pas – Michelle Gagnon | Alice Neverland

  3. Pingback: Bilan livresque – Avril 2015 | Alice Neverland

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s