Rogue – Katy Evans (Fight for love #4)

Couverture Fight for love, tome 4 : Rogue

Résumé :

Dans REAL, Brooke Dumas rencontre Remington Tate grâce à sa meilleure amie, Mélanie et c’est maintenant au tour de celle-ci de tomber sur l’homme qui fera vibrer son c?ur. Après l’avoir attendu des années, un soir de pluie, il est là, fort et mystérieux… Il se nomme Greyson King et il vole à son secours. Il est intrépide et il est peut-être bien l’amoureux, l’ami et le protecteur qu’elle a toujours cherché. Lorsqu’ils font l’amour et qu’il prononce son nom, c’est comme si tout prenait du sens.
Mais il disparaît sans un mot et lorsqu’il réapparaît, c’est pour lui dire :  » Je ne pourrai pas te rendre heureuse.  » Ne supportant d’être loin de lui, elle finit par découvrir le côté obscur qu’il était déterminé à lui cacher et se rend alors compte que leur première rencontre n’était peut-être pas due au hasard… Prise dans un tourbillon d’émotions, Melanie n’a rien à quoi se raccrocher, si ce n’est cet homme qu’elle devrait certainement fuir comme la peste.

Que feriez-vous si votre Prince charmant était en réalité un véritable escroc ?


Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Marie des éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce service presse dans le cadre de notre partenariat !

On avait découvert Melanie en coup de vent à travers les trois tomes précédents. Rappelez vous : Melanie, c’est la meilleure amie déjantée de Brooke, celle qui l’entraine de force à un match de l’Underground, celle par qui, donc, tout commence ! Je suis ravie que Katy Evans ait eu l’idée de lui faire un tome dédié. Et l’histoire qu’elle nous raconte surpasse largement celle de Brooke et Rémy.

Melanie est un personnage que j’ai adoré (re)découvrir. Elle a une philosophie de vie qui m’a totalement séduite. Décoratrice d’intérieur, la jeune femme ne porte pas moins de trois couleurs par jour. Parce que deux, c’est trop facile, et une c’est tout simplement terne. Cela aurait pu être une caractéristique des plus banales, une excentricité qui serait propre à sa personnalité enjouée, mais on découvre petit à petit que cela cache une histoire très touchante. Melanie se sent obligée d’être deux fois plus heureuse que le commun des mortels, et j’ai trouvé la raison de tout cela des plus émouvantes qu’il soit..

Mais si Melanie est un petit soleil, Greyson, lui, est tout l’inverse. Ténébreux au possible, il appartient définitivement au monde de la nuit, mais surtout il est rempli de colère et de noirceur à l’encontre de sa « famille » ce qui est tout à fait compréhensible… Il n’a plus gout à rien ; véritable personnage tortueux, il ne peut se permettre de posséder le moindre point faible. Mais, au contact de Melanie, il va découvrir tout doucement ce qu’est l’envie d’avoir un avenir . Pour autant il est conscient qu’il ne pourra jamais être le prince charmant qu’elle recherche. Mais l’attirance est là, et si au début il luttait quelque peu contre cela, les sentiments vont petit à petit prendre le pas sur sa volonté…

Je trouvais l’ambiance de Fight for Love très sombre. Et bien ce n’est rien par rapport à ce quatrième opus. On pénètre directement dans le cœur de l’organisation de l’Underground. Et le moins que l’on puisse dire est que ce n’est pas joli joli à voir. Ceux qui y travaillent ne sont pas des chérubins, loin de là, et c’est une véritable mafia qui régente le tout. J’ai aimé découvrir cet aspect-là que l’on avait à peine entr’aperçu lors des trois premiers tomes, et c’est un pari réussi pour l’auteur qui du coup nous permet de rester dans cet univers qu’elle a créé, sans pour autant nous en lasser. On passe de l’autre côté du miroir, et on se rend alors bien compte du jeu dangereux que propose l’Underground.

L’ambiance m’a immédiatement captivée, mais c’est également de là que viendra mon seul bémol. J’ai trouvé le tout bien trop romanesque, trop facile et trop rapide. Car oui, les pages défilent très vite, on est véritablement captivé par l’histoire, mais j’attendais peut être plus de « réalisme » pour cette univers sombre et violent. J’ai l’impression que l’auteur n’est pas assez allée en profondeur de cette thématique, mais surtout que cela n’a servi que de prétexte, de décor à l’histoire de Melanie et Greyson. La fin est un peu trop parfaite vu le contexte, et toute cette lumière ne collait pas vraiment à la noirceur de l’Underground. Et c’est ce décalage que j’ai trouvé trop flagrant, enlevant le réalisme de l’histoire.

Malgré tout, ce tome reste tout de même mon préféré de la série. Melanie possède une personnalité qui m’a immédiatement charmée. Mais surtout, l’Underground commence enfin à se dévoiler quelque peu, pour mon plus grand plaisir. Je suis conquise par l’ambiance générale, même si elle peut paraitre trop romancée. Et j’ai très hâte de découvrir l’histoire de Pandora, qui s’est quelque peu révélée dans ce tome !


Éditions Hugo & Cie – Collection New Romance
21 mais 2015
17 €
360 pages

5 réflexions sur “Rogue – Katy Evans (Fight for love #4)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s