Ripped – Katy Evans (Fight for Love #5)

Couverture de Fight for love, tome 5 : Ripped

Résumé :

Pandora, la copine gothique de Brooke et Mélanie, pensait que le chagrin d’amour qu’elle avait vécu à cause de son ex, rockeur et bad boy, était loin derrière elle. Mais le voilà de retour en ville pour le plus gros concert de l’année. Elle le déteste tellement qu’elle ne résiste pas à l’idée de lui faire un gros canular durant le concert, accompagnée pour cela de Mélanie.

Mais alors qu’elles sont arrêtées par la police et qu’elle se retrouve face à son ex, toujours aussi magnifique, des tas de sentiments remontent à la surface, auxquels elle ne s’attendait pas. Elle ne s’attendait pas non plus aux conditions de la liberté sous caution : Mélanie est autorisée à rentrer chez elle alors qu’on place Pandora dans une situation périlleuse, beaucoup trop proche de son ex. Cette proximité physique la torture, tout en faisant renaître la passion qu’ils ont partagée et qu’importe à quel point elle le déteste, il l’obsède toujours autant. 


Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Marie des éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce service presse dans le cadre de notre partenariat !

Pour être franche, ce tome me faisait assez peur, tant par son héroïne que par son contexte. Il faut le dire, jusque là Pandora n’était pas vraiment la bonne copine. Et même si elle était très intrigante, il y avait tout autour de son personnage une atmosphère assez sombre qui ne donnait pas vraiment envie d’en savoir plus. De plus, avec ce tome, Katy Evans est complètement sortie du carcan de la boxe underground, très présente jusque là. J’étais donc assez dubitative quant à ce dernier opus..

Je ne pouvais pas plus me tromper. Ce livre, à partir du moment où je l’ai commencé, je n’ai pas pu le lâcher. Vraiment. Dès les premières pages Pandora a littéralement su me happer et me captiver. J’y ai découvert une héroïne blessée, en souffrance, à l’humour corrosif qui m’a pourtant bien fait sourire. Et je me suis régalée, du début à la fin.

La tension dans ce livre est immédiate, violente et douloureuse. La colère de Pandora nous atteint dès les premières pages du récit et nous fait véritablement suffoquer. C’est ce qui m’a le plus surprise en commençant l’histoire, toutes ces émotions brutes à fleur de peau, proches de la haine, cette douleur exacerbée et cette souffrance que Pandora a gardée au fond d’elle des années durant… J’ai immédiatement été capturée par ce tourbillon intense d’émotions, et je n’ai donc pas réussi à poser ce livre avant la fin…

Katy Evans a donc choisi de quitter l’univers de la boxe underground. Un choix tout à fait compréhensible puisqu’elle en avait fait le tour à travers les quatre tomes précédents. Elle a ainsi su se renouveler, et ce n’est pas plus mal car cette reconversion est des plus réussie. Et pourtant, là encore elle ne nous montre pas le côté tout beau tout rose de l’univers musical. Elle n’hésite pas à mettre en avant les (trop) nombreux dérapages que l’on peut y trouver, ou encore le manque de liberté qui se cache derrière le rêve.

Car, même si Mackenna est la superstar du moment, il ne peut plus faire ce qui lui plait, et sa vie ne lui appartient même plus. Son contrat a fait de lui la marionnette de la maison de disque, et il n’a plus d’autre choix que d’accepter la moindre lubie de cette dernière. On ne parle ainsi plus de musique, mais bien d’argent…

Quant à Pandora, je ne pensais pas l’aimer autant. Je ne l’appréciais pas vraiment dans les autres tomes, son côté négatif lui faisant toujours voir le mauvais côté des choses, elle était assez déprimante. Mais dans Ripped, j’ai appris à la connaitre, et donc à la comprendre. Elle m’a beaucoup émue, et en parallèle, j’ai découvert une jeune femme trahie, brisée, et qui ne sait plus faire confiance à la gente masculine. Un fait tout à fait compréhensible quand on commence à découvrir son histoire. Et, au final, Pandora est le personnage que j’ai le plus aimé dans cette saga, très abouti et avec un véritable relief. Avec du recul, c’est celle que j’ai pris le plus de plaisir à découvrir et à suivre. Un agréable retournement de situation donc !

Ce livre, c’est une véritable petite bombe, un très bon page turner et avec lui l’expression « le meilleur pour la fin » prend tout son sens. Car oui, franchement, cela valait la peine de subir les élans amoureux trop mouillés de Brooke dans les premiers tomes pour pouvoir lire celui-ci.

Petit bonus : avec l’histoire de Pandora, Katy Evans s’éloigne donc du monde de la boxe underground. Et même si Brooke et Melanie font quelques petites apparitions, ce tome cinq peut vraiment se lire indépendamment des autres. Alors, si vous ne deviez en lire qu’un seul, je vous le conseille chaudement…!


Éditions Hugo Roman – Collection New Romance –
Date de parution :
02 juillet 2015 – 360 pages – 17 €

7 réflexions sur “Ripped – Katy Evans (Fight for Love #5)

  1. J ai beaucoup apprécié ce tome mais j aurai aimé savoir qui était leur fille au début je pensai que c était sa petite cousine.. je le conseille j ai était captivé depuis le début g l ai lu en une nuit!! Savez vous s il y aura une suite?

    Aimé par 1 personne

    • Tout comme vous, je l’ai lu en une nuit et j’avais cette impression que sa petite cousine était ce bébé perdue. Mais cela aurait été un peu trop beau, j’ai donc aimé comme regretté que l’auteur prenne un chemin différent !
      Un 6ème tome est effectivement prévu, Hugo New Romance en a acheté les droits, mais il faudra patienter un peu 😉

      J'aime

  2. Pingback: Juin 2015 : Bilan Livresque – partie 1 : lectures | Alice Neverland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s