Silver, tome 1 : Livre premier – Kerstin Gier

Couverture Silver, tome 1

Résumé :

Nouvelle ville, nouveau lycée et… nouvelle famille ! Après avoir longtemps voyagé aux quatre coins du monde, Liv, sa petite sœur Mia et leur mère s’installent dans une petite ville d’Angleterre. Mais les choses ne sont pas simples, puisqu’il faut composer avec le nouveau petit ami de sa mère… et ses deux ados. Liv ne va pas tarder à découvrir que son demi-frère, Grayson, détient un secret. Et pas des moindres…


Mon avis :

La trilogie des Gemmes de Kerstin Gier est une de mes séries littéraires préférées. Aussi, ce titre, je l’avais repéré depuis un long moment déjà ; alors quand j’ai vu sa parution dans la collection Milan – Macadam, je savais déjà qu’il n’allait pas tarder à finir dans ma PAL. Endroit où il n’aura passé que peu de temps au final. Sauf que, tandis que je me faisais une immense joie de découvrir cette nouvelle histoire, je n’ai pu m’empêcher de froncer les sourcils au fur et à mesure de son avancée…

Dans la lignée de Rouge Rubis, Kerstin Gier pose ici les bases d’un univers original et immensément riche. Cette auteur a le chic de créer des récits plein de magie tout en l’ancrant dans une réalité indéniable. Et c’est une fois de plus le cas ici. J’ai énormément aimé la nouveauté qu’elle a su apporter, de façon naturelle, mais avec une fluidité parfois saccadée. J’ai ainsi enchainé des chapitres parfaits, entrecoupés d’évènements, de détails qui ne semblaient avoir aucun rapport. Et c’est ce foisonnement d’éléments parfois trop superficiels qui m’a déroutée.

Kerstin Gier a rendu son récit riche en éléments et en détails, pour le rendre plus réel. Mais parfois cette richesse dessert son histoire, car trop de nombreuses questions restent sans réponse. Des questions que je me suis très vite posées dans l’histoire mais qui n’ont pourtant pas du tout effleuré l’esprit des protagonistes. Comme notamment savoir comment, et pourquoi Liv avait pu rejoindre les garçons dans leur rêve, sans aucune cérémonie ou autre…

Malgré un final que je n’avait pas vu venir, plein d’action et haletant, j‘ai donc refermé ce livre avec énormément d’interrogations, et ce sentiment que Kerstin Gier n’a pas su aller au fond de son idée de base. Elle nous jette des éléments en pâture mais n’en fait strictement rien après. Et j‘ai eu constamment cette impression qu’elle choisissait la facilité tout au long de son roman, sans trop se mouiller, et sans aucune surprise ou grande révélation. Une Kerstin Gier bien loin de celle de Rouge Rubis. C’est à se demander si c’est vraiment la même personne qui a écrit ces deux séries..

Je suis un peu sévère, mais il faut comprendre la grande déception que fut la mienne tant j’aime cette auteur. Mais à coté de cela, tout n’est pas à jeter, bien au contraire. Et je place énormément d’espoir dans les prochains tomes qui, vu les bases posées par celui-ci, peuvent s’avérer être d’excellentes lectures si Kerstin Gier va bien plus en profondeur de son univers.

De plus, Liv est typiquement le genre d’héroïne que j’aime. Sûre d’elle, avec un minimum de répartie, elle m’a fait penser à Gwendolyn sur bien des points. C’est donc sans surprise que je l’ai beaucoup appréciée. Et autour d’elle gravitent une multitudes de personnages secondaires, tous plus enrichissants les uns que les autres. Mais dans ce premier tome, Kerstin Gier s’est entièrement focalisée sur Liv, au détriment de ses relations et de ses liens avec les autres protagonistes, comme pour Henry par exemple. J’aurais sincèrement voulu voir ce côté là plus développé car, encore une fois, j’ai gardé énormément de questions sans réponses alors qu’il y avait ici aussi matière à aller bien plus loin.

Une lecture en demi-teinte donc. Silver pose les bases d’un univers prometteur avec des personnages vraiment intéressants. Mais Kerstin Gier n’a pas su aller au fin fond de son idée, et expédie avec simplicité et facilité la plupart des évènements sans pour autant répondre à toutes nos questions. J’ai hâte de découvrir les prochains tomes, car je pense qu’elle nous réservera bien des surprises qui pourront éclairer ce premier opus. La suite est donc à suivre…


Editions Milan – collection Macadam
Date de parution : 27 mai 2015
352 pages – 15.20 €

3 réflexions sur “Silver, tome 1 : Livre premier – Kerstin Gier

  1. Je viens de le terminer et, comme de coutume, je suis d’accord avec ton avis.
    Je ressors du livre avec une grosse impression d’inachevé, j’ai eu le sentiment que l’auteur n’allait pas au bout de ses idées, ne finissait pas ses phrases.
    Le seul point commun du livre est, pour moi, le personnage principal, qui démarque totalement de Gwendolyn de la saga des Gemmes. On voit bien que l’auteur n’a pas du tout voulu répéter le même schéma avec le couple central du film, et j’ai trouvé ça très bien.
    Cependant, et je trouvais déjà ce défaut dans sa précédente saga, mais ici accru, Gier ne vas pas assez au bout de ses idées. Elle balance au lecteur tout un monde comme si nous eussions dû le connaître.
    Un manque d’informations qui dessert le roman.
    A la fin de ma lecture, je ne trouvais rien d’assez additif pour me pousser à lire le second tome. Mais je vais m’y penchez malgré tout, en laissant passer du temps.

    Aimé par 1 personne

    • Je te rejoins sur ton ressenti. J’ai eu l’impression également que Kerstin Gier ne prenait pas le temps de développer son univers, et c’est ce qui m’a le plus perturbée, surtout pour un premier tome… L’histoire reste sympa, mais sans plus, et il manque ce petit quelque chose pour la rendre addictive :/

      J'aime

  2. Pingback: Silver, tome 2 : Livre deuxième – Kerstin Gier | Alice Neverland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s