Keleana, l’assassineuse / Keleana, La Reine sans Couronne – Sarah J. Maas

  Couverture Keleana, tome 2 : La Reine sans couronne

Résumé du premier tome :

Le royaume d’Adarlan, d’où toute magie a été bannie, est gouverné d’une main ferme par un roi tyrannique. Keleana, membre de la secte des Assassins et opposée au pouvoir du roi, est emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier depuis plus d’un an. Pour gagner sa liberté, Keleana doit représenter le prince Dorian dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant 4 ans. Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir.
Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans l’ombre de la cité et la jeune Assassineuse va devoir leur faire face… Heureusement, elle pourra compter sur l’aide de deux hommes : son entraîneur, le beau capitaine Chaol, et le prince Dorian en personne, qui sont tous deux tombés amoureux d’elle. Et dont les charmes ne la laissent pas indifférente…


Mon avis :

J’avais entendu parler de cette série depuis très, très longtemps. Mais au moment de sa sortie, le fantastique n’était pas vraiment mon truc. Et puis j’ai découvert les trilogies de Maria V. Snyder ainsi que celle de Rae Carson, et je suis tombée amoureuse du genre. Profitant donc de la sortie prochaine du troisième tome de Keleana, j’ai sauté le pas et j’ai plongée dans le royaume d’Adarlan.

Ayant lu les deux tomes à la suite sur trois jours, j’ai donc décidé de vous en faire une chronique commune puisque mon ressenti du premier reste très proche de celui du second. Je vous promets donc de ne faire aucun spoiler, et vous pouvez lire cette chronique même si vous n’avez pas lu le second tome.

J’ai été immédiatement happée par le décor et le contexte du récit. Pour être franche, je suis tout simplement tombée amoureuse de tout cet univers qu’a su créer Sarah J. Maas. Il possède une richesse et une complexité incroyable ; l’auteur a pensé au moindre petit élément et y a développé une mythologie et une intrigue sublimes, entre magie et monde moyenâgeux. Les décors prennent rapidement vie sous sa plume, et la précision des détails rend cet univers magnifique et attirant. Ce fut donc un véritable plaisir d’évoluer entre les pages.

L’ambiance et l’atmosphère du récit sont à la fois lumineux et sombres. Entre espoir et affliction, Sarah J. Maas développe toute une palette émotive qui nous fait ressentir énormément de sentiments. Surtout, les rebondissements sont légion, alors que pour la plupart d’entre eux il me fut impossible de les prévoir. Comme l’auteur explore tout ce qui est à sa portée, il devient très difficile de savoir à l’avance où elle cherche à nous emmener. La découverte est donc totale, et ce tout au long du récit. Une qualité remarquable et époustouflante.

Keleana est devenue une de mes héroïnes préférées. Elle rassemble à elle seule tous les éléments que j’aime y retrouver. Sûre d’elle, elle a conscience de ses capacités et n’a pas sa langue dans sa poche. Ses réparties ne sont que pur ravissement et m’ont souvent faite pouffer de rire. Mais à côté de cette force absolue, Keleana reste une simple jeune fille de dix-huit ans, avec ses incertitudes, sa solitude et son besoin de reconnaissance. Elle parait tellement… humaine qu’il me fut énormément facile de m’attacher à elle. Et plus l’histoire avançait, plus j’ai apprécié découvrir et suivre ce personnage qu’elle incarne. Une héroïne parfaite, tout simplement.

Les deux personnages masculins, le prince Dorian et le capitaine Chaol, ne sont pas en reste. Je les ai trouvés très bien définis, chacun ayant sa propre personnalité définie et un charisme que l’on attend de tels personnages, et j’avoue avoir été incertaine sur eux durant une longue période, même si j’avais ma petite préférence. Les relations du trio qu’ils forment avec Keleana sont très réalistes, sans fanfreluche aucune, saines et admirables.

Quant à la romance, elle est certes présente mais à juste dose, et ne prend pas du tout le pas sur l’histoire. Un très bon équilibrage donc qui apporte encore cette touche de perfection à la série.

En définitive, Keleana est un énorme, méga-gigantesque coup de cœur. Rien que la richesse du décor et la subtilité complexe du contexte faisaient de ce récit une histoire fantastique passionnante. Mais l’héroïne n’est pas en reste, tout comme ses comparses. Je ne m’attendais pas à une telle perfection, tout simplement. Magnifique.


Éditions De La Martinière Jeunesse
Date de parution : 05 septembre 2013 (tome 1)
503 pages (T1) – 16 €

9 réflexions sur “Keleana, l’assassineuse / Keleana, La Reine sans Couronne – Sarah J. Maas

  1. J’avais été mitigée pour le premier tome, je trouve que la romance prend trop de place par rapport à l’intrigue et je m’attendais à trouver une tueuse au sang froid, ce qui n’est pas le cas.
    Mais je suis en train de lire le second tome, et je peux dire que j’aime beaucoup. L’intrigue est très intéressante et elle mise davantage en avant. Chaol prend aussi un peu plus d’importance.

    Aimé par 1 personne

    • Oui, Keleana prend tout son sens avec ce second tome. Comme toi, je n’avais pas trop aimé la façon dont Chaol s’était effacé lors du premier tome.
      Après, il est vrai que Keleana apparait un peu trop comme une « pimbeche » au début, à ne penser qu’à son apparence et ses histoires de coeur. Heureusement que la suite s’intensifie au niveau de l’intrigue, on en oublie facilement ses petits défauts du premier tome 🙂

      J'aime

  2. Pingback: Les messagers des vents, tome 1 – Clélie Avit | Alice Neverland

  3. Pingback: Top Ten Tuesday : Les 10 sagas les plus addictives | Alice Neverland

  4. Pingback: Top Ten Tuesday : Les 10 meilleures trilogies | Alice Neverland

  5. Pingback: Bilan livresque – Juillet 2015 | Alice Neverland

  6. Pingback: Concours #4 : Happy 1st B-Day Alice Neverland ! | Alice Neverland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s