Hacker, tome 1 : Dangereuses Affinités – Meredith Wild

Couverture Hacker, tome 1 : Dangereuses affinités

Résumé :

Erica Hathaway n’a pas de temps à consacrer aux hommes. À peine sortie d’Harvard, elle compte bien réussir sa carrière professionnelle grâce à son site Internet dédié à la mode. Très déterminée, elle présente son projet devant plusieurs investisseurs. Mais Erica a tout prévu sauf un détail : Blake Landon. Millionnaire, arrogant, sublime. Après une réunion électrique et mouvementée, Blake ne lui cache pas à quel point il la veut. Tout de suite. Et Blake n’a pas l’habitude de demander, il se sert… Entre ses ambitions professionnelles et son désir inavouable pour cet homme qui peut mettre son avenir en danger, Erica saura-t-elle faire le bon choix? D’autant que l’un et l’autre cachent des secrets sur leur passé qui pourraient rendre leurs rapports explosifs. Ou carrément torrides… OSERA-T-ELLE S’ABANDONNER ?


Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions Michel Lafon ainsi que Livraddict pour l’envoi de ce livre.

Je ne sais pas pourquoi, mais j’étais complétement passée à côté de la sortie de ce livre. Ce n’est que peu de temps après que j’ai commencé à le voir circuler sur les réseaux sociaux, et le titre m’a rapidement interpellée.

Aujourd’hui, même si j’adore toujours autant le genre new-adult, j’avoue commencer à en être blasée dans le sens où ces livres sont toujours répétitifs. On y retrouve sans cesse les mêmes éléments, les mêmes bases, et même si j’aime autant lire ce genre littéraire, je cherche constamment le petit quelque chose qui différenciera un titre d’un autre.

J’ai eu un peu peur en commençant Hacker de tomber dans ce travers là. Et puis petit à petit, je me suis prise à l’histoire. Car oui, c’est du réchauffé ; toutes les péripéties qui se produisent sont déjà vues, et en dehors de la base du hacking, assez légère dans ce tome et qui ne se dévoile véritablement qu’à la toute fin, il n’y a pas vraiment d’originalité. Mais l’écriture de Meredith Wild change la donne et rend vraiment l’histoire addictive, avec une sensualité à fleur de peau agréable à lire.

J’ai également beaucoup aimé les deux protagonistes, surtout Blake qui est des plus réussi. Il sait ce qu’il veut et est prêt à tout pour l’obtenir, sans s’en cacher, et j’ai trouvé cette facette de lui parfois drôle, parfois adorable.. Bref, un parfait héros masculin sur lequel on prendrait plaisir à se reposer. Erica m’a également plu dans sa façon de savoir ce qu’elle veut et d’être indépendante. Pourtant, j’ai trouvé certaines de ses réactions inappropriées, et elle est tellement bornée qu’elle refuse souvent de voir l’évidence même. Le tout avec une petite naïveté qui m’a bien fait lever quelques fois les yeux au ciel.

Mais ce qui m’a le plus emballée, c’est toute cette histoire de hacker, de site et de geekerie. Et c’est ce qui apporte cette touche d’originalité qu’il lui fallait au roman. Car si les trois quarts du livres peuvent ressembler à une simple romance new adult de plus, le dernier quart pose un contexte très intéressant autour de l’histoire de Blake et du MI89. Sans parler de la fin qui m’a laissée sans voix, pleine de doutes et d’interrogations.

Pour faire simple, oui l’histoire part sur une base déjà vue et revue. Et puis Meredith Wild prend un tournant différent qui apporte l’intérêt nécessaire à son histoire. Sincèrement, j’ai adoré ce récit que j’ai dévoré en une simple après-midi, et j’en redemande encore, vraiment. Hacker s’annonce être une série à suivre avec curiosité. J’ai donc très, très hâte de découvrir la suite, prévue pour le 15 septembre !


Éditions Michel Lafon
Date de parution : 04 juin 2015
312 pages – 16.95 €

10 réflexions sur “Hacker, tome 1 : Dangereuses Affinités – Meredith Wild

  1. Comme toi, j’ai lu ce livre très rapidement (en 3h à peine), et avec force regards vers le plafond !
    Je me suis lancée dans cette lecture au-hasard de mes pérégrinations parmi tes chroniques, entre autre, et d’autant parce que la sphère littéraire en parlait beaucoup.
    Et franchement je ne comprends pas cet engouement présumé.
    Le roman de Meredith Wild AURAIT PU être bon, si seulement l’auteur n’avait pas absolument voulu placer en 330 pages absolument TOUS les codes « épiques » de son genre littéraire.
    Les événements s’enchaînent beaucoup trop rapidement, et parfois sont contradictoires en même pas 5 pages de laps de temps. J’ai vraiment eu une impression de fourre-tout en lisant ce premier tome.
    Hacker aurait pu avoir 2 points forts, si seulement l’auteur avait pris la peine de les développer.
    Le premier est Blake. Il SEMBLE quelqu’un de bien au fond, il PARAÎT avoir une bonne histoire…. Mais à trop vouloir caser d’éléments et de rebondissements l’auteur en zappe son personnage masculin fort.
    Le second point fort aurait pu être dans le titre. Ce qui m’a paru plaisant dans ce roman est de découvrir cet univers de start-up, ce vaste univers virtuel du hacking. Mais je pense que l’auteur a trop méconnu son sujet pour bien le développer.
    Le GROS point faible de l’histoire : Erika. Déjà avec son prénom elle partait mal (petite appréciation personnelle !). Mais surtout, cette héroïne est la plus contradictoire au monde. Surtout, ces réactions sont tout simplement affolantes. Mais où est le respect ? Franchement Erika m’a scotchée devant sa manière d’être et de se comporter face aux événements auxquelles elle est confrontée. Je ne l’ai tout simplement pas trouvée crédible.
    En bref, Hacker a placé la barre trop haute à mon goût, et même si avec tous ses rebondissements l’auteur donne envie de connaître la suite, je ne sais pas si j’apprécierais encore de voir comment cette héroïne complètement frappée va réagir face à tout ça .

    J'aime

    • Sincèrement, j’ai même du mal à me rappeler l’historie de ce tome… Du coup, je n’ai jamais lu la suite de la série car je garde cette impression que tout était assez prévisible dans l’histoire, jusqu’à la fin.. Donc bon… :/

      J'aime

  2. Pingback: Le destin des Bridge, tome 1 : A en perdre la raison – Meredith Wild | Alice Neverland

  3. Pingback: Bilan livresque – Juillet 2015 | Alice Neverland

    • Oui, il y a certaines touches de déjà-lues, mais l’histoire reste agréable à lire et se dévore rapidement. Je n’en demande pas plus au new adult, alors quand le côté hacker arrive à me surprendre et à m’emballer, c’est qu’il y a quelque chose à suivre 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s