Night owl, tome 1 : Long Night – M. Pierce

Couverture Long Night, tome 1 : Night Owl

Résumé :

À vingt-huit ans, Matt Sky a une vie parfaite. Il a une belle petite amie, il a hérité d’une véritable fortune, et il a déjà écrit quatre best-sellers sous le pseudonyme de M. Pierce.
À vingt-sept ans, Hannah Catalano a été victime d’un accident de train. Son petit ami est un looser fauché et elle déteste son boulot.
Matt et Hannah se rencontrent sur le net en tant que partenaires d’écriture. Leur relation est platonique et innocente… Jusqu’à ce que Matt voit une photo d’Hannah. Ce portrait de la jeune femme suscite une irrésistible attraction sur lui.
Et lorsque les circonstances les amènent à se rencontrer, Matt et Hannah vont vivre une histoire d’amour passionnée, émouvante, inoubliable, incontrôlable et imparable.


Mon avis :

Malgré les trente huit degrés à l’extérieur, je n’ai pas pu résister à me lancer immédiatement dans cette future parution des éditions Hugo Roman. Une lecture qui s’annonçait dès le résumé très, très hot…!

Et ça, pour le côté hot, j’ai été immédiatement servie. Les premières pages donnent le ton, et on ressent quasi-instantanément toute l’ambiance de non-dits, de fantasmes et d’obsession qui relie nos deux héros malgré le fait que ceux-ci ne se soient encore jamais rencontrés. Une atmosphère chaude, sensuelle et torride : dans Long Night on parlera sexe, de façon parfois crue, obsédante, peut-être malsaine, mais jamais vulgaire. Car Long Night est l’histoire de deux personnes qui n’auraient jamais dû se rencontrer, mais qui vont se retrouver magnétiquement attirées l’une par l’autre dans une relation torride proche de l’obsession.

Je m’attendais à du chaud, j’ai eu du très, très chaud. Les scènes érotiques ne se font pas dans la dentelle. Matt va pousser ses fantasmes le plus loin possible avec une Hannah docile qui va découvrir petit à petit sa féminité. Oubliez, dans un premier temps, la douceur, c’est torride, vibrant, pervers, mais totalement captivant.

Mais ce qui aurait pu n’être qu’une simple histoire de sexe va prendre une tournure des plus humaines qu’il soit. J’ai adoré justement tous ces non-dits autour de la double personnalité de Matt Sky. C’est cette histoire qui apporte la consistance au récit qu’il lui fallait pour ne pas être qu’un simple recueil de diverses situations sexuelles des plus explicites. Car au-delà de cela, il y a un véritable travail d’écriture et de recherche qui nous intrigue et nous captive. Et puis, quand on commence à croire que tout va pour le mieux, et que la romance va s’épanouir merveilleusement, au contraire tout dérape et part en live. L’histoire et relancée et prend un tournant des plus inattendus, mais simplement superbe pour l’évolution du récit.

C’est chaud bouillant, du sexe à l’état brut et pourtant… Je n’ai pas pu m’empêcher de trouver Matt et Hannah touchants et attendrissants dans leurs échanges et leurs dialogues. Ils sont tout simplement… mignons. Oui oui. Et c’est ce qui empêche à Long Night de basculer dans le vulgaire. Les émotions sont véritablement à fleur de peau. Matt et Hannah essaient de comprendre ce qui leur arrive ; ils ne cherchent pas à faire l’autruche, et n’hésitent pas au contraire à discuter. Et c’est tout ce coté émotionnel que j’ai trouvé purement magnifique et très, très émouvant.

Matt m’a marquée. Il possède en lui une fragilité touchante et sincère, difficile pourtant à deviner dans un premier abord. Il m’a souvent fait l’impression d’être un enfant tant il peut être maladroit pour le côté sentimental. Car derrière l’homme riche et sûr de lui qui lui sert d’image, on découvre une personne très émotive et à fleur de peau. Une psychologie très bien réalisée et que l’on n’aurait pas su deviner, mais qui pourtant s’intègre parfaitement au récit et offre une nouvelle vision de ce héros inhabituel. Je suis sous le charme.

J’ai également beaucoup aimé le jeu avec la frontière entre la fiction et la réalité. On ne sait plus vraiment si l’on est dans un récit purement fictif ou si il y a un fond de réalité caché derrière tout cela. Et avec tout ce jeu de fausses vérités, on en vient à demander si M. Pierce n’existerait-il pas vraiment (je vous rappelle que M. Pierce est le pseudo utilisé également par l’auteur…) D’ailleurs, à ce niveau là, l’épilogue est vraiment bizarre, plein de mystère, et il renforce ce sentiment d’incertitude. Tant et si bien que je ne sais plus vraiment ce qui est vrai/réel ou non.

Pour conclure : Vous l’aurez compris, j’ai adoré découvrir l’histoire et les personnages qui se cachent derrière cette romance érotique. D’ailleurs, si ce côté érotique est ultra présent dans la première partie, il s’efface tout doucement pour laisser la part belle au développement de l’histoire et du côté émotionnel. Les premières pages sont envoutantes et nous entrainent dans un superbe tourbillon de pages diablement sensuelles. Le récit fait le reste, captivant et troublant. Encore une très jolie surprise pour cette prochaine parution des éditions Hugo Roman ; un pari risqué mais 100% réussi !


Merci aux éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce service presse !

Parution :  03 septembre 2015
Éditions : Hugo & Cie – Collection : Blanche
Nombre de pages: 320
Prix : 17 €
141245684.jpg

8 réflexions sur “Night owl, tome 1 : Long Night – M. Pierce

  1. Je suis scotchée…
    D’ordinaire les parutions des éditions Hugo ne me font pas cet effet-là.
    Je proclame, à ma grande surprise, un coup de coeur !
    L’ambiance même du livre m’attirait. Ce postulat d’écriture en ligne, de rencontré virtuelle, et de littérature… Tout pour me plaire !
    Les personnages sont très bien exploités dans leur psychologie. Coup se coeur pour Matt, je suis totalement d’accord avec ton opinion pour le coup, l’auteur le tend réellement palpable et très touchant.
    J’ai aimé cette forme de nonchalance qui émane d’Hannah, elle ne se prend pas la tête et vie !
    Voir la relation entre ces deux protagonistes est très intéressante, très addictive surtout. Je tournais fébrilement les pages dans l’attente de la suite 🙂
    Alors oui, ce bouquin est chaud comme la braise. Durant ma lecture, je me suis prise à jeter des coups d’oeil mi-figue mi-raisin à mon amoureux, qui me regardait bizarrement 🙂
    Ce côté un peu trop osé qui faisaient que les éditions Hugo n’avaient jamais vraiment provoquées un coup de coeur dans ma bibliothèque, je l’ai trouvé très bien placé dans le contexte de ce livre. C’est une relation charnelle, née d’une relation rapide comme celles que l’on peut avoir via internet. J’ai trouvé toute la tension entre les personnages très crédibles.
    Plus les pages défilant, plus le trouble avançant… Demain matin je cours acheter la suite !
    Et merci pour ta chronique, qui a dirigé cet achat particulier 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Aaaah ce premier tome.. C’est une de mes romances érotiques préférées, avec ses héros qui sont bien loin de ressembler à ceux que l’on rencontre.Matt est un personnage très torturé et tortueux, il trouve son écho chez Hannah qui l’apaise malgré tout. L’alchimie est tout simplement superbe dans ce tome !
      Je suis contente que tu te sois régalée également 🙂

      J'aime

  2. Pingback: Night Owl, tome 2 : Last Light – M. Pierce | Alice Neverland

  3. J’ai adoré… j’ai été conquise..
    Histoire qui aurait pu être glauque et vulgaire, mais qui grâce aux personnage et à leur passion finit par rendre beau ce qui aurait pu être sale et laid…
    J’ai hâte de lire le tome deux prévu pour novembre il me semble …
    Encore une fois j’adhère à ta chronique 🙂
    Je sais… je finirai par te lasser à force de le dire

    Aimé par 1 personne

    • Haha, mais j’adore tes commentaires à chaque fois !
      Effectivement Night Owl est vraiment une histoire interessante. Pourtant le début ne paraissait pas du tout prometteur. Mais M. Pierce a su donner une véritable épaisseur à ses personnages qui fait que très vite l’histoire s’emballe, et on se retrouve à tourner les pages bien frénétiquement. Et l’épilogue.. Cette dernière page… Impossible de ne pas succomber à la suite !

      Aimé par 1 personne

  4. Pingback: Bilan livresque – Aout 2015 | Alice Neverland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s