Les clans Seekers, tome 1 – Arwen Elys Dayton

Couverture Les clans Seekers, tome 1

Résumé :

Il y a des vérités qui tuent…

Lorsque Quin aura prêté serment, elle deviendra enfin ce pour quoi elle s’est entraînée toute sa vie : une Seeker. Un honneur qui se mérite tout autant qu’il s’hérite.
Une fois initiée, Quin pourra se battre aux côtés de ses deux compagnons les plus proches, Shinobu et John, pour protéger le pauvre et l’opprimé. Ensemble, ils iront porter la flamme au coeur des ténèbres.
Et elle sera avec celui qu’elle aime, qui n’est autre que son meilleur ami.
Mais la nuit ou elle prête serment, tout bascule. Les masques tombent et Quin découvre qu’elle a été élevée dans le mensonge. Ni sa mission, ni sa famille, ni même ses amis ne sont ce qu’elle croyait.
Et il est trop tard pour faire marche arrière…


Mon avis :

J’ai très, très vite craqué devant ce livre à la couverture magnifique. Pourtant, j’avais du mal à percevoir sur quoi il allait véritablement porter. Bien que j’avais compris la portée fantastique du roman, le résumé était assez flou et ne présentait pas tellement l’univers que l’on y rencontre. C’était donc une véritable plongée en aveugle, et je n’ai pas du tout réfléchi à deux fois avant de me lancer.

Mais la prise en main du texte s’est révélée être assez laborieuse. J’ai eu beaucoup, beaucoup de mal à comprendre dans quoi nous étions. Si le côté fantastique se fait très vite ressentir, l’auteur nous plonge directement dans l’action avec un vocabulaire spécifique. Pas de rappels, pas d’envolées lyriques ou de descriptions pour nous expliquer dans quoi nous débarquons, et cela m’a assez refroidie au début. J‘étais tout simplement perdue, et j’ai du à plusieurs reprises interrompre ma lecture tant j’avais l’impression de ne rien comprendre. On aurait cru que l’auteur prenait son univers pour acquis tout en oubliant de l’expliquer à son lecteur, comme s’il manquait une préquelle à l’histoire. Je ne savais même pas dans quelle « époque » nous nous trouvions, ni ce qu’était concrètement un Seeker alors que nous débarquions en plein dans leur entrainement… Une écriture assez déroutante pour ma part qu’il m’a fallut assez longuement apprivoiser.

J’ai tout de même persévéré, parce que le peu que j’avais saisi du récit me plaisait tout de même. Et puis, petit à petit, j’ai réussi à comprendre les enjeux de l’histoire. Arwen Elys Dayton exploite son univers fantastique au maximum. Entre jeux de pouvoir, guerre de clans, dimensions spatio-temporelles, envers du décor… Le lecteur en prend plein les mirettes de la première à la dernière page.

Les clans Seeker, c’est un premier tome où vérité et mensonge se côtoient à n’en plus finir. Dès le début, ce que l’on croit être une vérité se révèle n’être qu’une affreuse mascarade. Mais surtout, très vite, on ne sait même plus à qui se fier. Le peu de certitudes que l’on possède fond comme neige au soleil. Arwen Elys Dayton joue avec nous, elle nous balade dans cet univers fantastique qu’elle a créé, mais elle prend aussi plaisir à nous retourner le cerveau et à nous faire perdre nos repères. Je suis allée ainsi de surprises en découvertes, beaucoup de révélations m’ont complètement prises au dépourvu, tant et si bien qu’au bout d’un moment j’étais incapable de prédire comment ce premier tome pouvait se terminer. Des retournements de situations magnifiquement réalisés qui m’ont bien fait tourner la tête…!

J’ai retrouvé cette incertitude jusque dans les personnages principaux. On ne sait plus trop là non plus à qui se fier. Quin parait assez naïve, John à l’inverse bien trop sûr de lui, et Shinobu reste trop souvent en retrait. Quant à Maud, plutôt effacée, il est difficile de la comprendre. Pourtant, ces ressentis initiaux vont petits à petits s’altérer tandis que les protagonistes découvrent en même temps que nous le monde dans lequel ils vont dorénavant évoluer. Arwen Elys Dayton a su parfaitement différencier cet « avant » de l’ « après », ce qui renforce encore ce sentiment qui nous rend sûr de rien.

Pour conclure : malgré une prise en main délicate, Les Clans Seeker se révèle être une belle découverte fantastique. Malgré tout, je regrette que la plume de l’auteur ainsi que son univers soient si difficiles à apprivoiser, ce qui risque d’en rebuter quelques-uns. Pour ma part, alors que je déteste cela, j’aurais bien apprécier quelques descriptions au début du récit avant de me lancer dans l’aventure, afin de mieux comprendre de quoi il était question. Pourtant, l’histoire vaut la peine de s’accrocher, car elle recèle un récit qui ne va qu’en s’améliorant. Sachant dorénavant à quoi m’attendre, je me fais beaucoup moins de soucis pour la suite.


Un grand merci à la Collection R pour l'envoi de ce livre !

Parution :  17 septembre 2015
Éditions : Robert Laffont, Collection R
Nombre de pages: 477
Prix : 18.90 €
49444473df.jpg

7 réflexions sur “Les clans Seekers, tome 1 – Arwen Elys Dayton

    • Oui, après peut être ai-je été la seule à ne pas vraiment comprendre le début et à le trouver assez difficile. Mais tout comme toi, j’avais craqué sur le titre et la couverture. J’aurais peut etre du me renseigner au préalable pour mieux savoir dans quoi je me plongeais et ainsi passer outre cette difficulté. Mais cela en rendra la suite bien plus simple maintenant 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s