Les Cartographes, tome 1 : La sentence de verre – S. E. Grove

Couverture Les Cartographes, tome 1 : La Sentence de verre

Résumé :

Dans ce monde bouleversé, les Etats-Unis sont au XIXe siècle, le Groenland est plongé dans la Préhistoire, l’Afrique du Nord est revenue au temps des Pharaons… Quelle est la carte qui permettra de réunifier le monde en une seule et même époque ?

Sophia vit à Boston, en Nouvel Occident. Depuis huit ans, lorsque ses parents explorateurs ont disparu en mission, elle est élevée par son oncle Shadrack, le plus célèbre cartographe de Boston. Mais voilà qu’il est brutalement kidnappé… La jeune fille s’élance alors sur ses traces. Elle n’a qu’une piste : une mystérieuse carte de verre accompagnée d’un message, que Shadrack est parvenu à lui laisser. Avec son nouvel ami Théo, elle va traverser terres, mers… et se confronter à des mondes complètement différents.


Mon avis :

Voilà une nouvelle parution de chez Nathan qui m’a titillée dès sa présentation. Je me suis tout d’abord arrêtée sur cette couverture, tout simplement magnifique. Le résumé a fini de me convaincre, et je n’ai donc pas hésité à me lancer dans cette lecture.

Dans ce premier tome, on part à la rencontre de Sophia, 13 ans, nièce du célèbre cartographe Shadrack Elli. Elle vit à Boston, dans une époque proche du XIX ème siècle, et elle pourrait être une jeune fille somme toute normale, sauf qu’elle possède une caractéristique assez étonnante dans un monde où le temps semble avoir plus de valeur que l’or ou l’argent : elle n’arrive pas à se rendre compte du temps qu’il passe. Pour elle, une seconde écoulée peut paraitre une heure, comme, à l’inverse, une journée entière peut lui sembler être des minutes. Un jour, son oncle disparait. Elle va donc se lancer à sa recherche, et découvrir le monde qui se trouve au delà de Boston.

Dans la quête de Sophia pour retrouver son oncle, on va ainsi découvrir des pays, mais aussi des époques. Et à ce niveau là, j’ai été tout simplement émerveillée. Car il apparait très vitre que l’auteur sait exactement où elle va, et elle nous y entraine d’une main de maître, de façon spectaculaire et fabuleuse. Malgré quelques longueurs à certains moments, nécessaires pour mieux appréhender toutes les facettes qui composent l’histoire, je me suis tout simplement régalée dans son monde ; j’ai adoré l’idée de base, et j’ai encore plus adoré découvrir tous ces personnages, ces petits détails qui font de La Sentence de Verre un premier tome à couper le souffle.

Il faut dire que l’univers créé par S. E. Grove est très dense, riche, et vite accrocheur. On se prend immédiatement au jeu et on entre pleinement dans une histoire qui révèle ses secrets au fur et à mesure de l’avancée des chapitres. J’y ai retrouvé, pour mon plus grand plaisir, les éléments qui m’avaient tant plu dans la trilogie d’ A la croisée des mondes de Philip Pullman, une saga que je vénère purement et simplement, emblématique de mon enfance. Et c’est ce côté fantastique, mélangeant explorations, univers foisonnants et éblouissants mais aussi très différents, qui m’a très vite captivée et transportée.

Une chose m’a, par contre, très étonnée. Ce livre est indiqué par Nathan comme destiné à un public jeune, dès onze ans. Je m’attendais donc logiquement à un côté jeunesse tout de même assez marqué. C’est donc ce qui m’a énormément surprise, puisqu’au contraire je l’ai trouvé autant adapté pour un jeune lecteur que pour un lecteur aguerri. Un paradoxe assez surprenant, mais très bien assimilé grâce à la plume de S. E. Grove qui parle aussi bien aux jeunes qu’au moins jeunes. Sincèrement, je suis très, très agréablement surprise par cet aspect là du livre.

Pour conclure : je savais que ce livre allait me plaire dès que mes yeux se sont posés sur lui. Cela n’a pas loupé, je me suis toute simplement régalée. Même si le récit souffre de quelques longueurs, le rythme reste fluide et agréable. J’ai vraiment adoré l’originalité du monde que S. E. Grove nous fait découvrir. Une très jolie surprise pour ce premier tome, que je recommande sans hésitation !


Un grand merci aux éditions Nathan pour l’envoi de ces livres.

Parution :  01 octobre 2015
Éditions : Nathan
Nombre de pages: 576
Prix : 17.90 €
7045

11 réflexions sur “Les Cartographes, tome 1 : La sentence de verre – S. E. Grove

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s