Dieu roule pour moi – Dominique Souton

Couverture Dieu roule pour moi

Résumé :

Bienvenue chez moi, Chrissie Jones. Mon pauvre papa pasteur, ma petite maman et mes deux foutus frères, mes cours de français, mes treize ans et les copines qui vont avec, toutes s’impatientant de rencontrer le prince charmant. Damnit. Bienvenue à Sioux Falls, Dakota du Sud. Ses légendes indiennes, ses deux cents églises, ses phénomènes bizarres, et son bal de la pureté, au cours duquel les jeunes filles doivent promettre à leur père de rester chastes jusqu’au mariage.
Hahaha. Oui, bienvenue dans ce trou perdu, dans mes rêves et dans mes pouvoirs, qui pourraient bien vous étonner.


Mon avis :

Dieu roule pour moi est un roman jeunesse assez atypique en France. Raconté sous forme épistolaire par l’héroïne, une jeune américaine de treize ans vivant dans un village d’Amérique profonde, il nous offre une vision sur cette communauté traditionnelle qui voue une place importante aux préceptes de l’église.

Sans être porté à fond sur le thème non plus. Chrissie a simplement la « malchance » d’avoir un père pasteur qui bannit de la vie de ses enfants les choses qu’il estime blasphématoire. Pas de baisers dans les films, pas de magazines à potins, encore moins de fêtes d’anniversaires ou de soirées pyjamas. Une vision un peu extrême qui fait que j’ai eu un peu de mal à m’attacher à cette famille au tout début. Et puis, tout doucement, presque naturellement, les choses vont en s’améliorant, et l’histoire devient alors bien plus intéressante à lire.

Je m’attendais tout de même à un ton décalé quant au thème, surtout après la lecture du résumé. Mais Chrissie a un regard assez fataliste, comme si elle n’était qu’observatrice de sa vie. Et j’ai eu quelques difficultés à croire qu’une enfant de treize ans pouvait être aussi blasée sur le monde qui l’entoure. Entre ça et sa naïveté, j’avoue qu’il était très difficile de la comprendre et de la suivre par moment.

Quant à l’histoire, je trouve qu’elle fournit une vision assez adéquate des excès de la religion, sans tomber dans le trop moralisateur non plus. L’auteur met surtout en évidence la justesse de ces préceptes, tout en indiquant qu’il est également nécessaire de s’ouvrir au monde extérieur. Une dualité que j’ai beaucoup aimée.

Mais à côté de ça, je ne sais pas si ce roman reste adapté pour les jeunes français. A vrai dire, je ne sais pas si « bal de pureté », « anneau de virginité » et autres traditions américaines ont vraiment un sens pour les adolescent(e)s de notre pays. Je reste un peu sceptique sur la chose, même si Chrissie nous décrit assez bien les faits étant donné qu’elle correspond tout au long du roman avec une interlocutrice, Emma, qui est française.

Pour conclure : même si le roman se lit très facilement et rapidement, je ne sais pas du tout s’il est vraiment adapté pour un public français. Malgré tout, c’est un excellent moyen pour plonger au coeur d’une Amérique puritaine grâce à l’étrange regard que porte Chrissie sur son entourage. Une lecture agréable mais certes assez atypique dans son genre.


Merci à Coline de L’École des loisirs pour l’envoi de ce livre.

Parution :  28 octobre 2015
Éditions : L’école des loisirs
Nombre de pages: 161
Prix : 14 €
https://i1.wp.com/www.hostingpics.net/thumbs/98/17/90/mini_981790sdfg.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s