La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l’hiver – Christelle Dabos

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.


Mon avis :

Que dire, que dire sur ce livre… La trilogie de La passe-miroir est une série qui m’avait intriguée à sa sortie. Pourtant, il y avait un petit je-ne-sais-quoi qui m’avait à chaque fois fait repousser l’envie d’acheter ce livre. Je pense tout simplement que c’était parce que l’auteur était française et que, à cette époque, j’avais du mal à faire confiance aux auteurs français pour me faire voyager dans la littérature jeunesse.

Pourtant, j’ai beaucoup entendu parler de ce tome au fur et à mesure que les mois s’écoulaient. Et c’était un véritable plébiscite qui me laissait sceptique, sans pour autant réussir à me faire passer le cap. Et puis il y a eu des chroniques de lues, véritables coups de coeur pour ce livre… Et puis une masse critique spéciale Babelio, avec laquelle je me suis dis que je n’avais rien à perdre. Et puis une superbe réception, une magnifique lecture… Et un véritable coup de coeur.

Encore une fois, c’est quand on s’y attend le moins que l’on se retrouve véritablement surpris. Et ce fut le cas ici. Je ne savais pas grand chose de l’histoire et, volontairement, je n’avais pas relu la quatrième de couverture. Je voulais tout simplement découvrir cet univers à mon tour, et surtout découvrir ce quelque chose qui avait tant plus. Je me suis donc lancée sans retenue et j’ai pu ainsi pleinement profiter de l’univers de Christelle Dabos.

Et j’en ai pris plein les mirettes. J’ai adoré sa façon de décrire l’environnement. On suit tout simplement l’héroïne, et les explications nous viennent au fur et à mesure, en temps et en heure. Pas de longues descriptions, pas de prologue explicatif… Nul besoin de tout cela. Et c’est fait avec une véritable douceur que l’on plonge dans ce monde comme dans un cocon. On profite de chaque détail, de chaque situation, sans en perdre une seule miette.

Et pourtant, il y en a des choses à décrire et à comprendre. On découvre ainsi un monde à mi-chemin entre la dystopie et le fantastique. Et ce mélange surprenant fonctionne à merveille et possède même une véritable alchimie. C’est l’aspect qui m’a vraiment saisie et que j’ai adoré ; ce foisonnement d’idées surprenantes allié à une plume enchanteresse et addictive qui fait que tout semble couler de source.. J’ai immédiatement accroché !

Sans oublier l’originalité folle dont fait preuve Christelle Dabos. L’histoire est complètement imprévisible, on ne sait pas du tout dans quoi on se lance, ni ce qui va nous tomber sur le coin du nez. Impossible de prévoir la moindre action, et j’ai arrêté d’essayer de deviner le cheminement de l’auteur pour profiter purement et simplement de chaque page qui se révélait être une véritable merveille.

Gros coup de coeur également pour la multitude de personnages que l’on rencontre. Un panel chatoyant et déroutant qui nous fait valser de droite à gauche et qui s’amuse à se jouer de nos incertitudes. Et Ophélie et Thorn.. Deux anti-héros auxquels on s’attache bien malgré nous alors que tous deux possèdent d’énormes défauts qui, pourtant, les rendent plus réalistes encore.

Résultat : ce monde a littéralement pris vis sous mes yeux, et ce grâce à la plume envoutant de Christelle Dabos. Je n’ai pas vu les pages défiler et je me suis retrouvée bien trop rapidement à mon gout à la fin de ce premier tome. Et je confirme qu’une fois ce livre refermé, l’histoire a du mal à quitter notre esprit. Trois jours après j’y repense encore, et je n’ai qu’une hâte : me plonger dans la suite…


Merci à Babelio et aux éditions Gallimard pour l’envoi de ce livre.

Parution :  06 juin 2013
Éditions : Gallimard
Nombre de pages: 528
Prix : 18 €

13 réflexions sur “La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l’hiver – Christelle Dabos

  1. Pingback: La Passe-Miroir, tome 3 : La Tour de Babel – Christelle Dabos | Alice Neverland

  2. Pingback: Marjane, tome 1 : La crypte – Marie Pavlenko | Alice Neverland

  3. Comme toi, j’étais restée en retrait par rapport à toutes ces éloges faites sur ce bouquin et j’ai attendu la masse critique pour enfin le lire… et pour avoir un coup de coeur pour cet univers enchanteur et ses personnages attachants et réalistes. J’ai eu globalement le même avis que toi. Je suis en train de lire le second tome qui me passionne tout autant, et qui peut, je pense, détrôner le premier tome 😀

    Aimé par 2 people

    • Tout pareil, et je me serais bien mise des claques pour avoir autant attendu !
      D’un autre côté, cela nous a permis d’éviter une trop longue attente entre les deux. Même si, tu vas vite t’en rendre compte, la fin du second tome est une torture..
      Très bonne lecture !

      J'aime

  4. Pingback: La Passe-Miroir, tome 2 : Les disparus du Clairdelune – Christelle Dabos | Alice Neverland

    • Oh merci, c’est adorable ❤
      J'ai mis un moment également avant de me lancer, et aujourd'hui j'ai bien envie de m'en mettre un coup de pied aux fesses. Dire que j'ai failli passer à côté de cette pépite…
      J'espère que tu auras toi aussi la possibilité de découvrir cette saga !

      (Sinon très joli blog également, et en plus tenu par une strasbourgeoise.. Je me sens moins perdue dans ma ville 😉 )

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s