Je t’ai rêvé – Francesca Zappia

Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n’envisagez pas qu’elle puisse être mise en doute. Et si vous n’étiez pas capables de faire la part des choses ? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l’incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d’une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d’esprit suffisamment longtemps pour aller à l’université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu’elle était persuadée d’avoir imaginé de toutes pièces… Avant même qu’elle s’en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l’adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l’âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n’est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu’où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu’où pouvons-nous la croire ?


Mon avis :

Voilà un livre bien étrange. A vrai dire, je ne savais absolument pas à quoi m’attendre avec lui ; je n’avais aucune idée de la direction que pouvait prendre l’histoire, et encore moins sur quoi cela allait déboucher. Je savais seulement que ceux qui l’avaient lu en VO n’en disaient que du bien, donc je me suis plongée dans cet univers complètement inconnu.

Je m’attendais à quelque chose de bizarre et de gênant, étant donné que l’on évoque tout de même la thématique de la maladie mentale. Mais non rien de ça. Dès les premières pages je savais que j’allais me régaler. Car, oui, Alex est paranoïaque, voire schizophrène. Mais elle possède une lucidité sur sa condition qui change complètement la donne. Surtout, elle est extrêmement attachante. Elle a, de plus, un humour totalement barré qui la rend si spéciale et qui illumine véritablement le roman. Un gros coup de coeur pour cette personnalité si fraîche, décalée et pétillante !

Par son franc-parler, Alex nous fait complètement intégrer son monde. Ainsi, très vite, on pénètre cet univers si réel, mais où folie et réalité paraissent très proches. Qu’est ce qui est vrai ? Qu’est ce qui ne l’est pas ? L’auteur joue ainsi parfaitement avec cette ligne, cette frontière séparant ces deux notions. Tant et si bien que l’on n’arrive plus à différencier l’un de l’autre. Alex est-elle vraiment folle ?

J’ai même cru à un moment donné que l’on basculait dans le paranormal. Au final, je n’étais plus sûre de rien. Et en cela l’histoire reste vraiment très bien faite. Il y a quelque chose de bizarre qui reste sous-jacent. Une sorte d’angoisse qui monte tout doucement et qui nous pousse à tourner frénétiquement les pages et à nous immerger plus encore dans cet univers de folies diverses et variées. On a envie de découvrir ce qu’il se passe, mais on redoute à la fois le moment où les révélations seront faites. Car on sent qu’il n’y aura dès lors aucun retour en arrière possible.

L’histoire est donc assez perturbante, et joue sans cesse avec nos certitudes. Peut-être trop au final. Car si je me suis régalée tout au long du récit, la fin me laisse un arrière gout d’inachevé étant donné qu’elle ne m’a pas vraiment permis de comprendre ce que je venais de lire. Énormément de questions me restent ainsi sans réponse, certaines explications ne viennent absolument pas. Je n’ai donc pas réussi à comprendre jusqu’où allait la folie d’Alex. Car, au fur et à mesure des évènements, j’en venais à me demander si elle était vraiment si folle que cela.. Une question qui restera donc sans réponse…

Pour conclure : Je t’ai rêvé est une lecture très étonnante que j’ai beaucoup aimée. J’ai adoré l’humour complètement barjot d’Alex et j’ai vraiment pris un grand plaisir à découvrir son monde si spécial. Alex est une héroïne extrêmement attachante et très, très, très touchante. Il est impossible de ne pas se sentir ému devant ce qu’elle traverse. Malgré tout je reste sur un sentiment d’inachevé car j’ai l’impression que la fin de ce livre nous laisse dans un flou total quant à la folie d’Alex. Je ne suis plus sûre de rien, et je me suis presque sentie trahie par l’auteur… Mais c’est ce qui renforce le charme de cet univers et lui transfère toute son originalité…


Un grand merci à la Collection R pour l'envoi de ce livre !

Parution :  12 Novembre 2015
Éditions : Robert Laffont, Collection R
Nombre de pages: 450
Prix : 18.50 €

141245684.jpg

34 réflexions sur “Je t’ai rêvé – Francesca Zappia

  1. Pingback: Dans chacun de mes mots – Tamara Ireland Stones | Alice Neverland

  2. Tu l’as classé dans tes coups de coeurs et pourtant la fin est mitigée d’après ce que je lis dans ta chronique…
    J’ai horreur des fins floues… ça peut me tuer de ne pas savoir où en est mon personnage et à quelle sauce il va être mangé, s’il doit être mangé bien entendu…
    Ça m’énerve tant que je finis par regretter d’avoir lu le livre… il en va de même d’ailleurs pour les films avec une fin ouverte…

    Un exemple : Autant en emporte le vent…
    Voilà un livre ou plutôt 3 tomes que j’avais lu d’une traite… Tout le long je m’étais régalée et j’attendais comme tout un chacun que Scarlett finisse dans les bras de Rhett…. qu’elle réalise qu’il était l’homme de sa vie, celui qui lui correspondait…
    Bref… la fin tu dois la connaitre… elle est « OUVERTE » … on suppose que… on espère qu’elle va pouvoir… GRRRR..;
    Et le comble ?…. L’auteur a écrit ce livre et a eu le mauvais goût de décéder nous laissant à tout jamais sans la fin…
    Même si bien des années plus tard quelqu’un a repris le flambeau et a écris une suite (mais une suite ou l’âme de Scarlett n’était plus la même…)

    Depuis je suis devenue allergique au livre dont la fin est floue… hahaha….
    Dis Alice… je fais quoi ?

    Aimé par 1 personne

    • Comme toi, j’ai horreur des fins floues. Et c’est ce qui rend ma chronique si mitigée. Et pourtant, je comprends pour quoi l’auteur nous livre une telle fin…
      Le coup de coeur vient tout simplement du fait que j’ai adoré cette lecture. Je l’ai dévorée, elle m’a fait vibrer, et l’auteur a joué complètement avec mes repères. Je ne peux nier que j’ai vraiment adoré lire ce livre, malgré cette fin que je déteste tant.. D’où mon classement quelque peu contradictoire 😉
      Sincèrement ? L’histoire est vraiment atypique, dans un genre plutôt inédit. Je ne peux que la recommander malgré cette fin.. (oui encore 😉 )

      Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Top Ten Tuesday : Les 10 livres dont la fin m’a laissé bouche-bée | Alice Neverland

  4. Pingback: Francesca Zappia / Je t’ai rêvé | The Reading List of Ninie

  5. Ton avis donne au taquet envie!!!
    Après (faudrait que lise le livre pour me faire mon avis) le flou dans lequel tu te retrouve à la fin est peut-être voulu dans le sens où effectivement tu te poses la question de savoir si elle est vraiment folle et jusqu’où ca va. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s