You, tome 2 : Found in you – Laurelin Paige

Couverture Fixed, tome 2 : Found in youDans le deuxième épisode de cette trilogie, l’auteur nous fait entrer au coeur de la relation chaotique de ce couple. Elle ne peut qu’être fragile puisque tous deux apprennent ensemble à partager, s’aimer, se faire confiance. Pas facile, notamment pour Alayna qui a toujours eu tendance à avoir tellement peur d’être abandonnée qu’elle préfère poursuivre ses amoureux jusqu’à la folie. Alayna est comme une alcoolique, elle a suivi une thérapie identique et se lance dans la relation avec Hudson comme quelqu’un qui reprend son premier verre après des années d’abstinence. Parviendra-t-elle à conserver sa raison ? Chose d’autant plus difficile que Hudson souffre lui d’une tendance à la manipulation et qu’il peut la pousser très vite dans ses erreurs. On se plonge avec délice dans les déboires, les hésitations et les évolutions de ce couple passionné et fusionnel.


Mon avis :

Le premier tome de cette série avait été une très belle découverte, malgré un début trop classique (voir ma chronique ici). Mais Laurelin Paige a su livrer une histoire aussi intense qu’originale en faisant d’Alayna et Hudson des héros atypiques qui auraient tenu, en temps normal, les mauvais rôles de leurs histoires. C’est donc sans surprise que j’attendais cette suite avec beaucoup de curiosité.

A ce niveau là, j’ai été complètement servie. Si dans Fixed on you Alayna et Hudson nous dévoilaient leurs problèmes quant à leurs comportements, ici on entre dans le vif du sujet. En effet, Alayna ne peut s’empêcher de douter de l’amour que lui porte Hudson, à juste titre vu son passif, et surtout à quel point ce dernier l’aime. Ses pensées reflètent ainsi ce besoin constant d’être rassurée, mais aussi les dilemmes qui s’imposent à elle quand elle se retrouve à deux doigts de replonger dans ses anciens travers. Mais j’ai adoré la façon dont l’auteur abordait tout cela. Car au lieu de faire d’Alayna une simple fille jalouse, on assiste ici à un véritable travail sur elle-même. Et c’est cette évolution qui empêche le récit de tomber dans le trop dérangeant.

Il faut dire qu’avec ce couple, on est jamais à l’abri du moindre éclat. Mais cette succession de dialogues et de concessions ne tombe pas dans le trop redondant car Hudson et Alayna en tire à chaque fois quelque chose de positif. Ils se construisent et se reconstruisent, véritablement, et l’on ressent parfaitement à quel point l’un est un pilier pour l’autre, et vice-versa. Et c’est là que ce fait tout le côté original et addictif du récit.

A vrai dire, cela fait plaisir de voir une héroïne assumer quelque peu son côté psychotique. A contrario, cela la rend beaucoup plus sensée que bien d’autres. Car plutôt que de se mettre martel en tête et de laisser les situations s’envenimer, elle a plutôt tendance à dire directement ce qu’elle ressent. Même si, bien sûr, certains évènements se produisent malgré tout, j’ai trouvé que cela avait un réel sens et donnait une très belle cohérence dans l’histoire.

Mon seul bémol dans ce récit viendra des passages érotiques, assez présents, peut être même trop. Car finalement ce sont eux qui m’ont quelque peu ennuyée, trop nombreux, trop répétitifs, trop souvent identiques. Du coup, il devient difficile d’apercevoir un quelconque changement dans ces gestes. J’en arrivais même à en sauter des paragraphes entiers étant donné que c’était encore et toujours la même chose.

Malgré tout, l’histoire reste toujours aussi addictive. J’ai vraiment aimé ce second tome car il apporte toute une dimension que l’on avait pu voir dans le premier. Et je me suis vraiment régalée à découvrir la suite de l’histoire d’Alayna et Hudson.

Pour conclure : ce tome est une belle évolution, que ce soit du côté de l’intrigue ou encore de celui des personnages. On redécouvre complètement Alayna, qui ne nous cache rien sur les travers qui l’ont guidée jusque là. Et, paradoxalement, c’est ce qui fait qu’on s’attache incroyablement à elle. J’aime vraiment la façon dont l’auteur explore les penchants psychotiques de son duo, et c’est encore une totale réussite sur ce point. Malheureusement, elle nous abreuve de bien trop de scènes érotiques qui finissent par tellement se ressembler qu’il devient difficile d’y entr’apercevoir le moindre changement. Malgré cela, ma curiosité est toujours présente, surtout avec cette grande scène finale, et je ne demande qu’à découvrir la suite de ce couple aussi original que perturbant !


Merci à Valentine des éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce livre.

Parution :  19 novembre 2015
Éditions : Hugo & Cie – Collection : New Romance
Nombre de pages: 360
Prix : 17 €
141245684.jpg

2 réflexions sur “You, tome 2 : Found in you – Laurelin Paige

  1. Je l’ai … mais je ne sais pas pourquoi je n’arrive pas à m’y mettre… je crois que quand je laisse passer un certain temps entre un tome et l’autre… je perds un peu des anciens éléments..
    Je devore trop de livres pour me souvenir en détail de tous ce qui s’y passe dans chacun d’eux.
    Je devrais refaire une petite lecture très diagonale du précédent avant de me coller à celui là…

    Je t’admire de te souvenir ainsi de chaque livre 😉

    Bon… il est dans ma tablette … je m’y colle si tu trouves que ça vaut le coup

    Aimé par 1 personne

    • Haha ! C’est fou, j’ai eu exactement le même soucis ! Je me rappelais que j’avais beaucoup aimé le premier tome, et pourtant quand j’ai reçu celui-ci, il m’a fallu quelques jours avant de me lancer.. Je n’étais pas très motivée, un vrai paradoxe !

      JE te rassure, je ne me souviens pas forcément de tous les livres que je lis. L’avantage avec Hugo Roman, c’est que les suites paraissent de façon très rapprochées, ce que j’adore avec cette maison d’éditions. Pour d’autres, c’est plus compliqué.. J’ai mis en stand by beaucoup de saga car je ne me rappelais plus du tout de ce qui se passait dans le tome précédent. ça a été le cas avec Divergente par exemple. Je me rappelle deux trois choses du second tome, mais quand j’ai commencé le troisième j’étais complètement perdue :/
      Je dois ingurgiter trop de livres. A la fin certains se ressemblent trop, et je fais parfois des mélanges… Quand je ne les oublie pas !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s