The book of Ivy, tome 2 : The Revolution of Ivy – Amy Engel

Couverture The Book of Ivy, tome 2 : The Revolution of IvyNée pour trahir et faite pour tuer… sera-t-elle à la hauteur ?
J’ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L’homme que j’aime. Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.
Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.


Mon avis :

La découverte de The book of Ivy avait été un véritable phénomène. Intriguée par ce livre dont je n’avais pourtant eu aucun écho, je m’étais plongée en aveugle dans l’histoire, et ce fut une superbe découverte. L’intrigue était géniale, la plume magnifique, et la fin à en balancer le livre par la fenêtre. Vous comprendrez donc qu’à peine ce second (et dernier) tome réceptionné, je me suis littéralement jetée dessus.

En une soirée ce petit bijou fut commencé et terminé. C’est de là que viendra mon unique reproche (si cela en est un) : chaque tome de ce diptyque se lit bien trop vite. Les pages se tournent les unes après les autres sans que l’on ne s’en rende compte, et on constate avec stupeur qu’on arrive très vite à la moitié du livre, puis dans le dernier quart… Jusqu’à tourner la dernière page. Et je ne sais pas si cette fin m’a ravie ou non car elle est arrivée bien trop rapidement à mon gout. Sincèrement, je ne suis pas fan en général des séries qui s’étiolent en plusieurs tomes, mais ici je n’aurais pas été contre plusieurs chapitres supplémentaires..


Retrouvez la suite de ma chronique sur :

Bottom_texture

 

9 réflexions sur “The book of Ivy, tome 2 : The Revolution of Ivy – Amy Engel

  1. Pingback: Les filles de Roanoke – Amy Engel | Alice Neverland

  2. Mini coup de coeur… mais… ce livre me laisse comme un goût de « vite fait »… Un peu comme si on m’avait promis une superbe robe et qu’on m’en donnait que le « patron »…
    En définitive même si les personnages sont ceux qu’on rêve de rencontrer, même si l’histoire est plus qu’additive parce qu’intelligente, bien construite, c’est un peu comme si on avait effleuré tous ces sujets sans les regarder plus en profondeur…
    On n’a pas le temps de s’attacher ni à leur mode de vie, ni à leurs changements qu’on est déjà à la fin…
    J’ai eu l’impression de l’élève qui doit rendre une copie et qui n’a plus le temps de rentrer dans les détails… QUEL SACRÉ DOMMAGE… cela aurait pu être une perle…

    Et ce qui est rédhibitoire pour moi c’est l’inversion du pronom je placé après un verbe… Cela m’agace tellement que je corrige par moi même pendant que je lis…

    Je te joins ici ce que dit la grammaire française à ce sujet… et si tu as une quelconque influence auprès des maisons d’éditions ou des traducteurs eux même n’hésite pas à leur faire un copie coller

    CONJUGAISON INTERROGATIVE…
    Un verbe ou une forme verbale peut se présenter à des tours (formes) différents : affirmatif, négatif, interrogatif, interro-négatif.

    Seuls les modes indicatif et conditionnel peuvent prendre la forme interrogative (on trouve parfois, dans la langue littéraire, le plus-que-parfait du subjonctif, avec valeur de conditionnel passé (Eût-il dormi autant ?).

    Dans la forme interrogative le sujet est inversé (Tu aimes, Aimes-tu?) ou un introducteur particulier est utilisé (Est-ce que tu aimes?). Souvent, dans le style familier on se contente de marquer la question par l’intonation que donne le point d’interrogation (Tu aimes?).

    L’interrogation normale (avec inversion du sujet) donne lieu à certains phénomènes graphiques :

    – l’apparition d’un « t » dit euphonique après un « e », un « a » ou un « c » (Mange-t-il? Viendra-t-elle? Convainc-t-il?);
    – le changement du « e » en « é » à la 1re personne du singulier (Aimé-je? Puissé-je?).
    L’inversion du pronom sujet « je » n’est pas habituelle pour l’indicatif présent des verbes qui ne se terminent pas par « er ». (On évitera Finis-je? Cours-je? Bois-je? Connais-je?, etc. au profit de Est-ce que je finis? Est-ce que je cours? Est-ce que je connais, etc.). Certains verbes très fréquents supportent, malgré la règle, l’inversion de « je ». Ce sont :

    Ai-je? dis-je? dois-je? puis-je? sais-je? fais-je? suis-je? vais-je? veux-je? vois-je?

    Et oui… ça… ce sont mes tocs… j’ai horreur qu’on écorche la langue française… déjà que les jeunes passent leur temps à écrire des textos illisibles, si en plus quand ils se mettent à la lecture on leur donne cela à retenir…. c’est un rien triste…

    Oups… je t’ai fait un roman du coup…. Bisous Alice… j’espère que tu profites un max de ton congé et de ta famille… BONNE FIN D’ANNÉE… en janvier je te ferais mes voeux pour 2016

    ❤ ❤ ❤

    Aimé par 1 personne

    • Oui, le rythme de ce second tome est assez rapide. C’est ce qui fait que j’ai bien plus préféré le premier. Je regrette que l’auteur ait fait d’Ivy un personnage aussi passif. Au final elle n’aura pas fait grand chose si ce n’est d’être là où il fallait, quand il le fallait pour faire avancer l’histoire.
      Le récit reste quand même agréable, et se dévore en deux temps trois mouvements. Même si je garde ce sentiment de « trop vite », j’ai passé quand même un très bon moment 🙂
      (et je comprends tes tocs.. J’ai les mêmes avec les négations. Quand je vois dans les dialogues de livres son absence, j’ai envie de m’arracher les cheveux !! « je ne pense pas » au lieu de « je pense pas », c’est pas forcément compliqué, et ça ne doit pas couter plus cher quand même !)

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s