Log Horizon, tome 1 : Premiers pas dans un autre monde – Mamare Touno

Couverture Log Horizon (roman), tome 1Elder Tale est le jeu en ligne qui rassemble le plus grand nombre de joueurs dans un monde où la nature a repris ses droits. Mais lors de la sortie de sa douzième extension, tous ceux qui s’étaient connectés se retrouvent prisonniers du jeu.
Ignorant comment ils sont arrivés là et s’ils pourront en sortir un jour, beaucoup perdent la volonté d’avancer.
Mais Shiroe, un des joueurs les plus connus et les plus respectés du jeu refuse d’abandonner. Aidé de ses compagnons Akatsuki et Naotsugu, il va tenter de convaincre les « Aventuriers » de ne pas se laisser abattre et de bâtir une nouvelle société dans ce monde virtuel qui est maintenant le leur.


Mon avis :

Après mon excellente expérience avec Sword Art Online, j’ai donc voulu continuer ma découverte des Editions Ofelbe. Si j’avais adoré SAO, je ne cache pas que j’en connaissais l’univers avant de le lire, étant une inconditionnelle de l’anime. Alors quand on m’a proposé de découvrir cette nouvelle parution, Log Horizon, j’étais enchantée ! En effet, je voulais véritablement découvrir les light novel sans en connaitre le manga de base, et ce afin de mieux profiter de cette immersion en territoire inconnu.

Surtout que le speech de départ était assez similaire à celui de SAO : les joueurs d’un jeu virtuel en ligne, Elder Tale, se retrouvent coincés à l’intérieur du jeu, sans véritablement savoir ce qui leur arrive. Mais la ressemblance s’arrête là. Car là où, dans SAO, les joueurs savaient qu’il leur fallait vaincre le boss du centième étage pour être libérés, dans Log Horizon, on ne sait pas du tout le pourquoi du comment. Pourquoi les joueurs sont-ils coincés ? Comment peuvent-ils en sortir ? Aucune info ne filtre sur ce point. Mais surtout, contrairement à Sword Art Online, si les joueurs meurent, ils ressusciteront sans problème au cimetière de leur ville.

Afficher l'image d'origine

Bref, quand SAO nous proposait de voir des joueurs qui voulaient se libérer, ici on va plutôt suivre des joueurs qui vont tenter de survivre, mais surtout de s’adapter. Ainsi, les personnages que nous découvrons dans Log Horizon vont donc devoir apprivoiser ce monde, de même que leur avatar virtuel, ou encore leurs besoins spécifiques. Mais, effectivement, il n’y a aucune grande quête dans un premier temps, et je pense que c’est ce fil rouge manquant qui m’a moins enthousiasmée ici.

Comme c’est l’habitude pour les light novel des Éditions Ofelbe, ce tome regroupe les deux premiers opus japonais. L’histoire est donc découpée en deux partie distinctes. Par contre, si dans SAO la seconde partie n’avait aucun rapport avec le récit initial et n’était qu’une succession d’épisodes « hors-série » (comprendre par là, qui ne font pas avancer l’intrigue principale), ici il s’agit bel et bien de la suite de l’histoire. Et c’est cette seconde partie qui m’a bien plus attirée, car on commençait enfin à rentrer dans le vif du sujet. Sauf que, pour arriver à ce stade, il m’aura donc fallu lire les 250 premières pages qui ne servent qu’à présenter l’univers d’Elder Tale, ses spécificités, ou encore le gameplay, les attaques, les classes et les sous-classes.. 250 pages très répétitives, où on nous expliquait parfois plusieurs fois la même chose et qui ont bien failli me perdre dans toute cette redondance…

L’univers est donc très riche, quelque peu complexe et énormément détaillé. Je ne cache pas que mon expérience d’ancienne gameuse hardcore a été un véritable atout pour me permettre de comprendre la plupart des notions expliquées. Effectivement, que ce soit le mode « joueur contre joueur » ou encore le système de recharge des sorts ou même le système de classes et de sous classes, ces notions peuvent paraitre assez complexes à comprendre si on n’y connait rien. Ainsi, les termes évoqués sont très proches de ceux que l’on retrouve dans la plupart des MMORPG actuels. Pour ma part, cela a été un plus comme un malus, étant donné que j’ai très vite compris de quoi il en retournait mais que, a forciori, je me suis donc quelque peu ennuyée durant ces explications qui prennent place durant toute la première partie.

Mis à part cela, j’ai adoré cette plongée au sein de ce monde virtuel. J’ai encore plus adoré retrouver ces notions que j’avais aimées découvrir dans l’univers des jeux en ligne multi-joueurs et je me suis donc sentie comme un poisson dans l’eau. J’ai ainsi découvert Elder Tale en même temps que les joueurs de l’histoire puisque, contrairement à SAO où nous débarquions deux ans après, ici on assiste vraiment aux prémices de chaque découverte, chaque exploration. Et même s’il m’a manqué ce fil conducteur durant toute la première partie, l’histoire se met doucement en place et nous offre une seconde partie bien plus à la hauteur de mes espérances. J’ai ainsi finis par accrocher à l’histoire et j’ai évolué au milieu de Shiroe, Akatsuki, Naotsugu, Marielle et tant d’autres avec un vrai plaisir.

Un dernier mot, rapide cette fois, pour évoquer le livre-objet, toujours aussi sublime. Si je ne suis pas une grande fan de la couverture (je ne suis pas vraiment une adepte du vert…) je reste complètement séduite par le packaging intérieur. Grandes illustrations couleurs qui se déplient, présentations des personnages à chaque chapitre, illustrations en noir et blanc qui accompagnent le texte, cartes, annexes… Rien à redire de ce côté là, c’est juste parfait !

Afficher l'image d'origine

Pour conclure : je trouve dommage que le récit soit si long à se mettre en place, même si je comprends qu’il y a énormément de notions à présenter et à expliquer aux lecteurs. Malheureusement, je pense que cet aspect risque d’en rebuter certains. Pour ma part, je ne suis pas du tout déçue d’avoir perduré dans ma lecture puisque j’ai ensuite découvert une très bonne histoire grâce à la seconde partie qui installe une véritable intrigue principale. Une très agréable découverte donc, qui me donne sincèrement envie d’en découvrir la suite !


Un grand merci aux éditions Ofelbe pour l’envoi de ce livre.

Parution :  26 novembre 2015
Éditions : Ofelbe
Nombre de pages : 473
Prix : 19.90 €
141245684.jpg

Afficher l'image d'origine

Découvrez les premières pages de Log Horizon ici !

12 réflexions sur “Log Horizon, tome 1 : Premiers pas dans un autre monde – Mamare Touno

  1. Pingback: Dan Machi, La légende des familias, tome 1 -Fujino Omori | Alice Neverland

  2. Pingback: Log Horizon, tome 2 : Le couronnement du roi gobelin – Mamare Touno | Alice Neverland

    • Je ne te cache pas que si tu avais du mal avec SAO, Log Horizon risque d’etre assez difficile dans un premier temps. Après toutes les notions sont extrêmement bien expliquées et détaillées, c’est d’ailleurs ce qui fait que je me suis quelque peu ennuyée durant ces moments. Mais pour les néophytes comme toi, cela sera au contraire un véritable plus !
      Je serais curieuse d’en lire ton avis dès que tu l’auras lu 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s