Madrugada, tome 3 : La prophétie – Christine Béchar

Couverture Madrugada, tome 3 : La prophétie

Trois années se sont écoulées.
Selon toutes apparences, Lilly mène une vie insouciante.
Sans ce besoin vital de courir, elle en oublierait presque ses origines ; sans Malik, ses remords qui la poursuivent jusque dans ses rêves. Quand elle décide d’avoir un enfant, son univers s’en trouve bouleversé. Mais ce n’est rien à côté de ce qui l’attend…


Mon avis :

C’est plus d’un an après avoir lu les deux premiers tomes que j’ai enfin trouvé le temps de me replonger dans la lecture de ce dernier opus. Et, dans la pure lignée du second, je me suis complètement régalée !

On retrouve donc Lilly et Yannick trois ans après les évènements tragiques précédents. Elle vit dorénavant une vie simple, tranquille et normale, un fait assez étonnant quand on sait tout ce qu’elle a traversé. Pourtant les remords ne la quittent toujours pas, mais cela ne l’empêche pas de réussir à se construire en tant que femme.

Si j’apprécie toujours autant l’univers qu’a su créer Christine Béchar, j’avoue avoir toujours autant de mal avec Lilly. Alors certes, elle a continué sa vie, elle a avancé malgré tout, mais j’ai toujours autant de difficultés à comprendre ses réactions qui me paraissent complètement absurdes par moment. Malgré tout, cela n’empêche pas le récit de se construire autour d’elle de façon surprenante. Alors oui, il m’arrivait d’être exaspérée par moment par les choix que fait Lilly, mais cela n’a pas pour autant gâché ma lecture.

Car là où Christine Béchar a fait fort, c’est au niveau des sentiments. Elle nous entraine dans un tourbillon d’émotions aussi diverses que variées. C’est vraiment cet aspect là qui se démarque le plus dans son histoire ; et c’est ce qui empêche cette série d’être une simple saga young adult de plus.

On en apprend également beaucoup plus sur les thérianthropes, et j’ai beaucoup aimé la façon et la simplicité avec lesquelles l’auteur nous permet d’en savoir plus sur cette nature si spéciale, avec un humour et une auto-dérision assez surprenants.

Le seul point qu’il m’aura manqué dans ce livre pour le rendre à la hauteur du tome précédent est l’action. Celle-ci est beaucoup moins présente  qu’auparavant. D’un autre côté ce fait est largement compensé par une palette émotionnelle qui nous enchaine complètement à ce récit. L’histoire reste donc très prenante malgré tout, et je pense que c’est tout simplement un petit chichi personnel qui ne vous empêchera pas de vous laissez transporter par les pages.

Quant à la fin, elle clôt parfaitement la trilogie. Les réponses et les explications sont fournies, et on peut tourner la dernière page en se disant que l’on a vraiment fait le tour de la question. Aucune interrogation ne subsiste, et sur ce point je suis complètement conquise. Même si la porte n’est pas fermée à une possible suite…

Pour conclure : ce tome se révèle être largement à la hauteur du précédent, même si ma préférence reste au second car l’action y était bien plus présente. Mais encore une fois Christine Béchar nous sert un livre intense et émouvant, où les émotions sont ultra présentes et rendent le texte des plus addictifs. Je reste un peu déçue de ne pas avoir pu pleinement apprécier l’héroïne mais, dans tous les cas, cette série fut une très belle découverte !


Parution :  22 Mai 2014
Éditions : C N Dränle
Nombre de pages : 419
Prix : 19.50 €
141245684.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s