Outlander, Tome 6 : La neige et la cendre – Diana Gabaldon

Couverture Le chardon et le tartan, tome 6 : Un tourbillon de neige et de cendre, partie 1 / La neige et la cendre

En 1772, à l’aube de la révolution américaine, le brûlot de la rébellion flambe déjà : à Boston, des cadavres gisent dans les rues et, dans l’arrière-pays de la Caroline du Nord, des cabanes s’embrasent dans la forêt. Au-dessus de la maison de Fraser’s Ridge, où vivent Jamie et sa famille, une ombre grandit… La colonie tout entière est en émoi, et le gouverneur Josiah Martin a besoin d’une personnalité charismatique capable d’unir l’arrière-pays et d’apaiser les ressentiments des colons et des Indiens. De l’avis de tous, Jamie est l’homme de la situation. Mais les choses ne sont pas si simples : tout comme sa fille Brianna et Roger, son gendre, Claire sait que, d’ici à trois ans, on tirera le premier coup de feu dont l’écho retentira partout dans le monde. Et que la guerre se soldera par l’indépendance. Et, par-dessus tout, plane la menace révélée par une coupure de journal, retrouvée par Claire dans une gazette du XXè siècle, faisant état de la destruction de la maison de Fraser’s Ridge et du décès de ses occupants, Jamie et Claire…


Mon avis :

Quel plaisir de retrouver Jamie et Claire dans ce nouveau volet de la saga Outlander ! Impossible de ne pas passer à côté de cette nouvelle sortie. Car Diana Gabaldon a réussi à faire de sa série littéraire le nec plus ultra en matière de romance historique. C’est donc sans surprise que j’ai pris un immense plaisir à me replonger dans la suite des aventures de la famille Fraser aussi touchante qu’émouvante.

Encore une fois, l’auteur nous régale d’un contexte historique à nous couper le souffle. Très précise, elle arrive à intégrer, sans incohérence aucune, ses personnages pourtant fictifs. Et elle réussi ainsi à faire parler une période historique qui m’était quelque peu inconnue : les prémices de la guerre d’indépendance des États-Unis.

A vrai dire, en dehors du film Gangs of New-York, je n’en connaissais strictement rien. Mais Diana Gabaldon a su me prouver grâce aux précédents tomes qu’elle maitrisait, à chaque fois, parfaitement son sujet. Je me suis donc laissée emporter par les mille cinq cent et quelques pages qui composent ce gros pavé.

L’histoire nous maintient toujours autant en haleine. Entre retournements de situation, imprévus, épreuves et romance, on en prend plein les yeux. Et c’est tout aussi bien fait que lors des tomes précédents. Mais même si l’auteur construit ses livres sur les mêmes principes, elle arrive à faire en sorte que le lecteur ne s’ennuie à aucun moment. Bref, les pages, les chapitres et les parties défilent, et on ne s’en lasse toujours pas.

Quant à Jamie et Claire… Ils font toujours autant vibrer mon petit coeur qu’au premier tome. Ils sont toujours aussi parfaits et ont su me mettre plein de petites étoiles dans les yeux. A côté de cela, on retrouve  également Brianna, leur fille, ainsi que Roger, son mari, qui sont tout aussi mignons et touchants. Deux couples qui, malgré les épreuves extrêmement difficiles qu’ils vont traverser, savent nous faire vibrer et nous émouvoir comme jamais ; c’est donc encore une fois un sans faute..

Pour conclure : La neige et la cendre s’inscrit dans la pure lignée des cinq tomes précédents, et c’est toujours autant un régal de retrouver ces personnages devenus si emblématiques. Quant à l’intrigue, Diana Gabaldon nous sert ce qu’elle sait faire de mieux : une histoire époustouflante qui nous entraine dans un siècle passé mais qui devient si réel.. J’adore toujours autant la facilité avec laquelle elle nous embarque de chapitre en chapitre, et c’est donc sans surprise que c’est une nouvelle fois un très beau coup de coeur pour la suite des aventures de Claire et Jamie…


Parution :  28 Octobre 2015
Éditions : J’ai lu
Nombre de pages: 1532
Prix : 17 €

Chronique rédigée pour :

L''avis du blog True Blood Addict

5 réflexions sur “Outlander, Tome 6 : La neige et la cendre – Diana Gabaldon

  1. Pingback: Bilan livresque – Juillet 2016 | Alice Neverland

    • Disons que les ré-éditions de chez J’ai lu sont des « doubles romans » et comportent deux livres à chaque fois.. D’où les pavés ! (et encore, ce sont plutôt des briques !)
      Si tu as la possibilité de lire au mois le premier tome, n’hésite pas !

      J'aime

  2. Claire et Jamie…. Couple mythique.
    Je ne sais plus à qui demandait à quoi reconnait-on un bon livre, question à laquelle il avait répondu… « Celui dont on n’a pas envie de voir arriver le mot fin »….
    Gabaldon a vraiment le don de nous conter une histoire sans jamais nous ennuyer, moi j’adore.
    Je les ai tous lu… tous les tomes…. j’attends avec impatience le dernier qu’elle a écrit… toujours pas traduit en français… je râle…

    Aimé par 1 personne

    • C’est exactement ça. Je commence chaque nouvelle parution en sachant à l’avance que je vais me régaler. Tant grâce à la plume de Diana Gabaldon que par la présence de Jamie et Claire.
      Pour moi c’est devenue LA romance historique idéale. Les autres paraissent toujours bien fades à côté…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s