Virgin, tome 1 – Rhadika Sanghani

Couverture Virgin

À vingt et un ans, Ellie Kolstakis est toujours vierge. Elle se donne quatre mois, jusqu’à la fin de ses études, pour remédier à la situation. Avec l’aide de ses deux meilleures amies, Ellie ne lésine sur rien pour accomplir sa mission : apprivoiser son corps innocent et échapper à une mère grecque attachée à la tradition, jusqu’à enfin trouver le parfait candidat…


Mon avis :

Je vais être franche, à la lecture du résumé de cette histoire, je n’étais pas vraiment convaincue. Malgré tout, la collection Emoi avait jusque là publié d’excellents titres qui ne m’avaient jamais déçue. Je me suis donc dit que cette histoire devait en valoir la peine, et qu’il ne me fallait pas rester sur un a priori aussi futile qu’un résumé. Je me suis donc lancée, mais, malheureusement, j’aurais du me fier à ma première impression.

Effectivement, après les premiers chapitres, j’étais toujours aussi réfractaire. En effet, entendre cette jeune fille de vingt et un ans geindre parce qu’elle est toujours vierge, ou encore parce qu’elle veut perdre sa virginité à tout prix avant la fin de son semestre, cela m’a quelque peu hérissé le cheveu. Sur ce point, cela n’a pas changé, même une fois ma lecture terminée. A vrai dire, je trouve ça complètement aberrant de faire de la virginité une tare dont il faut à tout prix se débarrasser. Surtout à notre époque où on déplore le fait que les jeunes filles n’en fasse qu’une simple formalité. Bref, j’étais quelque peu énervée sur ce point, car voilà l’exemple que montre cette héroïne…

Sans oublier qu’Ellie est l’archétype banal de l’étudiante ultra clichée américaine, qui enchaine les soirées et autres fêtes estudiantines tout en buvant plus que de raison. Et, bien sûr, elle refuse de voir un quelconque problème chez elle malgré le fait qu’elle boive plus de vingt unités d’alcools par semaine. Encore une fois, bonjour l’exemple…

Bref, vous avez compris, je ne suis pas du tout partie du bon pied avec cette héroïne. Et, malheureusement, les choses ne se sont pas vraiment améliorées malgré l’avancée de l’histoire. Il faut dire qu’elle est complètement superficielle et surtout… fade. Très fade. La jeune fille est obsédée par ses poils, sa virginité, et veut se dégoter un mec au plus vite pour qu’il lui déchire son hymen, quitte à aller en boîte et à discuter avec des cinquantenaires bedonnants. Au revoir la poésie, j’étais totalement atterrée et stupéfaite par la bêtise de ses choix et des paroles qu’elle pouvait proférer.

Au final, malgré cela, j’ai tout de même voulu continuer dans ma lecture. J’ai donc du prendre le texte au second degré, voire même au troisième ou au quatrième, et j’ai même réussi à pouffer devant certaines des « premières fois » de notre héroïne. Sur ce point, les expériences qu’elle fait sont parfois amusantes et ont réussi à me ramener quelques années en arrière où je me faisais moi même quelques-unes de ces réflexions.

Virgin, c’est un peu l’envers du décor. On y retrouve tout ce que les magazines ne nous ont jamais dit, et c’est vraiment le point que j’ai apprécié dans ce roman. Cette façon qu’a eu l’auteur de détourner toutes les premières expériences était drôle, même si cela devenait par moment assez lourd et répétitif. Alors, oui, j’ai ri par moment, mais c’était bien trop peu en comparaison des fois où j’ai du lever les yeux au ciel (soit quasiment à chaque paragraphe…).

Pour conclure : J’ai été assez surprise par cette parution, mais pas vraiment dans le bon sens. La collection Emoi m’avait habituée à des titres qui frôlaient l’excellence, et j’ai eu l’impression de tomber d’assez haut avec cette série. Il faut dire que l’on est beaucoup plus en présence d’un roman chick-lit que new-adult, et ce choix m’a vraiment déstabilisée. L’histoire reste pétillante par moment, mais malheureusement je n’ai pas du tout accroché à la thématique du livre, et encore moins à l’héroïne, complètement à côté de la plaque, et qui prend beaucoup de place au sein de l’histoire. Du coup les autres éléments paraissent fades à côté et manquent de développement alors qu’au contraire ils auraient pu contrebalancer avec le reste. Malheureusement, la suite se fera sans moi, car je n’ai pas du tout réussi à me prendre au jeu avec ce livre.


Un grand merci à Antoinette de la Collection &moi pour l’envoi de ce livre.

Parution :  06 janvier 2016
Éditions : JC Lattès – Collection &moi
Nombre de pages : 300
Prix : 12.50€
7606549925.jpg

11 réflexions sur “Virgin, tome 1 – Rhadika Sanghani

  1. Pingback: Bilan livresque – Décembre 2015 | Alice Neverland

    • Coucou, désolée pour le temps de réaction … ^^’
      Cela ne me dérange absolument pas, n’hésite pas à m’envoyer un mail du coup avec le lien de ton blog ainsi qu’une image de bannière qui le représente. Je ferais l’ajout dès que possible !
      Belle année à toi 🙂

      J'aime

    • C’est tout à fait ça, pour la romance on repassera. Dommage.. Mais je ne m’attendais pas vraiment à ça venant de la Collection Emoi. C’est peut être pour ça que j’ai été aussi déstabilisée. Mais ce livre n’est définitivement pas fait pour moi !

      J'aime

  2. Et 12,50 Euros pour lever les yeux au ciel c’est un peu cher payé…. Il m’est arrivé d’avoir ce genre de livre entre les mains…. et pour faire passer la pilule je finissais par les lire comme étant une parodie ce qui arrivait parfois à m’arracher quelques sourires… Ou encore je me disais « c’est très cliché… donc à ce stade de lecture voilà ce que j’estime que l’auteur va nous faire gober….  » et quand j’avais vu juste… je me félicitais…
    Bref … j’essayais de me consoler de m’être fait prendre pour un jambon lors de l’achat…
    En l’occurence, le titre et la couverture valent bien ce que tu nous décris avoir lu…

    Merci… je le raye de ma liste…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s