Hantée – Christina Lauren

Couverture Hantée

Delilah Blue n’a d’yeux que pour Gavin. Le regard ténébreux et la silhouette toujours parée de noir, le garçon a l’air de sortir tout droit de l’univers sombre et – il faut l’avouer – franchement tordu de ses dessins. Tout chez lui est bizarre, jusqu’à la vieille bâtisse dans laquelle il vit, qui donne une sorte de cachet inquiétant à leur petite ville. Lorsque Gavin décide d’emmener Delilah chez lui, un privilège exceptionnel, elle découvre avec stupeur que les lieux semblent capables de communiquer. Cheminée, par exemple, allume sur demande son propre feu. Lit s’agrandit selon les exigences de Gavin, et Piano lui a appris à jouer lorsqu’il était petit… Très vite, Delilah va comprendre que ce qui vit ici n’est pas humain…À quel prix gagnera-t-elle le droit d’aimer le propriétaire de ces lieux tourmentés ?


Mon avis :

En temps normal, j’évite les histoires qui font peur, de près ou de loin. Pourtant je n’ai pas pu m’empêcher de lire cette nouvelle parution de Christina Lauren car j’adore tout simplement ce que ce duo d’auteurs a accompli dans la romance new adult. De plus, j’avais vraiment bien apprécié leur précédente tentative de fantastique young adultSublime, j’étais donc assez motivée pour retenter cette aventure sans trop d’a priori.

L’histoire est extrêmement bien ficelée. Très vite je me suis retrouvée très intriguée par Gavin et Delilah. A ce niveau, rien à redire, vraiment. Au contraire, Christina Lauren a su sortir des sentiers battus et surtout du carcan romantique qui représente son style jusque là. Et elles ont su se renouveler complètement et proposer quelque chose de novateur et d’accrocheur. On oublie ainsi très vite le style sulfureux habituel ; ici il est bel et bien question de mystères, de frayeur et d’angoisse. Et même si certains diront que c’est assez light niveau peur, personnellement j’ai trouvé que c’était au contraire pile poil ce qu’il fallait pour se retrouver embarquer dans cette histoire et y croire, tout simplement.

Surtout, l’intrigue est très, très accrocheuse. On ne peut s’empêcher de vouloir deviner à notre tour tout ce mystère qui entoure Gavin et sa maison. C’est intriguant, prenant et très bien amené, rien à redire à ce niveau là !

J’ai par contre un petit bémol à émettre quant à Delilah. Si Gavin m’a très vite séduite, j’ai effectivement eu un peu plus de mal avec l’héroïne. J’ai trouvé qu’elle acceptait bien trop facilement toutes ces choses mystiques et bizarres. J’ai ainsi eu cette impression que les auteurs ont essayé de noyer le poisson en décrivant un certain attrait de Delilah pour toutes les choses glauques, mais, au contraire, cela n’a fait que renforcer mon idée que cette explication était vraiment une question de facilité. D’ailleurs, une fois qu’elle fait connaissance de Maison, cette « passion » est très vite oubliée et on n’en reparle même pas dans le livre… Comme si elle n’était vraiment là uniquement pour expliquer pourquoi Delilah croit si facilement ce que lui raconte Gavin.

D’un autre côté, j’ai bien conscience que l’on se trouve dans un stand alone et que l’histoire ne peut s’étirer à rallonge. Malgré tout, ce petit détail a fait que j’ai eu un peu de mal à accrocher avec Delilah mais aussi à rentrer dans l’histoire au départ. J’avais cette impression que tout allait trop vite et que c’était presque bâclée. Un fait qui m’a déroutée quelque peu…

Heureusement, ce ressenti a réussi à très vie disparaître, ce qui m’a permis de profiter pleinement du récit. Et après avoir moi aussi fait la découverte de Maison, j’étais complètement ferrée. Il faut dire que, niveau mystères, on est vraiment gâtée. Et j’ai eu beau me creuser la tête pour trouver bien des explications, rationnelles ou non, j’étais pourtant à mille lieues de trouver ce que Christina et Lauren nous offrent dans ce récit.

Sincèrement, j’ai vraiment été agréablement surprise par toute cette originalité. On ne s’ennuie absolument pas ; le rythme est assez intense et les situations s’enchainent mais ne se ressemblent pas. L’atmosphère devient très vite oppressante, puis étouffante. On sent que le dénouement approche et pourtant on n’arrive pas du tout à voir comment tout le monde pourra s’en sortir indemne. Bref, c’est vraiment superbement bien fait, bien écrit et bien trouvé : j’ai adoré !

Pour conclure : même si le début m’a laissée quelque peu sceptique, surtout à cause de Delilah, je me suis très vite retrouvée embarqué dans ce récit aussi original que bourré de mystères. Et je me suis vraiment régalée ! J’ai adoré toute l’histoire que les auteurs ont su construire autour de Maison, et celles-ci ont vraiment réussi à me surprendre tout au long de leur récit. Je suis une nouvelle fois complètement conquise par leur plume, et stupéfaite de constater la facilité avec laquelle elles réussissent à se renouveler avec brio. Si vous aussi vous cherchez une histoire aussi atypique que prenante, Hantée sera fait pour vous !


Merci à Anne des éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce livre !

Parution :  07 janvier 2016
Éditions : Hugo & Cie
Nombre de pages : 336
Prix : 17 €
141245684.jpg

8 réflexions sur “Hantée – Christina Lauren

  1. C’est vrai que Delilah accepte très vite les trucs un peu bizarres. Je n’ai pas aimé qu’elle raffole du gore, c’est juste un prétexte pour qu’elle soit attirée par Gavin plus qu’un véritable élément fondateur de l’histoire. Mais comme toi j’ai été surprise par la tournure des événements 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s