Wallbanger – Alice Clayton

Couverture Wallbanger

Caroline Reynolds vient d’emménager dans un superbe appartement à San Francisco, mais sa première nuit est perturbée… par les exploits nocturnes de son voisin !  La promiscuité est d’autant plus frustrante que la jeune femme n’a pas eu d’aventure depuis près de six mois. D’ailleurs, par vengeance, Caroline surnomme le dom juan d’à-côté le « Cogneur de Mur ». Or, une nuit, excédée, c’est à sa porte qu’elle finit par cogner… pour découvrir en Simon un homme particulièrement séduisant. Peu de temps après, alors qu’ils se croisent à une fête, Caroline accepte de conclure une trêve pour apprendre à mieux le connaître. Si petit à petit ils deviennent amis seront-ils bientôt amants ?


Mon avis :

Voilà la romance qui fait énormément de bruit en ce début d’année ! C’est donc sans surprise que le petit mouton que je suis a également voulu découvrir cette histoire qui paraissait emballer toutes les lectrices.

Et la première chose que je peux vous dire, c’est que cet engouement est totalement justifié. Loin d’être un méga coup de cœur ou une révolution dans le genre, Wallbanger reste une lecture hyper agréable et se dévore sans pouvoir s’arrêter.

J’ai été complètement sous le charme de Caroline et Simon. La situation abracadabrantesque grâce à laquelle ils se rencontrent ne manque vraiment pas d’humour, et donne ainsi le ton de toute cette histoire. Car au-delà de la simple romance, on va rire, énormément, et c’est vraiment ce qui empêche Wallbanger de n’être qu’une simple romance de plus.

Caroline possède ce brin de folie et cette touche de pétillant qui lui permet de se démarquer de bien d’autres héroïne du genre. Sans que cela ne fasse trop non plus. Mais cela lui donne l’image de la bonne copine avec laquelle on peut vraiment rigoler de tout, et même d’elle même. Ce que Simon ne va pas manquer de relever.

Car leur relation va passer par de nombreux stades. Et j’ai vraiment beaucoup aimer assister à toute cette évolution. Car l’attirance est là, irrémédiable et sous-jacente, et cela crée petit à petit une atmosphère presque oppressante de non-dits et de sous-entendus.

Et c’est vraiment toute cette atmosphère qui m’a régalée. On passe du rire à l’émotion en moins de deux, et le tout dans un réalisme des plus flagrants. Alors oui, l’histoire ne casse pas trois pattes à un canard, mais c’est bien amené, bien écrit, drôle et touchant. Que demander de plus ?

Pour conclure : je me suis laissée emporter par cette histoire sans aucune difficulté. J’ai beaucoup aimé la façon dont Alice Clayton a su amener son histoire ; c’est classique tout en étant quelque peu atypique. Une recette étrange pour un résultat qui fonctionne superbement. J’ai gloussé comme une dinde devant certains face-à-face, et j’ai soupiré devant le romantisme de divers passages. C’est aussi drôle que plein de douceur. Une très belle surprise pour ce début d’année, et un excellent livre-doudou que je prendrais plaisir à relire très certainement !


Parution :  06 janvier 2016
Éditions : J’ai lu
Nombre de pages : 446
Prix : 13.90 €

23 réflexions sur “Wallbanger – Alice Clayton

  1. Pingback: Wallbanger, tome 3 : Sexygamer – Alice Clayton | Alice Neverland

  2. Pingback: Bilan livresque – Aout 2016 | Alice Neverland

  3. Pingback: Bilan livresque – Juillet 2016 | Alice Neverland

  4. Pingback: Wallbanger, tome 2 : Lovemaker – Alice Clayton | Alice Neverland

  5. Je l’attendais tellement, tellement, tellement !!! C’était THE sortie que j’attendais, peut-être même plus que BEFORE. Et début janvier, voilà que le porte-monnaie fait la gueule. Du coup, j’ai du faire un challenge zéro achat deux jours avant sa sortie. Sérieux, je me désole.
    J’ai lu ta chronique en diagonale pour éviter tout spoiler involontaire, mais l’issue est la même : tu m’as donné encore plus envie de le lire. Mais je m’accroche… je m’accroche.
    Bref, tout ça pour dire que j’ai vraiment hâte de me faire une idée personnelle sur le sujet.

    Aimé par 1 personne

  6. Alors ça… c’est une petite pépite… un vrai coup de coeur..
    Je l’ai commencé hier après midi et l’ai refermé à 3 heures du matin… J’ai adoré.
    Sexy, drôle (qu’est-ce qu’on peut rire avec ces deux là), et romantique aussi…
    Seul mini bémols, mais alors vraiment mini car ils ne m’ont pas plus perturbé que ça, les SMS. Pas toujours évident si on loupe une réplique de savoir qui réponds à qui… et le passage des voix off dans la tête des personnages au retour du lac Tahoe dans la voiture…
    Bon alors c’était juste pour trouver une critique parce que je maintiens …. ADORÉ

    Alors un vraiment grand MERCI à toi Alice… La couverture m’avait fait douter de la qualité de ce que j’allais y trouver, et le titre m’inspirait encore moins…

    Allez il faut que je trouve autre chose à lire… vite vite vite…

    😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s