Love Game, tome 4 : Tied – Emma Chase

 Couverture Love Game, tome 4 : Tied

Tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes pour Drew et Kate. L’attirance sexuelle du jeune couple est toujours aussi irrépressible. Leur complicité est encore renforcée depuis la naissance de James, leur bébé d’amour, aussi adorable qu’épuisant… On devrait se diriger en pente douce vers un happy end, le long d’un chemin semé de roses. Mais ce serait sans compter sur les copains de nos amants terribles. Cette joyeuse bande leur a concocté une petite virée à Las Vegas, histoire que Drew et Kate enterrent leurs vies de garçon et de jeune fille en beauté. Mais à Sin city, la ville du péché, entre le calme feutré d’une villa grand-luxe du Bellagio et l’ambiance trépidante des boites de nuit du Strip, une série d’évènements imprévus va tout remettre en question…


 

Mon avis :

Love Game est une de mes premières romances post Fifty Shades que j’ai découverte, et j’ai immédiatement eu un coup de foudre pour cette saga où le narrateur était.. le personnage masculin. Un héros qui nous fait donc passer de l’autre côté de la barrière en nous dévoilant les obscures pensées des hommes avec un charisme, un humour et une ironie à tomber par terre.

Même si par la suite, nous avions eu droit à d’autres narrateurs (Kate dans le second tome, Matthew dans le troisième), Drew restait mon petit chouchou par excellence. Alors quand j’ai appris qu’on le retrouverait dans ce quatrième et dernier tome, je savais à l’avance que j’allais adorer.

Cela n’a pas loupé, au contraire. Après seulement deux pages lues, je pouffais déjà de rire. Je ne sais pas où Emma Chase va chercher ses dialogues, mais la seule chose que je sais, c’est que ce n’est qu’un pur délice, du début à la fin. Oubliez tout romantisme, Drew est un homme et ne s’en cache absolument pas. Et malgré son mariage imminent dans ce dernier tome, cela ne l’empêche pas de rester lui-même, tout simplement.

Je ne cache pas que l’histoire de ce tome ne casse pas trois pattes à un canard. Il n’y a que peu (ou pas) de rebondissements, et on sait déjà que tout finira bien. Rien d’imprévisible, rien de surprenant non plus. Mais cela ne m’a pas empêchée de me régaler de la première à la toute dernière page.

Et c’est tout simplement grâce à Drew. Oui, ici, c’est lui qui fait tout le boulot. Et j’ai adoré retrouver son personnage si sûr de lui, si réaliste, et si cynique. Entre humour et ironie, il arrive à nous faire rire de tout et de n’importe quoi. C’est rafraichissant, pétillant… une véritable bouffée d’air frais.

Pour conclure : vous l’avez compris, je me suis régalée du début à la fin. Même si je regrette (légèrement) que l’histoire ne soit pas plus riche que cela, la magie a tout de même de nouveau opéré dans ce tome. Drew restera un de mes héros de romance préférée, et aura su une nouvelle fois me faire passer un délicieux moment. J’ai un léger pincement au coeur en me disant que c’était le dernier tome, mais je sais d’ores et déjà que je relirai avec grand plaisir cette romance unique, originale et pétillante. En somme, une parfaite conclusion à cette délicieuse série, une des meilleures que j’ai pu lire dans le genre !


Merci aux éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce livre !

Parution :  14 janvier 2016
Éditions : Hugo & Cie
Nombre de pages : 308
Prix : 17 €
242307365.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s