Fire Sermon, tome 1 – Francesca Haig

Couverture Fire sermon, tome 1 : Ils mourront ensemble

Quatre cents ans après notre ère, la Terre a été ravagée par un terrible feu nucléaire. Sur une terre appauvrie qui se repeuple à grande peine, un phénomène mystérieux et inexplicable débute : chaque personne naît désormais avec un jumeau. De chaque paire, l’un naît Alpha, physiquement parfait en tous points, et l’autre Oméga, affublé d’une difformité physique plus ou moins marquée. Dans cette société, les Omégas sont discriminés et ostracisés tandis que leurs frères Alphas vivent dans l’opulence en s’accaparant les maigres richesses de la Terre. Or un lien invisible et indéfectible unit les jumeaux, sans qu’on puisse en percer le mystère : où qu’ils se trouvent, et qu’importe la distance qui les sépare, quand l’un des deux meurt… l’autre meurt aussi. Cass est l’une des rares Omégas à être dotée d’un pouvoir de clairvoyance. Alors que son jumeau, Zach, accède aux hautes sphères du Conseil des Alphas, Cass ose faire le pire des rêves possibles : celui d’un monde où Alphas et Omégas sont traités à égalité. Prise au cœur du combat entre le Conseil et la Résistance, Cass va devoir lutter pour survivre et permettre à son rêve de devenir réalité.


Mon avis :

Voilà un livre qui m’a très vite intriguée. En effet, le résumé était vraiment accrocheur et, moi qui adore les dystopies, je savais que j’allais être royalement servie.

Et sur ce point, aucun doute. Je ne connaissais pas du tout Francesca Haig, mais j’ai tout simplement adoré le monde qu’elle a su mettre en place. Dès le début on est attiré par Cass mais aussi par cet univers aussi foisonnant que déstabilisant.

C’est en effet une sorte de mélange entre dystopie et fantastique et c’est ce mariage qui m’a énormément emballée. J’ai adoré toutes les idées extrêmement créatives qu’a su mettre en place l’auteur, et elle a réussi à attiser incroyablement ma curiosité.

Les personnages ont une véritable épaisseur. Que ce soit Cass, Zach, ou bien d’autres encore, tous ont une personnalité qui leur est propre et qui permet de les rendre uniques dans leur genre. La relation entre Cass et Zach m’a d’ailleurs touchée à plus d’une reprise ; l’auteur n’hésite pas à mettre en avant des émotions sombres, violentes et très fortes qui marquent immédiatement le lecteur.

Sauf que voilà, les choses sont extrêmement longues à se mettre en place, les rebondissements se font attendre, et j’ai trouvé le rythme de ce livre incroyablement lent. Et c’est ce point là qui m’a gênée dans ma lecture. Car autant j’adorais me plonger dans cet univers qui correspond en tout point à ce que j’adore dans la littérature, autant je m’y ennuyais à chaque fois. Les péripéties qui se produisent réussissaient à regagner mon intérêt, mais une fois celles-ci produites, le rythme retombait comme un soufflet.

Pourtant il y a vraiment matière à faire avec ce monde que dépeint Francesca Haig. Les révélations sont très accrocheuses, et on se retrouve facilement à imaginer cet univers très riche et très intense. Mais l’auteur reste trop en surface la plupart du temps ; il m’est arrivé de m’ennuyer par moment, et j’avais du mal à en reprendre la lecture. Francesca Haig survole les moments qui construisent le récit, mais rentre plus en détail dans des scènes qui paraissent aussi futiles qu’inutiles… Bref, un paradoxe qui m’a autant déroutée que perturbée.

Pour conclure : Une trame superbe, des personnages à la hauteur, et un univers détonnant. Le premier tome de Fire Sermon avait vraiment tout pour plaire. Mais malgré ces points forts, le rythme trop lent m’a complètement coupée dans mon plaisir. J’étais à chaque fois dans l’attente, toujours dans cette optique de voir l’histoire s’emballer et les choses sérieuses commencer. Sauf que, dès que cela se produit, le rythme ralentit d’un coup, comme si l’auteur freinait constamment des quatre fers. Résultat : je me suis vraiment ennuyée par moment alors que j’aimais l’univers que je découvrais. Malgré tout, je n’ai pas détesté non plus ; il y a de très bons éléments qui valent la peine de s’arrêter sur ce livre. J’en lirai donc très certainement la suite !


Parution :  02 septembre 2015
Éditions : Hachette
Nombre de pages: 496
Prix : 18 €
https://i1.wp.com/www.hostingpics.net/thumbs/98/17/90/mini_981790sdfg.jpg

8 réflexions sur “Fire Sermon, tome 1 – Francesca Haig

    • Ce sera problématique, mais l’auteur mais quand même en place un univers époustouflant.
      Même si je ne suis pas fan des longueurs non plus, j’ai quand même assez apprécié ce livre pour en lire la suite 🙂
      Donc j’espère vraiment que tu l’apprécieras également ! En tout cas bonne future lecture à toi !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s