Gardiens des cités perdues, tome 1 – Shannon Messenger

Couverture Gardiens des Cités perdues, tome 1

Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’Histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?


Mon avis :

J’ai profité de la venue de Shannon Messenger lors du salon du livre de Montreuil pour découvrir son autre série : Gardiens des cités perdues. J’avais en effet découvert l’auteur grâce à Let the Sky Fall, et j’avais été très étonnée par tout le cadre qu’elle avait su créer autour de son récit. J’étais donc pressée de renouveler l’expérience et de retrouver sa plume si magique.

J’avais toujours eu peur de me lancer dans cette saga à cause de l’âge de l’héroïne. En effet, Sophie n’a que douze ans, et j’avais le sentiment que cela aurait rendu ce livre beaucoup trop jeunesse à mon goût. Pourtant, j’ai été agréablement surprise, car j’ai trouvé qu’au contraire cette jeunesse était vraiment touchante. Et Sophie possède la maturité qu’il fallait à ce livre pour le rendre intéressant, sans que cela ne fasse trop non plus.

Du coup il est très facile de s’attacher à elle. J’ai été touchée par ses sentiments, ses décisions et son ressenti envers ce monde auquel elle appartient mais qu’elle ne découvre que maintenant. Et la plume poétique et toute en douceur de Shannon Messenger a permis de renforcer tout cela sans en faire trop.

En tant que lecteur, on se retrouve aussi émerveillés que Sophie tandis que l’on découvre cet univers elfique sorti tout droit de l’imagination de Shannon Messenger. Et j’ai tout simplement adoré la façon dont elle a réussi à réinterprété les mythes et légendes de notre monde pour les transposer à un monde elfique des plus merveilleux et enchanteur qu’il soit.

Quant à l’intrigue, j’avoue m’être très rapidement prise au jeu. A l’instar de Sophie, j’ai cherché à en découvrir plus sur la situation à laquelle elle est confrontée. Et l’histoire ne manque pas de rebondissements, ni de mystères. Ainsi, j’ai à mon tour essayé de rattacher tous les indices entre eux afin d’en découvrir le fin mot de l’histoire, et j’avoue que j’étais bien loin de l’imagination débordante de l’auteur. Je suis allée de surprise en découverte, pour mon plus grand ravissement, et j’ai plongé à chaque fois encore plus loin dans cet univers qui m’a captivée du début à la fin.

Ainsi, j’étais loin de m’imaginer toute l’intrigue qu’a mise en place Shannon Messenger. Chaque élément est judicieusement trouvé ; chaque détail est judicieusement pensé. Tout a une place bien définie et j’ai été émerveillée de la façon dont tout cela s’emboite si facilement. Et c’est ce qui m’a le plus étonnée, toute cette imprévisibilité qui parait pourtant des plus logique.

Pour conclure : j’en ai pris plein les yeux de la première à la dernière page. Impossible de ne pas s’attacher à Sophie ; impossible aussi de ne pas succomber au monde elfique qu’a créé Shannon Messenger. Tout est merveilleux et n’est que pur ravissement. Je ne m’attendais pas à autant accrocher à l’univers, et, surtout, je ne m’attendais pas à m’attacher autant à Sophie. En bref, que du positif, aucun reproche, j’ai juste adoré, tout simplement.


Parution :  15 Mai 2014
Éditions : Lumen
Nombre de pages: 417
Prix : 15 €

19 réflexions sur “Gardiens des cités perdues, tome 1 – Shannon Messenger

  1. Pingback: Gardiens des Cités Perdues, tome 5 : Projet Polaris – Shannon Messenger | Alice Neverland

  2. Pingback: Gardiens des cités perdues, tome 3 : Le grand Brasier – Shannon Messenger | Alice Neverland

  3. Pingback: Gardiens des Cités Perdues, tome 2 : Exil – Shannon Messenger | Alice Neverland

    • Il y a un petit air, mais assez lointain quand même. Je pense que cela s’arrête à l’aspect de l’enfant qui découvre une école de « magie » (si on peut appeler ça comme ça) et qui se retrouve dans des situations pas possibles. Mais pour la fan d’HP que je suis, je n’ai pas du tout fait le lien entre ces deux séries avant que l’on m’en parle..
      Mais en tout cas, c’est sur, les amoureux d’Harry Potter se régaleront avec cette série 🙂

      J'aime

  4. Hello 🙂

    Tout comme toi j’ai eu un coup de cœur pour ce premier tome. J’étais loin de m’imaginer que j’allais autant aimer cet univers qui s’annonçait très jeunesse et qui au final est juste incroyable. Sophie n’a que 12 ans mais on oublie vite son âge sans pour autant que cela soit gênant. Je me suis d’ores et déjà procurer la suite que je ne tarderai pas à lire!

    Bonne journée 🙂

    Aimé par 1 personne

    • C’est exactement ça. Pour un livre jeunesse, l’intrigue est hyper recherchée et très détaillée. Je ne m’attendais pas à une telle richesse dans cet univers. c’est aussi surprenant qu’addictif. Une très belle surprise 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s