D.I.M.I.L.Y, tome 1 : Did I Mention I Love You ? – Estelle Maskame

La trilogie-phénomène aux 4 millions de hits sur Wattpad.

Eden, 16 ans, va passer l’été dans la nouvelle famille de son père, à Santa Monica, en Californie. Il vient de refaire sa vie, ce qui signifie qu Eden a trois nouveaux demi-frères. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent … Mais Eden décèle en lui une grande fragilité, conséquence d’un lourd passé. Fascinée, elle ne peut s’empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est pourtant défendue : son demi-frère.


Mon avis :

Je ne cache pas que j’ai eu un peu peur avant de commencer ce livre. Déjà parce que l’auteur, assez jeune – dix-huit ans seulement –, arrivait de Wattpad (et chez moi ce n’est pas forcément signe de qualité, car tout n’est pas bon à prendre..), mais aussi parce que les premiers retours étaient soit noirs, soit blancs, mais pas vraiment gris.

Il n’empêche que l’amoureuse de young-adult que je suis a donc voulu se faire son propre avis. Et finalement, peut être parce que je m’attendais à pire, mais j’ai quand même bien aimé cette histoire.

Rien de transcendant non plus, mais l’écriture est assez addictive. Je ne cache pas avoir fini ce livre le soir même où je l’ai commencé, mais aussi que, si j’avais eu le second tome sous la main, j’aurais enchainé avec sans soucis. Car Estelle Maskame reprend les codes traditionnels et arrive à en faire une histoire qui tient debout mais qui, surtout, accroche immédiatement le lecteur.

Par contre, il faut vraiment aimer la littérature jeunesse pour l’apprécier pleinement. Même moi, qui ai l’habitude d’en lire assez souvent, j’ai été souvent dérangée par certains détails et certains comportements. On retrouve ainsi une bande d’ado de seize/dix-sept ans qui passe son temps, du début à la fin, à se souler, se droguer, coucher, etc… Dans le genre cliché à gogo, on ne pouvait pas faire mieux, et j’ai parfois levé les yeux au ciel tellement cela faisait « trop ». Peut être que je suis trop vieille aujourd’hui, mais non, je ne vois pas vraiment la jeunesse ainsi, et cette surenchère m’a trop souvent titillée.

Pour le reste, l’histoire est touchante, avec ses personnages torturés, ses récits qui nous laissent pantois et ses rebondissements assez prévisibles. Mais cela se lit, et c’est même agréable. Tant et si bien que l’on se prend vite au jeu et que l’on enchaine les pages sans difficulté aucune.

Pour conclure : j’ai bien plus apprécié cette d’histoire que je ne le pensais de prime abord. Alors, certes, elle ne donne pas vraiment une image réaliste des jeunes d’aujourd’hui et bascule parfois beaucoup trop dans la surenchère. Mais à côté de cela, les personnages sont accrocheurs, et on se prend vite au jeu de la romance mise en place. J’avoue que la fin m’a quelque peu surprise, et m’a rendue curieuse d’en lire la suite. Heureusement, Pocket Jeunesse prévoit de sortir les deux tomes suivants dans le courant de l’année. Une bonne nouvelle pour les plus impatients !


Parution :  07 janvier 2016
Éditions : Pocket Jeunesse
Nombre de pages: 416
Prix : 16.90 €
https://i1.wp.com/www.hostingpics.net/thumbs/98/17/90/mini_981790sdfg.jpg

24 réflexions sur “D.I.M.I.L.Y, tome 1 : Did I Mention I Love You ? – Estelle Maskame

  1. Il n’est pas dans mes habitudes de « trancher » avec les genres des maisons d’éditions respectives que je suis, pourtant face à l’engouement des romances adolescentes, je me suis laissée tenter par le répertoire PKJ.
    Comme toi, lire un livre d’un auteur aussi jeune, plus jeune que moi, me fait froncer les sourcils. La maturité littéraire, le problème du basculement vers le fantasmé de l’auteur…
    Car il s’agit de ça.
    DIMILY est une bonne romance, qui se lit par son sujet novateur. Mais elle a été écrite par des hormones.
    Je m’explique. Je reconnais que la jeune auteur a du potentiel. Mais il y a un monde entre le potentiel et le talent.
    J’ai eu l’impression de ne lire que le récit fantasmé des désirs de l’auteur, et sentir clairement les partis-pris m’a agacé.
    Je peux décrire Estelle Maskame après cette lecture : elle fantasme sur un garçon au coeur sensible mais introuvable car totalement dévoué à elle, elle se sent invisible face à ses amis, elle n’apprécie pas du tout son père, elle a peu confiance en elle, elle a une imagination débordante.
    Un côté positif est que la romance se lit bien, mais justement, j’aurais aimé la voir davantage. Ce tome est plutôt celui du fantasme d’une vie à Hollywood. Les multiples scènes de beuveries et de fêtes m’ont lassées, et l’intégralité des personnages secondaires m’a paru méchant.
    Car du fait de la posture de Maskame, on semble ne voir en son héroïne que la seule personne « bien » du monde. Pourtant, Eden m’a plus agacée qu’autre chose.
    Je ressors vraiment mitigée de cette lecture, mais je pense finir la trilogie car je suppose qu’il y a un filon à creuser avec le couple du récit. Surtout, ce récit aura été additif, m’aura fait passer le temps à toute vitesse, comme toi.

    Aimé par 1 personne

    • C’est un peu la dualité de cette série. des détails nous chiffonnent ; comme toi, j’ai eu le sentiment que l’auteur fantasmait complètement la vie de lycéens de 17/18 ans, et j’avais envie de lui dire à chaque fois : »Redescends sur Terre, t’es loin du compte, ce n’est pas ça du tout en réalité…! »
      Pourtant, on ne peut s’empêcher de continuer la série. Y a ce petit quelque chose d’addictif qui nous rend coupable d’aimer ça 😉

      J'aime

  2. Pingback: My Dilemma is you, tome 1 – Cristina Chiperi | Alice Neverland

  3. Pingback: D.I.M.I.L.Y, tome 3 : Did I Mention I miss You ? – Estelle Maskame | Alice Neverland

  4. Pingback: D.I.M.I.L.Y, tome 2 : Did I Mention I Need You ? – Estelle Maskame | Alice Neverland

  5. Pingback: Step Brother – Penelope Ward | Alice Neverland

  6. Pingback: TAG : Le défi livresque de Février 2016 | Alice Neverland

  7. Si tu toi tu es trop vieille pour ça… moi même quand je ne l’étais pas je n’aurais pas eu le courage de le lire jusqu’au bout… J’ai toujours eu besoin de « grands » et non pas « d’ados » pour accrocher à une histoire… Les Scarlett O’Hara j’adore à condition qu’il y ait des Rhett Butler … les ados à peine sortis de l’adolescence … j’ai du mal… en fait ça ne m’intéresse pas.
    Je crois que je vais passer mon tour pour celui là… d’autant plus que je vois 3 étoiles… et que j’ai la dent un rien plus dure que toi 😉 ….

    PS… in my mail box ? … qu’est-ce ?.. en fait la question est déplacée car je remarque que je ne suis pas sur la rubrique « mail box »… mais bon… je sais que tu seras clémente …

    J’attends le Christina Lauren avec impatience… 😉 veinarde !

    Aimé par 1 personne

    • C’est un article qui récapitule les nouveaux venus de la semaine, que ce soit les livres reçus, achetés, gagnés, ou service-presse.. Bref tout ce qui remplit ma bibliothèque à chaque semaine 😉

      Le Christina Lauren est une merveille, le meilleur de tous. Je l’ai dévoré et je l’ai adoré, comme d’habitude. Concernant Dimily, comme toi j’ai du mal sur les situations d’adolescents « fantasmées », où l’auteur ne fait que rédiger ce qu’elle croit être la coolitude maximale… En général cela s’avère n’être qu’exagérations. Si l’histoire se lit facilement, j’ai bien trop levé les yeux au ciel pour adorer. Dommage :/

      Aimé par 1 personne

  8. Ce fut pour moi aussi, une bonne lecture, mais je suis tout à fait d’accord avec toi sur le côté pas très réaliste (stéréotype sur les jeunes énormément gonfler, alcool..ect), mais j’ai hâte de découvrir le second pour voir où Estelle Maskame a pu emmené son histoire.

    Aimé par 1 personne

    • Iui, a vrai dire si la fin avait été différente, « conventionnelle », je pense que j’aurais stoppé avec ce premier tome. Mais j’aime le fait qu’elle ait réussi à me surprendre sur ce point. Du coup je suis bien curieuse de découvrir où l’histoire va nous entrainer 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s