Red Queen, tome 2 : Glass Sword – Victoria Aveyard

Couverture Red Queen, tome 2 : Glass Sword

Mare Barrow a le sang rouge, comme la plupart des habitants de Norta. Mais comme les seigneurs de Norta, qui se distinguent par leur sang couleur de l’argent, elle possède un pouvoir extraordinaire, celui de contrôler la foudre et l’électricité. Pour les dirigeants de Norta, elle est une anomalie, une aberration. Une dangereuse machine de guerre.
Alors qu’elle fuit la famille royale et Maven, le prince qui l’a trahie, Mare fait une découverte qui change la donne : elle n’est pas seule. D’autres Rouges, comme elle, cachent l’étendue de leurs pouvoirs. Traquée par Maven, Mare fait face à sa nouvelle mission : recruter une armée, rouge et argent. Aussi rouge que l’aube, plus rapide qu’un éclair d argent. Capable de renverser ceux qui les oppriment depuis toujours.
Mais le pouvoir est un jeu dangereux, et Mare en connaît déjà le prix.


Mon avis :

Red Queen avait été une incroyable découverte. C’est donc avec une véritable frénésie que j’attendais cette suite, près d’un an après en avoir dévoré le premier tome !

Après cette longue attente, j’avais un peu peur d’avoir oublié un certain nombre d’éléments étant donné que j’étais incapable de faire un résumé du premier tome. Heureusement, des bribes de rappel sont disséminées ça et là et m’ont permis de me replonger efficacement dans l’histoire, sans aucune difficulté.

J’ai, par contre, trouvé le début assez longuet. Pas par manque de rythme, car l’action est constamment omniprésente. Mais j’avais l’impression de ne pas être entrée pleinement dans l’histoire, et de ne rester qu’en surface durant un bon tiers du livre. Durant la fuite de Mare et ses comparses, les enjeux sont quelques peu laissés de côté, et l’histoire stagne durant un long moment. Et c’est vraiment le seul reproche que je ferai à ce second tome.

Pour le reste, l’auteur m’a complètement surprise, dans le sens où elle a fait de Mare une héroïne que je n’avais jamais rencontrée jusque là. En effet, cette dernière a bien changé depuis le premier tome. La solitude et le poids des trahisons la rongent et la rendent froide, hautaine, et très détachée. Du coup, c’est moi qui me suis énormément détachée d’elle également dans ce tome. Et je pense que c’était la volonté de l’auteur, pour nous faire comprendre toute l’évolution et le cheminement de son personnage qui a grandit trop vite et qui a du faire face à des évènements qu’elle ne maitrisait pas. Comme si l’auteur nous permettait de ressentir le poids de ses décisions et leur influence sur le comportement de Mare.

Ainsi, j’ai incroyablement compris son personnage tout en restant assez éloignée d’elle, véritable spectatrice, je ne pouvais que l’observer sans trop savoir quoi en penser tant son personnage m’a déstabilisée autant que Mare était déstabilisée elle-même. Renfermée sur elle-même, elle n’arrive plus à s’ouvrir aux autres et subi littéralement chacune des décisions qu’elle se doit de prendre. Même si elle sait qu’elle va une fois encore se perdre un peu plus à chaque fois… Heureusement, Cal apporte la demi-mesure qu’il fallait à Mare, même s’il reste assez en retrait dans l’histoire, ayant ses propres démons à combattre.

Enfin, l’ambiance du roman est assez exceptionnelle dans le genre. Victoria Aveyard a parfaitement réussi à retranscrire cette atmosphère sombre et incertaine dans laquelle évoluent les personnages.

« N’importe qui peut trahir n’importe qui. »

Cette affirmation va prendre tout son sens dans ce tome. Après les évènements du premier tome, on ne sait absolument plus à qui faire confiance. Chaque nouveau venu, chaque ancien protagoniste… Tous sont suspects. C’est assez difficile comme atmosphère, très lourde, très antipathique… On ne sait plus à qui se fier. Et cela m’a empêché de m’attacher pleinement aux personnages par peur des trahisons et des retournements de situations qui sont légions. Rien n’est simple, et chaque facilité paraît elle aussi suspecte. Comme s’il y avait constamment anguille sous roche. Et cette atmosphère permet de ressentir pleinement et de comprendre les changements qui s’opèrent dans la personnalité de Mare.

Quant à l’intrigue… Une fois le premier tiers de passé, les évènements s’enchainent et ne se ressemblent pas. L’auteur ne nous ménage pas et ne nous cache à aucun moment l’horreur de certaines situations. Des scènes dures, froides et éprouvantes qui renforcent le réalisme de l’histoire. Ce ne sera pas du tout beau tout rose, loin de là… Un sentiment renforcé par la scène finale qui m’a achevée et m’a laissée complètement coiteet que j’ai d’ailleurs du la relire un nombre incalculable de fois tant je n’en revenais pas…

Pour conclure : même si l’histoire est longue à redémarrer, ce second tome confirme mon précédent coup de cœur pour cette série atypique. Mare est une héroïne que je ne m’attendais pas du tout à être développé de cette façon, et qui m’a vraiment surprise. J’ai adoré son personnage qui a véritablement évolué depuis Red Queen. Mais, surtout, Victoria Aveyard a su recréer une atmosphère lourde et oppressante qui colle parfaitement avec les évènements qu’elle nous décrit. Un combo sublime, relevé par des derniers chapitres intenses et éprouvants. Je trépigne déjà d’impatience en attendant le troisième tome !


Merci à la  Collection MSK pour l’envoi de ce livre.

Parution :  10 février 2016
Éditions : JC Lattès – Collection MSK
Nombre de pages : 450
Prix : 18 €

10 réflexions sur “Red Queen, tome 2 : Glass Sword – Victoria Aveyard

  1. Pingback: Red queen, tome 3 : King’s Cage – Victoria Aveyard | Alice Neverland

    • Oui, c’est exactement ça ! Vu la frénésie avec laquelle le premier tome s’est terminé, j’ai été un peu déstabilisée.. Même si on a de l’action dès le départ, l’intrigue n’avance pas vraiment, du coup on a cette impression que ça stagne 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s