Gardiens des Cités Perdues, tome 2 : Exil – Shannon Messenger

Couverture Gardiens des Cités perdues, tome 2 : Exil

Depuis qu’elle a quitté sa famille humaine pour aller vivre parmi les elfes et étudier à l’académie de Foxfire, Sophie n’a pas manqué d’attirer tous les regards sur elle… et son enlèvement n’a rien arrangé ! Le monde elfique, pour qui le mot « crime » était jusque-là quasi inconnu, est en émoi et la révolte gronde…

Pourtant, une découverte extraordinaire pourrait permettre de ramener le calme au sein des Cités perdues. Sophie tombe en effet nez à nez avec une alicorne, une créature fabuleuse que les elfes croyaient disparue, symbole pour eux d’un nouvel espoir. Mais la jeune Télépathe, chargée de s’occuper de l’animal, va vite déchanter : déjà bien éprouvée par la reprise des cours imminente et les messages toujours plus énigmatiques du Cygne Noir, elle se retrouve en plus contrainte de prendre un risque immense pour protéger l’un de ses proches d’une mort certaine…


Mon avis :

Après le coup de cœur du premier tome, c’est sans surprise que j’ai immédiatement enchainé avec cette suite. J’ai tellement aimé l’univers de Shannon Messenger que je n’étais tout simplement pas prête à le quitter. J’ai donc inspiré un bon coup et j’ai replongé au cœur des cités perdues…

Et si le premier tome avait été une merveilleuse surprise, le second s’est révélé purement phénoménal. J’y ai retrouvé tout ce que j’avais tant aimé, le tout enrichi par une suite époustouflante. On en apprend toujours plus sur l’univers enchanteur des elfes mais, surtout, l’intrigue se dévoile bien plus encore.

Sophie reste le personnage central de tout ce récit. Et même si elle a désormais treize ans, elle est toujours aussi attachante et adorable. Elle possède un grand cœur et pense toujours aux autres avant de penser à elle-même. Sophie a une personnalité lumineuse qui fait du bien, et je me régale vraiment d’évoluer dans ce monde à ses côtés.

J’ai aussi beaucoup aimé le bond en avant que l’on effectue quant au mystère des origines de Sophie. Certains pans se dévoilent, mais d’autres questions surgissent, inlassablement. On sent que les réponses ne sont plus très loin mais qu’encore une fois, les rechercher ne sera qu’épreuves supplémentaires. Le mystère reste entier, et pourtant on commence à entr’apercevoir toute la complexité mise en place par Shannon Messenger. Et ce livre jeunesse se révèle petit à petit être des plus intéressants qu’il soit et, surtout, intensément captivant.

L’univers, quant à lui, est toujours aussi superbement travaillé. Sincèrement, Shannon Messenger réussit à donner vie à des mythes toujours plus nombreux. Son monde est riche, une sorte de Tolkien pour les plus jeunes, avec une multitude de références diverses et variées. Là encore, chaque détail est réfléchi, pensé et travaillé ; chaque chose est à sa place, rien n’est fait au hasard. Et je suis toujours aussi émerveillée par la cohérence de tout cela.

Pour conclure : j’ai grave pris mon pied dans cette suite. Je me régale toujours autant dans cet univers, et chaque nouvel élément découvert n’est que pur ravissement. Shannon Messenger a le don de donner vie à un monde enchanteur et a le magnifier superbement. Je suis amoureuse de sa plume, toujours aussi poétique et empreinte d’une douceur merveilleuse. C’est une fois encore un superbe coup de cœur, et je n’ai qu’une hâte : y replonger une fois encore.


Parution :  15 janvier 2015
Éditions : Lumen
Nombre de pages : 567
Prix : 15 €

5 réflexions sur “Gardiens des Cités Perdues, tome 2 : Exil – Shannon Messenger

  1. Pingback: Gardiens des Cités Perdues, tome 5 : Projet Polaris – Shannon Messenger | Alice Neverland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s