Le temps du pouvoir, tome 1 : La lumière de l’Empire – Terah Edun

Couverture Le Temps du pouvoir

Ciardis est une jeune femme de dix-sept ans, élevée dans la pauvreté. Elle travaille comme lavandière dans une petite vallée aux confins de l’Empire. Mais sous la surface en apparence idyllique de l’Empire se cache un secret bien gardé. Les rumeurs sur l’incompétence du prince héritier ne cessent de grandir ? renforcées par le cinquième anniversaire de l’initiation des âmes jumelles.

C’est au plus fort des commérages et des scandales que Ciardis est choisie pour suivre une formation auprès de la Guilde des Compagnons. Elle quitte alors son foyer et entame un apprentissage personnel pour devenir dame de compagnie à la cour, un poste qu’en tant que modeste demoiselle, elle n’aurait jamais cru pouvoir occuper. Elle va devoir prouver qu’elle est suffisamment douée pour s’attirer la protection d’un maître. Et pour assimiler toutes ces compétences, il faut faire vite. Si les légendes disent vrai, alors seule Ciardis est capable de maîtriser les pouvoirs qui lui permettront de soutenir le prince, que la cour impériale a pourtant juré de renverser.


Mon avis :

Avec un résumé accrocheur et une couverture qui m’a immédiatement séduite, j’avais très envie de découvrir cette lecture. J’ai donc été ravie de me la voir proposée et je n’ai donc pas hésité à me lancer dans cette aventure.

J’ai immédiatement été séduite par la description que nous faisait Terah Edun de son univers. Cela correspondait véritablement au genre de livres fantasy que je me plais à découvrir. Et, en effet, durant la première moitié du livre, j’ai trouvé l’histoire vraiment sympathique. Puis, petit à petit, je me suis rendue compte que j’adorais tout simplement ce que l’auteur mettait en place. Le cadre, le contexte, les personnages, mais surtout cette façon d’évoquer les pouvoirs.. j’étais complètement séduite par ce que je découvrais.

Le seul détail qui m’a quelque peu gênée, c’est que j’ai trouvé que l’auteur résolvait assez vite ses intrigues. Dès qu’une nouvelle énigme ou interrogation apparaît, on en obtient la réponse quelques pages ou chapitres plus loin. D’un côté, cela ne laisse aucune place au doute, mais cela m’a empêchée par moment de me projeter totalement dans le texte puisque tout m’était servi sur un plateau.

Mais à côté de cela, j’ai également beaucoup accroché avec le binôme que forment Ciardis et Sebastian. D’ailleurs, le personnage de Ciardis m’a très vite plu. Cette dernière possède un véritable relief et a du caractère. C’est une battante, elle a survécu jusqu’alors en refusant de se laisser marcher sur les pieds. Pour autant, elle fait preuve d’une véritable fragilité et d’une vraie sensibilité. Mais, loin de se laisser porter par la situation, elle décide d’en apprendre le plus possible afin de pouvoir choisir un avenir qui lui correspondra totalement, et que, surtout, elle aura choisi plutôt que subi. Quitte à devoir faire certains sacrifices. Et c’est ce sens noble de la justice qui fait de Ciardis une héroïne pleine de valeurs et de bons jugements.

Sebastian, quant à lui, arrive assez tardivement dans le récit. Et pourtant, c’est à partir du moment où il rencontre Ciardis que j’ai été complètement captivée par l’histoire.

Mais j’ai aussi adoré la mythologie qu’a créé l’auteur avec cette vision de l’Âme de la Terre. C’est hyper intéressant et cela crée énormément d’opportunités quant à la suite de l’histoire. A vrai dire, si j’avais eu la suite sous la main, je n’aurais pas hésité à enchainé avec tant l’histoire a su prendre un nouveau souffle avec cet événement et m’a complètement captivée !

Pour conclure : J’ai bien aimé l’univers que j’ai découvert dès le début du récit. Terah Edun a réussi à créer un univers fantastique original et accrocheur, où les intrigues foisonnent à tout va. Mais plus le récit avançait, plus j’ai adoré ce que j’y ai découvert. Ciardis est une héroïne attachante, et avec l’apparition de Sebastian, l’histoire a pris un tournant des plus intéressant qu’il soit. Une série fantastique que je ne regrette absolument pas d’avoir découvert, et que je prendrai plaisir à poursuivre dans cette découverte !


Parution :  31 aout 2015
Éditions : Terah Edun Publishing
Nombre de pages : 276

Prix : 14.81 € (ebook : 2.75 €)

LOGO Mon Petit Cham

6 réflexions sur “Le temps du pouvoir, tome 1 : La lumière de l’Empire – Terah Edun

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s