Les ombres de Kerohan – N.M. Zimmermann

À douze ans, Viola a déjà traversé bien des épreuves. Lorsqu’elle est envoyée chez son oncle en Bretagne, avec son frère Sebastian, on lui dit que l’air marin lui fera du bien. Il paraît que son oncle est très riche, qu’il habite un manoir, à Kerohan, et que l’on peut s’y reposer. Se reposer, vraiment ? Certes, le parc est immense, et Viola et Sebastian ont chacun une chambre, mais il n’y a pas grand monde pour prendre soin d’eux. Et qu’est devenue la prétendue fortune de leur oncle ? Le manoir est bien vide et, à Kerohan, Viola et son frère sont des proies faciles pour l’ennui et la solitude. Encore que… Peut-on parler de solitude quand d’étranges silhouettes parcourent les couloirs à la nuit tombée ? Quand Sebastian prétend avoir vu un korrigan ? Quand la salle de musique déserte résonne de la musique d’un piano ? Et que veille sur eux tous l’inquiétant docteur Vesper…


Mon avis :

Voilà une histoire qui a immédiatement su parler à ma partie bretonne ! Entre légendes celtiques, mystères et korrigan, la couverture et le résumé promettaient une histoire baignant dans tout ce folklore, et je sentais déjà à l’avance que ça allait me plaire… Je me suis donc immédiatement plongée dans cette lecture.

L’histoire est assez simple, rythmée et efficace. Un véritable plus pour ce livre qui pourra s’adresser aux plus jeunes lecteurs, mais pas seulement. Car l’auteur a réussi à rendre tout cela des plus mystérieux, et j’ai été surprise de me prendre complètement au jeu et d’en apprécier plus encore l’histoire.

Car il faut dire que tous les éléments sont là pour nous permettre de passer un excellent moment. Moi qui m’attendait à un récit enfantin et gentillet, j’avoue avoir été plutôt étonnée par l’ambiance, que j’ai trouvée terriblement angoissante. Le mystère reste d’ailleurs le mot-clé de ce récit, puisqu’il faut attendre la toute fin pour que l’histoire prenne tout son sens.

Ainsi, Les ombres de Kerohan a été une véritable surprise. Alors oui, vu la thématique annoncée ainsi que le titre du livre, je m’attendais à y retrouver des éléments du folklore breton (pour mon plus grand plaisir). Mais c’est bien plus que cela. L’auteur a vraiment su jouer sur l’ambiance, entre le voyage qui n’en finit pas, ce grand manoir presque vide qui en impose, et ces mystères.. Tous ces mystères qui viennent à notre rencontre et que nous poursuivons inlassablement…

Je ne cache pas m’être régalée, tout simplement. Je ne pensais pas être transportée à ce point dans ce Finistère glaçant. Une très belle découverte !


Parution :  24 février 2016
Éditions : l’école des loisirs
Nombre de pages : 235
Prix : 15.50 €

10 réflexions sur “Les ombres de Kerohan – N.M. Zimmermann

  1. Pingback: C’est lundi que lisez-vous ? #56 | Alice Neverland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s