L’héritière des Raeven, tome 1 : Sorcière malgré elle – Méropée Malo

Couverture L'héritière des Raeven, tome 1 : Sorcière malgré elle

Pour Assia, une nouvelle vie commence ! Assia, dix-neuf ans et bac en poche, rentre chez elle après des années en pension. Mais il n’y a personne pour l’attendre et elle apprend que toute sa famille est morte. La voilà seule au monde… La jeune fille découvre alors qu’elle est l’héritière d’une lignée de sorcières. Elle va devoir apprendre à manier ses nouveaux pouvoirs avec pour unique professeur un vieux grimoire, puisque sa mère n’est plus là. Assia n’est pas du genre à se laisser abattre : elle surmontera toutes les épreuves et éclaircira les circonstances qui ont mené à la mort des siens, parole de sorcière !


Mon avis :

Présenté dans le magazine Neverland de ce trimestre – le fameux magazine des éditions Bragelonne, Milady et Castelmore -, j’ai immédiatement eu ce livre dans le viseur. Une couverture sobre mais magnifique et une histoire de sorcière.. Et, effectivement, après la lecture de l’article consacré à cette future parution, j’avais très hâte de l’avoir entre mes mains et de découvrir cette histoire inspirée par la série Charmed.

A l’origine de son livre, Méropée Malo est partie d’un constat assez simple. Malgré le succès de cette série télévisée, les histoires modernes de sorcières possédant une telle ambiance sont assez rares dans la littérature jeunesse/young-adult. Une réflexion que je me suis également faite à de nombreuses reprises ; c’est pourquoi ce livre ne pouvait pas mieux tomber.

Pourtant, je ne cache pas avoir eu assez peur au début. En effet, les premiers chapitres sont assez maladroits, bourrés d’incohérences qui m’ont agacées à plusieurs reprises. Je vous rassure, tout s’explique par la suite. Mais il n’empêche qu’une jeune fille de dix-neuf ans, qui rentre chez elle après de longues années passées en pension, et qui se rend compte seulement à ce moment là que sa famille est morte depuis huit ans ? Si, dans le résumé, cela ne m’avait pas titillé plus que cela, j’avoue que la façon dont c’est relaté m’a quelque peu hérissé le cheveu. Bref, ça ne colle pas, mais alors pas du tout.. Et, à l’heure de la technologie actuelle, ne pas se rendre compte que sa famille est décédée depuis huit ans, j’y ai cru moyen…

Sans oublier qu’Assia m’a assez énervée dès le début. C’est typiquement le genre d’héroïne trop lisse et trop parfaite  que je ne supporte pas, celles qui  savent accomplir dix milles choses trop parfaitement pour que cela paraisse réaliste. Ici, en l’occurrence, Assia est une excellente escaladeuse, une excellente roller girl, une excellente joggeuse, une excellente hackeuse… Et en plus elle fait même du yoga. Elle sait donc quasiment tout faire, et à la perfection en plus. Sauf que, pour ma part, ces héroïnes là m’insupportent tant elles paraissent se détacher complètement de la réalité.

Pourtant, malgré ces points négatifs, j’ai été surprise de me retrouver complètement captivée par ce roman. Et je ne cache pas qu’Assia m’a petit à petit moins insupportée et que l’histoire est devenue tout doucement plus cohérente au fur et à mesure des révélations sur la famille d’Assia. Ce qui fait que je me suis rapidement prise au jeu. Et, effectivement, à la manière d’une série télévisée, l’histoire se laisse tout doucement apprivoiser, et j’ai alors beaucoup aimé l’intrigue que j’ai pu y découvrir.

Ce premier tome est très riche en rebondissements. Il se passe énormément de choses, et c’est un point qui m’a assez étonnée. L’intrigue peut paraitre parfois complexe ; même si on devine aisément certaines révélations, L’héritière des Raeven a tout pour nous promettre une saga des plus prometteuses. L’auteur réussit parfaitement à mêler ce fantastique dans la vie banale de son héroïne, sans que l’un ne prenne le pas sur l’autre. On a envie de découvrir comment Assia va pouvoir conjuguer les deux, mais aussi comment elle va pouvoir révéler et travailler ses pouvoirs sans vraiment personne pour la guider sur le chemin de la magie.

Pour conclure : ce premier tome a su me surprendre même si ce n’était pas vraiment gagné au départ. Malgré la faiblesse des personnages, j’ai beaucoup aimé le mythe autour des Raeven qu’a mis en place l’auteur, même si je regrette les quelques facilités qu’elle prend pour expliquer certaines choses. La seconde moitié du roman m’a bien plus emballée que la première car elle soulève toutes sortes de questions. L’héritière des Raeven est une saga avec un fort potentiel, et j’ai vraiment hâte de découvrir ce que Méropée Malo nous réserve pour la suite.


Parution :  17 février 2016
Éditions : Castelmore
Nombre de pages : 410
Prix : 16.90 €
3.5

25 réflexions sur “L’héritière des Raeven, tome 1 : Sorcière malgré elle – Méropée Malo

  1. Pingback: Adieu 2016…! | Alice Neverland

  2. Pingback: Bilan livresque – Mars 2016 | Alice Neverland

    • Exactement 🙂 Toute la première moitié est complètement décousue.. Je pense que l’auteur aurait du faire ses révélations bien plus tôt, car il est difficile de se plonger dans l’histoire. J’ai bien aimé la fin de l’histoire, même si j’ai toujours un peu de mal avec Assia.. Je pense que je laisserai sa chance au second tome, en espérant qu’il soit moins long à démarrer 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. J’ai commencé ce livre et en suis à presque la moitié. J’avoue que, même si j’adore l’histoire, le début m’a beaucoup perturbé du fait qu’elle rentre chez soit sans jamais avoir su en 8 ans que sa famille était en fait morte et c’est vrai que le côté fille trop parfaite qui sait tout faire et qui tombe sur le mec parfait dès le début d’histoire m’a un peu – je sais pas comment dire – déplu dans le sens où du coup j’arrive pas tant à m’identifier à elle. Malgré cela j’adore l’histoire qui s’explique au fur et à mesure et dont le contexte me plait bien 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Il est difficile à râter 😉 Je ne cache pas que, quand mon regard s’est posé sur lui à la FNAC, je n’ai pas pu m’empêcher de le prendre tant il est superbe. Et vu que je l’avais repéré bien avant..
      En tout cas, si tu aimes les histoires de sorcières, je pense que tu devrais apprécier celle-ci 🙂

      J'aime

  4. Quand j’ai vu la couverture, je le suis dit que j’avais très envie de le lire, surtout que j’aime bien les histoires de sorcière.
    Bizarrement, ta chronique me freine un peu sur certains points, mais je pense le lire quand même à l’occasion…

    Aimé par 1 personne

    • Disons que je préfère avertir sur le début qui peut en rebuter certains. Il faut vraiment continuer l’histoire pour réussir à en apprécier les développements qui arrivent par la suite. Mais c’est assez long à venir, et je comprends que certains abandonnent. D’où mon avertissement 😉
      (Mais, effectivement, la couverture est sublime ! C’est un livre objet vraiment magnifique !)

      J'aime

  5. J’avoue que ta chronique me fait peur, j’ai adoré Charmed dans ma jeunesse donc j’ai peur de trouver ce sujet un peu répétitif mais je vais quand même me laisser tenter pour pouvoir me faire mon propre avis.

    En tout cas merci de me faire découvrir un magazine que je ne connaissais pas.

    Aimé par 1 personne

    • Neverland est un indispensable quand on aime les éditions Bragelonne ^^’
      Sinon, j’avoue que le lien avec Charmed se ressent assez, sans que cela ne fasse copié collé pour autant. A vrai dire, à part deux ou trois éléments, l’auteur s’en écarte assez tout en reste dans la même idée de la jeune fille qui veut vivre normalement malgré son héritage sorcier et qui se retrouve à aider les « innocents » sans pour autant le chercher..
      J’espère que tu auras l’occasion de le lire pour découvrir tout cet aspect par toi même 🙂

      J'aime

  6. Pingback: TAG : Le défi livresque de Février 2016 | Alice Neverland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s