Sword Art Online, tome 3 : Phantom Bullet – Reki Kawahara

Couverture Sword art online (roman), tome 3 : Phantom Bullet

« Bande de fous… Rappelez-vous ce nom et craignez-le… Le nom de mon arme et le mien… Death Gun ! »
Un an après son retour dans la réalité, Kazuto Kirigaya, connu sous le pseudonyme de « Kirito, l’épéiste noir », se voit confier une mission dans le nouveau VRMMO à la mode, Gun Gale Online, pour enquêter sur la mort réelle de joueurs tués virtuellement à l’intérieur du jeu. Il y rencontre Sinon, une mystérieuse jeune fille déterminée à remporter le fameux tournoi Bullet of Bullets, battle royale qui déterminera le meilleur joueur de GGO. S’amorce alors pour Kirito, équipé d’un sabre laser, et Shinon la snipeuse, une chasse à l’homme mortelle dans ce monde où les revolvers ont remplacé les épées.


Mon avis :

Aaaah…! Dire que j’attendais avec impatience ce troisième opus n’est qu’un doux euphémisme… C’est simple, depuis que j’ai découvert la licence Sword Art Online, c’est tout simplement devenu un de mes anime préféré. Sans surprise, je m’étais donc procurée les deux premiers light novel correspondant à la première saison, et je m’étais tout simplement régalée !

N’ayant pas encore eu le temps de voir la saison deux, ce troisième tome tombait donc à pic, puisqu’il reprend l’intrigue qu’il s’y déroule. En effet, Kirito est envoyé en « éclaireur » dans l’univers de Gun Gale Online, le nouveau VRMMO qui fait fureur, où les armes de poing sont à l’honneur. Pourtant, des évènements inexplicables s’y sont produits, causant la mort de deux joueurs dans la vie réelle. Simple coïncidence, ou bien est-ce le retour de l’enfer de Sword Art Online, un an après la fin du calvaire dans lequel s’étaient retrouvés coincés Kirito, Asuna et leurs comparses ?

Afficher l'image d'origine

Après SAO (Sword Art Online) et ALO (ALfheim Online), c’est donc GGO qui est mis à l’honneur. Bon, je ne cache pas que ce n’est pas mon univers préféré, n’était pas à l’origine une dingue de jeux de guerre. Pourtant, j’ai facilement réussi à m’imprégner de ce monde et à en découvrir ses spécificités. Il faut dire que c’est là toute la magie de ces light novel, mais aussi de Reki Kawahara : il arrive à nous dépeindre un monde unique et spécial, avec ses spécificités et autres caractéristiques, sans que l’on frôle l’indigestion. Pour faire simple, on découvre cet environnement comme on découvrirait celui de n’importe quel livre, sans aucun problème. L’immersion est totale et amplement réussie, encore une fois. Chapeau !

Afficher l'image d'origine

J’ai aussi beaucoup aimé que SAO et GGO se rejoignent dans cette intrigue. Cela permet vraiment de se rendre compte à quel point Sword Art Online reste le point de départ de toutes ces histoires. Quant aux nouveaux personnages, j’ai été extrêmement touchée par l’histoire de Sinon. Derrière cette joueuse et son sniper Hécate II se cache une histoire très poignante. Et la personnalité de Sinon apporte la petite touche de féminité qu’il fallait dans ce monde assez sombre rempli de bras durs et de leurs gros calibres… De même que les retours dans la « vie réelle » qui apportent une véritable profondeur à toute cette histoire.

Afficher l'image d'origine

Enfin, un dernier point : à la fin de ce tome, je n’ai pas pu m’empêcher de me jeter sur l’anime, et le début de la saison 2 correspondant à ce troisième tome. Et je suis toujours aussi étonnée de découvrir à quel point cette adaptation est totalement fidèle à l’histoire. On y retrouve exactement tous les points abordés dans le récit. J’ai rarement été aussi satisfaite par une adaptation !

Pour conclure : alors oui, pour ma part, GGO ne vaut pas SAO (difficile d’égaliser cet univers..). J’ai été un peu moins réceptive à cet univers qu’aux deux précédents. Et pourtant, l’intrigue est peut être une de mes préférées, étant donné que j’ai beaucoup aimé les entrelacements que l’on y décèle, ainsi que le personnage de Sinon. Ce troisième tome ne fait que confirmer mon coup de coeur quant à cette série ; je reste complètement gaga devant les univers développés par Reki Kawahara qui se démarquent les uns des autres. Une licence qui plaira donc à tous les amoureux de jeux en lignes, de manga, mais aussi d’univers fantastiques.


Parution :  25 février 2016
Éditions : Ofelbe
Nombre de pages : 512
Prix : 19.90€
5

8 réflexions sur “Sword Art Online, tome 3 : Phantom Bullet – Reki Kawahara

  1. Contrairement à toi, j’ai commencé l’anime SAO avant de lire les LN.
    J’en attendais beaucoup de cet arc, un vrai changement par rapport à la première « saison ».
    Et je n’ai pas du tout été déçue.
    En cela, j’adore les auteurs de LN, de par les multiples détails de leurs oeuvres. On sent la recherche annexe, et la parfaite maîtrise du sujet qui en découle au travers des pages.
    Dans l’anime, je n’avais pas été plus passionnée que ça par l’univers de GGO. Mais ma lecture m’a fait changé d’avis et, plutôt de que regretter un univers de fantasy typique des premiers tomes, je me suis plongée avec délices dans ce monde de sueur et de poudres. J’ai énormément apprécié les détails que donne l’auteur sur son monde, je pouvais presque sentie autour de moi la noirceur du monde virtuel de GGO.
    Mais le gros point fort de ce livre reste le nouveau personnage (pour une fois que je dis ça !). Shino/Sinon m’a énormément touchée, son histoire m’a convaincue/vaincue. Durant toute la lecture, je ne ressentais que de l’admiration pour cette jeune fille, je comprenais ses choix de vie et elle m’était très sympathique. Un gros point fort.
    Le point faible, mais surtout pour les fans, sera le léger retrait des personnages « originaux », même s’il fallait s’y attendre.
    L’intrigue, toujours en lien avec le fameux SAO, m’a fait sourire. L’auteur a cette capacité, dans chaque tome (jusque dans le film sorti récemment au cinéma dont il a écrit le script), de toujours relier son histoire au propos principal, à sa genèse. Et c’est un talent qui fait souvent défaut à nombre d’auteurs, même ceux d’excellentes sagas.
    J’ai hâte de le plonger dans le 4me tome, et si mes souvenirs de l’anime sont bon, je crois bien que les larmes vont arriver 🙂

    Aimé par 1 personne

    • C’est surement le tome pour le quel j’étais moins enjouée, tant par l’univers trop sombre ou par le jeu en lui même – je ne suis pas fan des armes à feu. Du coup j’y suis allée à reculons. Mais, effectivement, je trouve sue Sinon s’intègre très bien dans la série. C’est un personnage vraiment intriguant que j’ai pris plaisir à découvrir et à suivre.
      Au final, ce tome m’a moins rebutée que ce que je pensais. Si l’univers m’a moins convaincue – fallait s’y attendre – le reste de l’histoire a fait son boulot 🙂

      J'aime

  2. Pingback: C’est lundi que lisez-vous ? #58 | Alice Neverland

  3. Pingback: In My Mailbox #47 – 13 mars 2016 | Alice Neverland

    • Tu devrais te régaler, car les romans sont vraiment fidèles, si ce n’est plus encore : on rentre vraiment dans les personnages, leurs pensées et leur psychologie, et on arrive bien mieux à les comprendre. C’est vraiment un plus qui éclaire l’anime sous un nouvel angle parfois 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s