Quantum Trilogy, tome 3 : Victorious – M.S. Force

Couverture Quantum, tome 3 : Victorious

L’histoire haletante et torride de la relation entre une jeune institutrice new-yorkaise rigide et un peu coincée et un acteur de cinéma au sommet de sa gloire, homme à femmes dominateur. Tout les oppose, ils n’ont rien en commun et, pourtant, une passion torride, puissante et irrationnelle va les pousser l’un vers l’autre pour leur faire vivre une grande histoire d’amour du XXIe siècle. Lui est tellement épris de Natalie qu’il se persuade qu’il peut changer pour elle et devenir l’homme dont elle a besoin. Mais Natalie a-t-elle vraiment envie que Flynn change ?


Mon avis :

Malgré la belle surprise qu’avait été le premier tome, le second s’était révélé une véritable déception. J’attendais donc ce dernier opus avec autant d’impatience que de scepticisme…

Par chance, ce dernier s’est révélé être une lecture bien plus agréable. Mais il aura fallu du temps. Car si j’avais beaucoup aimé le personnage de Natalie dans le premier tome, je ne vous cache pas qu’elle m’avait royalement gonflée dans le second. Et, malheureusement, cette dernière poursuit sur sa lancée au début de ce dernier opus. Pleurnicharde, exaspérante, elle passe son temps à s’apitoyer sur son sort alors que c’est elle qui a choisit cette situation. Elle prend la mouche et démarre au quart de tour à chaque fois, et change d’avis comme de chemise… bref, au départ, c’était vraiment mal parti, et j’avais peur de me retrouver avec un tome en demi-teinte, à l’instar de Valorous.

Heureusement, l’auteur oublie vite son action mélodramatique quant à leur séparation. Finalement, leurs retrouvailles interviennent assez vite, et c’est à en se demander à quoi cet événement a servi tant il m’a paru aussi futile qu’inutile. Du coup, M.S. Force revient à l’histoire principale de cette série, à savoir la découverte de ce monde érotique que Natalie ne connaissait pas, et par là même la découverte de sa sexualité à elle. Et, à partir de ce moment, l’histoire est devenue bien plus intéressante. Natalie n’a plus pleurniché, Flynn a vu son personnage développé, et j’ai enfin pu ressentir cette incroyable alchimie entre tous les deux.

Car, certes, l’univers que Natalie découvre n’est pas tout rose, ni glamour ou à paillettes, au contraire. Et pourtant l’auteur réussi à rendre tout cela doux et plein de tendresse. C’est cet aspect que j’attendais depuis le départ, et je me suis vraiment régalée sur ce point. L’auteur ne tombe pas dans le trop glauque non plus ; les réactions de Natalie restent cohérentes : elle ne se découvre pas une sexualité débridée tout d’un coup mais, au contraire, teste ses limites et ses envies, ce qui lui permet véritablement de s’épanouir aux côtés de Flynn. Et c’est vraiment ce que j’ai préféré dans ce tome.

Pour conclure : j’ai bien plus préféré ce dernier tome. L’aspect érotique est magnifié par le cadre tendre et doux qui l’empêche de tomber dans le sordide ou le voyeurisme. Un équilibre parfaitement maitrisé par l’auteur qui permet à ce dernier tome de se démarquer quelque peu et de remplir toutes les promesses annoncées par le premier tome.


Parution :  17 mars 2016
Éditions : Hugo Roman – Collection Blanche
Nombre de pages : 348
Prix : 17 €
4

10 réflexions sur “Quantum Trilogy, tome 3 : Victorious – M.S. Force

  1. Pingback: Bilan livresque – Mars 2016 | Alice Neverland

  2. Pingback: In My Mailbox #48 – 20 mars 2016 | Alice Neverland

  3. Une fin plus que prévisible.
    On nage dans la culculterie totale…
    Elle le quitte quasiment définitivement pour « trahison » et revient 2 jours plus tard par défaut…
    Tout le livre c’est sa pseudo formation de « soumise » qui encore une fois doit être validée par un psy… Encore une fois elle est malade (comment dire qu’on s’en cogne de sa grippe ?) …
    Par contre elle a un bol de cocu…
    Elle se trouve un acteur blindé de fric, beau, avec une famille en or, évoluant dans le milieu BDSM mais re bol pour elle il n’aime pas tout ce qu’elle n’aime pas… Fouetter ça ne lui dit rien… ça tombe bien lui non plus. Le bâillon elle n’aime pas… et paf ce n’est pas son truc à lui non plus…. Le fouet ne lui dit rien… et bien lui non plus… En somme il n’est là que pour la satisfaire… Et elle passe du stade de l’ex violée et effarouchée par le sexe en experte en 3 semaines un mois…
    Il ne se passe absolument rien du début jusqu’à la fin… si ce n’est qu’ils sont vaguement embêtés par le FBI (mais pas trop)… que leur soucis se soldent par une solution archi débile et qui reste sans explication et sans motivations…
    Bref … je me suis franchement ennuyée… mais… qu’on m’explique ce qui m’a obligée ??? aucune idée… je l’ai lu d’un bout à l’autre cette fois ci (contrairement au second tome) ….
    4 étoiles ? Peut être et uniquement parce que bizarrement aussi crétin soit-il il faut croire qu’il accroche cette part inconsciente du conte de fée de cendrillon et qu’on le lit ?
    Non honnêtement je ne pense pas continuer la série… je sens déjà venir l’histoire des autres protagonistes et si c’est aussi plat je crois que j’aurais atteint ma limite…

    Bises ma belle… bonne semaine à toi ❤

    Aimé par 1 personne

    • C’est sûr… 😉 Après, je m’attendais tellement au pire après ma déconvenue du second tome que finalement j’ai été plutôt surprise, dans le bon sens.
      Après, oui, l’histoire relève de tellement d’incohérences qu’au bout d’un moment j’ai arrêté de faire attention.. Et je passe sur l’intrigue du FBI qui permet uniquement ô combien Natalie est forte, merveilleuse, bla bla bla…
      Après, j’en ai bien plus apprécié la fin, cette initiation / découverte du mode de vie de Fynn qui est vraiment mieux introduit, même si on reste loin de l’esprit « conte de fée » du premier tome… Et même si là aussi j’ai soupiré en voyant combien tout était parfait tout rose à paillette ..
      Bref, j’ai plus apprécié cette fin, mais dommage que l’auteur ait « bâclé » les tomes faisant suite à un premier opus superbe.. :/

      Aimé par 1 personne

    • Ah ? Moi elle m’a royalement soulée au début.. Du genre elle quitte Fynn pour des raisons quelque peu absurdes, passe deux jours à pleurer sur son sort et se rejette immédiatement dans ses bras.. Euh WTF ? On se demande vraiment à quoi ont servi toutes ces larmes..
      Heureusement, j’ai bien plus apprécié la suite. Ouf !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s