Meg Corbyn, tome 1 : Lettres écarlates – Anne Bishop

Couverture Meg Corbyn, tome 1 : Lettres Ecarlates

Meg Corbyn est une cassandra sangue, une prophétesse du sang, capable de prédire l’avenir lorsqu’elle s’incise la peau. Une malédiction qui lui a valu d’être traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules prêts à la taillader pour s’enrichir. Mais aussi un don qui lui a permis de s’échapper et va la pousser à chercher refuge chez les Autres. Là où les lois humaines ne s’appliquent pas. Même si elle sait, grâce à cette vision, que Simon Wolfgard causera également sa perte. Car si le chef des loups est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, peu de choses la séparent d’une simple proie à ses yeux…


Mon avis :

Voilà un livre qui m’avait intriguée lors de sa sortie, mais sans pour autant que je me jette dessus. Il faut dire que l’urban fantasy ne m’a jamais emballée plus que cela, même si je reconnais avoir passé de très bons moments avec certains titres. C’est donc après la grande insistance d’une certaine personne (qui se reconnaitra aisément…! ) que j’ai succombé, curieuse de découvrir cette série dont j’entendais tant de bien.

Et je ne suis pas passée bien loin du coup de cœur. A vrai dire, il m’aura juste manqué la partie romance pour plaire à mon côté midinette fleur bleue. Mais, en dehors de cela, j’ai tout simplement adoré l’univers que j’ai découvert, même s’il m’aura fallu quelques chapitres au niveau de la prise en main pour saisir tous les termes propres à ce monde.

Anne Bishop a su recréer toute une mythologie de la création qui donne le ton dès le prologue. Et si, dans un premier temps, cet aspect m’a surprise, j’ai finalement très vite succombé à la complexité et à l’originalité de tout cela. C’est foisonnant et intriguant de révélations et de découvertes, le cadre et le contexte sont extrêmement riches, et c’est tout un nouvel univers qui s’offre à nous à travers cette humanité remaniée.

J’ai adoré les personnages, aussi différents les uns des autres, ainsi que leurs particularités liées à leur espèce. Je ne sais pas si on peu vraiment parler d’urban fantasy ici puisque, même si on a la présence de vampires et de garous, c’est vraiment l’esprit fantastique qui en ressort.

Ainsi, Meg et Simon ont su, sans difficulté aucune, attirer immédiatement ma sympathie. Tout en contraste, ce duo fonctionne pourtant remarquablement bien, entre une Meg touchante et naïve, qui découvre le monde avec une douceur d’enfant, et le grand, fort, puissant Simon. Alors, certes, je pense fortement que ces deux là finiront ensemble par la suite tant cela paraît comme une évidence. Mais ce tome sert de mise en bouche, et il n’y a pas une infime trace de romantisme entre ces deux là ; j’attends donc beaucoup de la suite puisque c’est le seul aspect qui m’aura manqué pour faire de cette lecture un coup de cœur.

L’intrigue, quant à elle, est tout aussi originale et bien pensée. Sincèrement, à ce niveau là, j’en ai pris plein les mirettes. J’apprécie le fait qu’Anne Bishop soit allée au bout de ces idées : les gentils ne sont pas forcément ceux que l’on croit, et ce ne sont pas des enfants de coeur pour autant. J’aime l’esprit de meute qui relie les terra indigene les uns aux autres, mais j’ai surtout aimé cette tension palpable dès le début de l’histoire. On sent que quelque chose de grave se prépare, et plus les pages avancent, plus on en vient à redouter que le final survienne…

Pour conclure : vous l’avez compris, je me suis vraiment régalée du début à la fin. Anne Bishop a su créer une mythologie, une histoire, des êtres aussi originaux que stupéfiants. La saga Meg Corbyn est vraiment unique en son genre ; elle ne ressemble à rien de ce que j’avais pu rencontrer jusque là, et c’est tout à son honneur. Je regrette simplement que la romance n’ait eu aucun développement dans ce tome, même si la fin laisse présager une belle avancée pour la suite. Suite que je lirai avec grand plaisir !


Parution :  16 avril 2014
Éditions : BragelonneMilady (poche)
Nombre de pages : 480
Prix : 20 € – 8,20 €
4.5

16 réflexions sur “Meg Corbyn, tome 1 : Lettres écarlates – Anne Bishop

  1. Pingback: Top Ten Tuesday : Les 10 auteurs dont vous avez découvert la plume en 2016 | Alice Neverland

  2. Pingback: Meg Corbyn, tome 2 : Volée Noire – Anne Bishop | Alice Neverland

  3. J’ai ce livre dans ma PAL depuis assez longtemps et pourtant je ne l’ai toujours pas sorti. Tu me donnes vraiment envie de le faire surtout que c’est tout a fait le style de lecture que j’aime. J’adore les auteurs qui arrivent à créer leur propre univers 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Alors ici, tu vas être complètement servi !
      L’univers ressemble à notre monde moderne, et pourtant il en est diamétralement opposé ! Anne Bishop a recréé tout un mythe originel qui permet à sa série de se démarquer complètement ! Bref, j’adore cet aspect 😉

      J'aime

  4. Haaaa… je savais bien que tu aimerais !!! YESSSS YESSSS
    C’est un fait… manque quelques lignes de romance… mais… elle est subtile et en filigrane …
    Un peu comme dans Cynder … ou les romans de Maria V Snyder ….
    Mais c’est un fait, pour des amateurs telles que nous de romance… et oui… on en voudrait plus que ce flou artistique certes, mais flou tout de même…
    Encore une fois , cela sied à l’histoire… Une romance passionnée entre Simon et Meg aurait pour le moins nui à l’histoire je pense.
    Je suis RAVIE que tu aies aimé…

    PS … si la lecture sur écran ne t’a pas dérangée j’ai encore une ou deux choses que j’aimerais que tu découvres…

    PS 2 … pas la playstation hein ?… PS 2 donc… j’ai parcouru 10.000 km en 10 jours aussi j’ai eu peu de temps pour lire et encore moins pour venir te laisser des commentaires… mais j’ai tout de même suivi tes chroniques…

    Bonnes lectures ma belle… et à très vite ❤

    Aimé par 1 personne

    • Tu m’intrigues… encore :p
      Sinon, la romance on la devine entre les lignes, on sent bien qu’elle sera là par la suite.. Mais ce n’est clairement pas le but premier d’Anne Bishop dans ce tome ^^

      Passe de très belles lectures, et une superbe semaine ! Et encore merci pour cette excellente découverte 😀

      Aimé par 1 personne

  5. Ta chronique tombe à point nommé, j’ai aperçu la couverture de ce livre à la bibliothèque l’autre jour et je suis dit qu’il faudrait que je recherche des avis dessus ! 🙂
    Tu intensifies mon envie de lire cette histoire, même si apprendre qu’il n’y a pas une once de romance me désespère 😦

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s