Starcrossed, tome 1 : Bad Roméo – Leisa Rayven

Couverture Starcrossed, tome 1 : Bad Roméo

Simple étudiante en théâtre, Cassie Taylor était une élève sans histoire qui rêvait d’être sur le devant la scène… jusqu’à sa rencontre avec Ethan Holt, le loup solitaire de l’école. Tout les oppose, excepté ce casting qui va tout changer et les conduire à interpréter Roméo et Juliette.

À l’instar de leurs rôles, le couple semble destiné à vivre une histoire dramatique mais hors du commun. Malheureusement, la tragédie aura tôt fait d’entamer son travail de destruction : Cassie pensait avoir trouvé en Ethan ce qui lui avait toujours manqué, or, ce dernier n’a vraisemblablement rien à lui offrir.

Après les avoir séparés plusieurs années, le destin les réunit sur les planches de Broadway. Ensemble, seront-ils capables de réécrire le mythe ?


Mon avis :

Comment trouver les mots justes pour vous parler de ce livre ? Concrètement, à l’annonce de sa parution française, j’ai vu les réseaux sociaux s’enflammer devant cette nouvelle. Et, comme à chaque fois, dès que cela concerne de la new romance, cela m’intrigue et me donne irrémédiablement envie de découvrir à mon tour cette histoire que les lecteurs VO semblaient adorer.

Dès les premières pages, j’ai su que j’allais lire ce livre d’une traite. Leisa Rayven possède une plume que je n’avais jamais rencontrée jusque là. En effet, à peine le chapitre commencé que j’avais l’impression d’en voir la scène sous mes yeux et d’y être en totale immersion. Je ressentais la tension de Cassie à un tel point que mon coeur battait la chamade, comme si c’était moi qui allait retrouver mon premier amour.

Cela m’a assez perturbée, car il en faut quand même pour me bouleverser à ce point. Mais je me suis immédiatement retrouvée dans la peau de Cassie, et cette empathie m’a vraiment marquée dès le début du texte. Une perception vraiment étrange… Bref, en trois pages je savais déjà que ce bouquin allait sans nul doute se glisser dans ma liste de coups de coeur !

J’ai énormément apprécié le parallèle entre Roméo et Juliette, mais aussi l’évolution de nos deux personnages. Cassie, qui ne jurait que par l’amour à dix-huit, empreinte d’un optimisme fou, devient aussi cynique que l’était Ethan à leur rencontre. Tandis que lui se remet à croire en la beauté des sentiments. En somme, Cassie a réussi à guérir Ethan, mais la noirceur de ce dernier l’a contaminée en retour. Va-t-elle se laisser approcher une nouvelle fois ? Ethan va-t-il pouvoir « guérir » Cassie à son tour sans y perdre ses nouvelles résolutions ? C’est vraiment toute la pertinence de cette histoire, et c’est un parallélisme qui m’a également marquée tout au long de leur histoire passée et présente.

Car, en effet, Leisa Rayven joue sur les deux tableaux à l’aide de retours en arrière disséminés tout au long de l’histoire pour mieux comprendre comment Ethan et Cassie ont pu en arriver jusque là. Et, franchement, j’ai adoré, du début à la fin. Je me suis véritablement passionnée pour nos deux jeunes adultes d’autant que l’on savait déjà comment leur histoire allait se terminer. Et pourtant, je n’ai pas pu m’empêcher de croire à la solidité de leur relation, j’avais envie d’y croire.. Un paradoxe quelque peu déstabilisant, mais qui m’a encore plus fait apprécier le style de Leisa Rayven.

Pour conclure : Bad Roméo est un très joli coup de coeur qui a su me prendre aux tripes et me chambouler complètement, émotionnellement parlant. Je me suis totalement  laissée emporter par l’histoire de Cassie et d’Ethan, et je me suis laissée submerger par tout ce flot d’émotion qui découle de la merveilleuse plume de Leisa Rayven. J’attends de pied ferme la suite, et je sais d’avance que je me jetterai dessus dès sa sortie !


Parution :  13 avril 2016
Éditions : J’ai lu
Nombre de pages : 411
Prix : 14 €
LOGO Mon Petit Cham

9 réflexions sur “Starcrossed, tome 1 : Bad Roméo – Leisa Rayven

  1. Hmmm… désolée… mais celui là ne m’a pas fait vibrer 😦
    Très long à prendre place, trop compliqué pour rien
    C’est cousu de fil blanc… voilà sans doute mon reproche….
    Elle un jeune vierge pas effarouchée du tout. On se demande même comment et surtout pourquoi elle est restée vierge, tant le cul l’obsède… Elle le harcèle carrément…
    C’est tout juste si elle ne le viole pas ! On dirait qu’elle évolue dans la solitude la plus totale en dehors de sa colocataire… A croire qu’elle est arrivée dans cette école d’art sans jamais fréquenter personne, on n’a pas la moindre idée de qui elle était avant. Aussi fade et insignifiante qu’on veuille nous la faire passer il y a quand même une limite non ?
    Ethan/Romeo… hmmm ok… il a surpris sa copine avec son meilleur ami… et ça fait de lui un aigri de la vie à 19/20 ans ? L’auteure veut nous le montrer comme un dieu du sexe … encore une fois on se demande quand et comment ?… Il a toujours l’air de s’enfermer dans le placard. Il est en pleine effervescence hormonale et quand une jolie fille lui saute dessus il recule sans arrêt ?…
    Et quand enfin ils couchent (1 seule fois si j’ai bien compris) il la largue…
    Quant au présent encore plus invraisemblable… l’écorché vif revient avec des convictions de vieux sage et une abstinence de 3 ans !!!!! Nom de Dieu… ce n’est pas bleu qu’elles sont… mais violettes !!! Il lui a écrit 150 mails qu’elle a lu et relu et aux quels elle n’a jamais répondu…
    Pitié…
    Ils ont fait des cacas nerveux tous les deux et ça leur a couté 3 ans…
    En revanche aussi cousu de fil blanc qu’il soit je l’ai quand même lu, beaucoup avec l’espoir d’y trouver le début d’une histoire, mais beaucoup aussi parce que bien écrit et facile à lire. C’est un rien érotique, et ce jeu d’attente peu prendre un peu le lecteur…
    Mais… pour moi ça ne casse pas 3 pattes à un canard …

    Pas de coup de coeur pour celui là ma belle 😉

    T’embrasse ❤

    Aimé par 1 personne

    • Aïe mince… Bon il faut bien que ça coince quelquefois entre nous, sinon ce ne serait pas drôle :p
      Surtout que ce que tu dis est vrai, tu n’as pas tord sur ces points. Mais, bizarrement, cela ne m’a pas dérangée ici, alors qu’en général je suis la première à décrier ce genre de comportements dans les histoires…
      C’est surtout grâce au début de l’histoire, où j’ai immédiatement réussi à ressentir les émotions des deux héros. Du coup j’avais cette impression d’y être, et ça a fait toute la différence ..
      Des bisoux, et à très vite ma belle ❤

      Aimé par 1 personne

  2. Pingback: In My Mailbox #53 – 24 avril 2016 | Alice Neverland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s