Les sept soeurs, tome 2 : La soeur de la tempête – Lucinda Riley

Couverture Les Sept soeurs, tome 2 : La soeur de la tempête

À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu’elles étaient bébés, Ally d’Aplièse et ses sœurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève. Ally, la deuxième sœur au tempérament tempétueux, est navigatrice et musicienne. Lorsqu’une nouvelle tragédie la touche, la jeune femme décide de partir sur les traces de ses origines. Les indices que lui a laissés son père en guise d’héritage vont la mener au coeur de la Norvège et de ses fjords sublimes. Entourée par la beauté de son pays natal, Ally découvre l’histoire intense d’une lignée de virtuoses célébrés pour leur talent, un siècle plus tôt, une famille aux lourds secrets…

Quel est son lien avec la belle Anna Landvik, merveilleuse chanteuse qui fut une proche d’Edvard Grieg et interpréta son célèbre Peer Gynt ? Et, plus que tout, Ally arrivera-t-elle à laisser son passé pour construire son avenir ?


Mon avis :

J’étais complètement tombée sous le charme du premier tome de cette série, Maïa, même si j’étais un peu restée sur ma faim concernant les trop nombreux mystères disséminés tout au long de l’histoire. Que voulez-vous, je suis du genre à vouloir des réponses immédiatement ! Mais la plume enchanteresse de Lucinda Riley m’avait captivée alors que je ne suis pas friande, en temps normal, de ce genre de récits. C’est donc avec un véritable plaisir que je me suis plongée dans cette suite.

Cette fois-ci, l’accent est mis sur Ally, la seconde « sœur » d’Aplièse, qui part elle aussi à la recherche de ses origines suite à la disparition de son père adoptif. En effet, ce dernier a laissé une lettre à chacune de ses filles adoptives dans laquelle il révèle les conditions de leur adoption et le contexte de cette dernière. Si, avec Maïa, nous étions partis au Brésil, cette fois c’est en Europe du Nord, plus précisément en Norvège, que l’histoire d’Ally va se dévoiler à elle.

Une nouvelle fois, Lucinda Riley va jouer avec les époques. En effet, entre passé et présent, on va découvrir tout doucement les origines d’Ally. Sur le même modèle que pour Maïa, Lucinda Riley va tisser tout doucement sa toile et relier les histoires d’Anna et d’Ally malgré les nombreuses années qui les séparent.

Une chose est sûre, c’est que l’auteur maitrise parfaitement son monde et ses histoires, et nous livre une nouvelle fois une narration mélancolique, enchanteresse et poétique. C’était un vrai régal de me replonger dans la douceur de son écriture, comme si je m’entourais d’un cocon. Je me suis vraiment passionnée pour le vécu d’Anna, à l’instar d’Ally, et j’avais moi-même l’impression de découvrir l’histoire de cette personne. C’est vraiment remarquable la façon dont Lucinda Riley passe de l’une à l’autre sans à-coup, de façon très naturelle, comme si cela coulait de source. Ce qui, au final, est le cas.

Par contre, je ne vous cache pas que j’avais réussi à deviner bien des éléments quant aux rebondissements dont bénéficie l’intrigue. A ce niveau, Lucinda Riley reste très prévisible, et heureusement que sa plume parvient à combler ce fait. De plus, à l’instar du premier tome, je reste ici aussi quelque peu sur ma faim concernant Pa Salt, le fameux père adoptif des filles dont on ne sait, encore une fois, presque rien. Je m’interroge toujours autant à son propos, et j’ai l’impression qu’il va encore en falloir des pages pour en découvrir plus sur ce fil rouge qui relie les filles entre elles.

Pour conclure : je suis complètement retombée sous le charme de la plume de Lucinda Riley. Elle a une nouvelle fois su me séduire grâce à cette histoire se déroulant dans les fjords norvégiens. J’espère par contre que l’auteur saura se renouveler, car même si la construction de ses livres est prenante et magnifique, j’ai peur qu’elle réussisse à lasser son lecteur si elle continue sur le même schéma pour les prochains tomes. Pour l’instant, je reste conquise, et j’ai vraiment hâte de découvrir le prochain opus sur Star !


Parution : 8 avril 2016
Éditions : Charleston
Nombre de pages : 608
Prix : 22.50 €
LOGO Mon Petit Cham

10 réflexions sur “Les sept soeurs, tome 2 : La soeur de la tempête – Lucinda Riley

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s