S’enfuir – Martyn Bedford

Couverture S'enfuir

Gloria mène une vie normale d’adolescente de 15 ans. Et elle s’ennuie. Jusqu’au jour où un garçon mystérieux fait irruption dans sa classe : Uman est drôle, intelligent, d’une assurance désarmante. Il faut ce qu’il veut sans attacher la moindre importance à ce que les autres pensent. Il est tout ce que Gloria voudrait être. Il est la promesse de vivre pleinement, de vibrer, d’aimer. Alors quand il lui propose de partir, de camper dans la forêt, de choisir leur destination à pile ou face… Gloria s’enfuit avec lui sans regrets, et sans prévenir personne.


Mon avis :

Encore une fois, c’est typiquement le genre de livre young adult que j’aime lire tandis que les beaux jours arrivent. En effet, je recherche avant tout des lectures légères, agréables et qui me transportent en douceur sans me prendre la tête. Et, parfois, ces lectures s’avèrent être de très belles surprises, car j’y découvre une profondeur que je n’attendais absolument pas.

Ce fut le cas ici, puisque j’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur aborde son sujet. Ainsi, ce qui aurait pu n’être qu’un simple road trip entre adolescents s’avère être bien plus encore…

Mon seul point négatif, c’est que j’ai eu beaucoup de mal avec les personnages, que j’ai parfois trouvés complètement à côté de la plaque. Notamment Gloria, qui est vraiment superficielle, et qui m’a énervée un nombre incalculable de fois. Uman, quant à lui, est assez caricatural ; par moment je mourrais d’envie de le remettre à sa place…

Malgré tout, même si j’avoue avoir été agacée par certains de leur comportement, je ne cache pas que j’ai quand même passé un très bon moment. Surtout, j’ai trouvé l’écriture de Martyn Bedford vraiment poétique, autant dans la façon qu’il a d’amener certains dialogues, mais aussi dans ses descriptions des différents décors rencontrés. Il a vraiment su m’emporter, et j’ai plus qu’adoré cet aspect là du livre.

L’autre point fort de ce roman, c’est toute la partie de la thématique principale : la fugue. J’ai beaucoup aimé la façon qu’avait l’auteur d’aborder ce thème. Sans trop se faire moralisateur, il réussit pour autant à parler autant aux jeunes adolescents qu’aux moins jeunes. Même si j’aurais aimé que certaines réactions soient plus approfondies, j’ai quand même trouvé que l’auteur instaurait un certain « dialogue » dans ce livre, ce qui est un véritable plus.

Pour conclure : J’ai beaucoup apprécié l’évasion que S’enfuir nous offre. Martyn Bedford nous embarque véritablement au gré des pages, et je me suis régalée de ces balades et découvertes. Alors, certes, j’ai eu parfois du mal avec Gloria et Uman, mais j’ai beaucoup aimé la façon qu’avait l’auteur d’aborder un sujet aussi sensible qu’est celui de la fugue. Peut-on vraiment parler de fugue, d’ailleurs ? Car Uman et Gloria ont décidé, assez égoïstement certes, de s’enfuir, tout simplement, et d’être libres. Mais à quel prix ?


Parution : 12 mai 2016
Éditions : Nathan
Nombre de pages : 418
Prix : 16.95 €
4

9 réflexions sur “S’enfuir – Martyn Bedford

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s