Aliénor Mandragore, tome 2 : Trompe la mort – Thomas Labourot & Séverine Gauthier

Rien ne va plus à Brocéliande : les grenouilles s’agitent, annonciatrices d’une catastrophe, Merlin est toujours fantôme et ne veut pas revenir à la vie, tandis Aliénor, effrayée, ne cesse de voir l’Ankou… quand revient Viviane, la fée du Lac. Elle délivre à Lancelot et Aliénor une mystérieuse prophétie, qui va les guider sur les traces de l’Ankou, loin de la forêt. Les surprises seront nombreuses et les défis de taille pour nos héros, qui devront affronter des dragons et leurs peurs pour sortir indemnes de cette nouvelle aventure.


Mon avis :

En temps normal, je ne suis pas très bande dessinée. Je lis des livres, je dévore des mangas, et pourtant les BD ne m’ont jamais attirée plus que cela. Pourtant, l’an dernier, j’ai eu la possibilité de découvrir le premier tome d’Aliénor Mandragore, et cette lecture m’avait emballée comme pas possible.

Il faut dire que je retrouve dans cette série tous les éléments que j’adore : la magie, la mythologie arthurienne et un humour qui fait mouche à chaque fois. Mais, surtout, j’y ai découvert le talent de Thomas Labourot qui m’a complétement séduite par ses dessins. Bref, je m’étais régalée du premier tome, et j’avais donc hâte de découvrir ce que le duo Séverine Gauthier / Thomas Labourot nous avait concocté pour cette suite.

Afficher l'image d'origine

Une chose est sûre : c’est que cette dernière est entièrement à la hauteur du premier opus. Le seul point négatif que je formulerai, c’est que je l’ai lue trop rapidement à mon gout. Mais je ne sais pas si c’est vraiment à l’auteur et au dessinateur que je dois reprocher ce fait 😉

Dans tous les cas, je me suis une nouvelle fois régalée avec cette histoire. Merlin étant toujours mort, Aliénor désespère de retrouver une vie quelque peu « normale ». Mais ce qui l’inquiète le plus, c’est qu’elle ne cesse de voir l’Ankou qui, normalement, ne se présente qu’à l’âme des morts. Il est donc très mauvais signe pour un vivant de le voir. Mais est-ce vraiment une coïncidence, un fait étrange et angoissant, ou cela cache-t-il une histoire plus profonde ?

Afficher l'image d'origine

L’histoire se conclue une nouvelle fois en un seul tome, même s’il reste une ouverture pour une suite plus que probable. Et c’est ce que j’apprécie le plus dans cette bande dessinée : je peux refermer l’ouvrage sans rester sur ma faim, car la plupart des questions soulevées dans ce second tome trouvent leurs réponses. Je reste tout de même curieuse quant à la suite, et je pense que Séverine Gauthier et Thomas Labourot ont déjà disséminés deux ou trois indices qui promettent une quête assez impressionnante.

Pour conclure : je suis une nouvelle fois sous le charme des décors et des personnages de Thomas Labourot, enchanteurs et plein de poésie. Tout autant, j’adore les dialogues qui parsèment cette histoire ainsi que l’humour cynique, voulu ou non, d’Aliénor, de Lancelot et de leurs comparses… C’est drôle, fun, rafraichissant tout en gardant une douceur et un cadre mythologique que j’adore. Bref, je surkiffe !


Parution :  08 juin 2016
Éditions : Rue de Sèvres
Nombre de pages : 64
Prix : 12 €
5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s