Royal Saga, tome 2 : Captive-moi – Geneva Lee

Couverture Royal Saga, tome 2 : Captive-moi

Clara Bishop a le coeur brisé de sa séparation avec Alexander, le prince de Cambridge. Elle se réfugie dans le travail, mais il lui est impossible de vivre pleinement sans lui. Quand elle découvre qu’il cherche à la retrouver, elle se décide à accepter une relation avec lui, qu’elle qu’elle soit. Mais accepter de vivre avec Alexander, c’est accepter de lutter contre ses démons, accepter sa dominations ,ses secrets, à moins que…

Dévorés par leur brûlante passion érotique, chavirés par les sentiments qu’ils n’osent s’avouer, pourchassés par les paparazzis et leur sombre passé, empêchés par la famille royale, Clara et Alexander vont-ils pouvoir surmonter touts ces obstacles ? Heureusement, il y a l’amitié de Belle, la meilleure amie de Clara, et le charisme d’Edward, le jeune frère d’Alexander, pour aider Clara dans son entreprise : faire admettre à Alexander qu’elle est son équilibre et que rien n’est plus important que leur couple.

Les doutes et la culpabilités d’Alexander seront-ils terrassés par l’amour et la ténacité de Clara ?


Mon avis :

Avec l’été qui arrive et les beaux jours qui s’installent, je suis dans une période où je dévore les romances les unes à la suite des autres. En effet, c’est la saison où je recherche principalement des lectures légères, agréables, et qui se lisent très rapidement.

Royal Saga se prête parfaitement à cette recherche. Malgré les défauts que j’avais relevés lors de ma lecture du premier tome, j’avais tout de même envie de poursuivre cette série. Il faut dire que Geneva Lee avait réussi à parler à mon coté fleur bleue avec cette romance entre une roturière américaine et un prince anglais.

Ainsi, ce tome s’est révélé être exactement ce que je pensais. Il faut dire que l’auteur nous sert les codes de la new romance sans trop grande surprise. Héros torturé au passé douloureux, héroïne qui tombe amoureuse malgré le fait qu’on l’avait prévenue, possessivité extrême de l’un, besoin de soumission de l’autre… Bref, impossible de lire Royal Saga sans penser à Fifty Shades, Crossfire, et bien d’autres encore.

Sans surprise donc, l’histoire reste très addictive et agréable à lire, malgré la prévisibilité de certaines choses. Et c’est vraiment la grande force de Geneva Lee qui parvient à capturer le lecteur sans difficulté et à l’embarquer dans son histoire. Du coup, cette dernière se lit vraiment facilement, et cette fluidité reste le gros point fort de cette série (même si je tique toujours autant à chaque fois que je vois Alexander appeler Clara « Mon chou »..  cela fait tellement préfabriqué…)

J’ai tout de même aimé qu’Alexander se dévoile un peu plus. Au-delà de son côté dominateur, on découvre un être humain brisé et torturé. De plus, les quelques points de vue dont son personnage bénéficie durant certains chapitres permettent encore plus de lever ce voile. On sent que Clara l’a vraiment fait revivre, et qu’elle est son oxygène. Mais si j’ai réussi à être bien plus captivée par Alexander, je ne cache pas être passablement blasée par la demoiselle. Sincèrement, cette dernière passe son temps à s’extasier sur les prouesses sexuelles de son amant, tant et si bien que l’on ne sait même plus pourquoi elle lui résiste, ou encore pourquoi est-ce qu’elle l’aime (en dehors de la taille de son chibre…). Elle change constamment d’avis, et cela m’a vraiment gonflée, surtout au début du tome où elle est sensée avoir rompu avec notre prince. Bref, elle instaure une certaine lassitude, et c’est vraiment dommage car je trouve qu’à l’inverse d’Alexander, Clara dessert plus le roman qu’autre chose.

Au-delà de cela, l’auteur met bien plus l’accent sur quelques personnages secondaires. Ainsi, j’ai beaucoup apprécié le rôle d’Edward qui prend plus de place dans ce tome, tout comme le patron de Clara ou encore la famille de cette dernière. Même s’il n’y a pas vraiment de surprise, cela reste plaisant d’observer l’évolution de tout ce petit monde, et j’ai vraiment passé un bon moment.

Pour conclure : certes, Royal Saga n’est pas vraiment novateur dans le genre, et n’a pas réussi à me surprendre de ce côté-là. L’histoire reste assez prévisible et on y retrouve un paquet d’éléments déjà rencontrés dans d’autres. Pour autant, cette série est agréable à lire, et se prête parfaitement à la période estivale où les lectures se veulent plus légères. De quoi passer un bon moment durant les beaux jours !


Parution : 09 juin 2016
Éditions : Hugo Roman
Nombre de pages : 360
Prix : 17 €
3

12 réflexions sur “Royal Saga, tome 2 : Captive-moi – Geneva Lee

  1. Pingback: Adieu 2016…! | Alice Neverland

  2. Pingback: Bilan livresque – Septembre 2016 | Alice Neverland

  3. Pingback: Bilan livresque – Aout 2016 | Alice Neverland

  4. Pingback: Bilan livresque – Juillet 2016 | Alice Neverland

  5. Pingback: Bilan livresque – Mai 2016 | Alice Neverland

  6. Pingback: Royal Saga, tome 3 : Couronne-moi – Geneva Lee | Alice Neverland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s