Elements, tome 1 : The Air He Breathes – Brittainy C. Cherry

Couverture The Air He Breathes

Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n’ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s’extraire du monde. Mais Elizabeth ne l’entend pas de cette façon. Elle sait qu’ils sont tous les deux en miettes et qu’ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes. C’est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route. Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.


Mon avis :

Bon… Je ne vous cache pas que, bien qu’ayant terminé ce roman depuis quelques jours déjà, j’ai encore du mal à trouver les mots adéquats pour l’évoquer…

The Air He Breathes m’a touchée comme aucun livre ne l’avait fait depuis un long moment… Cette histoire est d’une telle intensité que j’ai dû en refermer le livre à de nombreuses reprises tant les émotions qui s’en dégagent sont puissantes. Et j’ai été tout autant surprise de m’apercevoir après coup que j’en pleurais vraiment…

Vous l’avez donc compris, j’ai été incroyablement chamboulée par cette histoire. Je savais, avant de le lire, que ce récit serait bouleversant, mais je n’avais pas du tout imaginé que ce serait à un tel point. Vous dire que cette histoire m’aura marquée n’est qu’un doux euphémisme à côté de la palette émotionnelle que j’ai traversée tout au long de cette lecture.

L’histoire est d’une beauté à couper le souffle. Triste, dure, asphyxiante, mais tellement belle, douce et pure… Lizzie et Tristan sont tout bonnement incroyables et magnifiques dans leur douleur. Et l’évolution de leurs personnages est toute aussi cohérente ; c’est surement ce fait qui m’a d’ailleurs le plus surprise.

Car Brittainy Cherry ne fait pas l’erreur de tomber dans le pathos malgré la dureté dramatique que traversent ses héros. Ses mots sont une véritable poésie, une ode à la vie et une immense bouffée d’espoir. C’est d’une justesse remarquable, tout simplement parfait, comme toute l’entièreté de cette histoire.

Pour conclure : difficile de trouver les mots justes pour rendre justice à la magnificence de cette histoire. Sincèrement. Ce fut une véritable expérience livresque pour ma part, qui m’aura touchée et bouleversée comme jamais… Je ne sais plus quoi en dire de plus tant j’ai l’impression de ne pas réussir à évoquer tout ce que cette lecture m’aura fait ressentir. Mais une chose est sûre : lisez-le, c’est une véritable merveille….

(Un dernier mot concernant la couverture de ce livre : merci, merci mille fois Hugo Roman d’avoir gardé la couverture originale qui est tout simplement magnifique et qui colle parfaitement à l’histoire ! Je suis donc complètement sous le charme de ce livre qui est aussi beau que bon…! )


Parution : 07 juillet 2016
Éditions : Hugo Roman
Nombre de pages : 422
Prix : 17 €
coup_de_coeur_best_of1

12 réflexions sur “Elements, tome 1 : The Air He Breathes – Brittainy C. Cherry

  1. Pingback: Elements, tome 4 : The gravity of us – Brittainy C. Cherry | Alice Neverland

  2. Pingback: Elements, tome 3 : The silent waters – Brittainy C. Cherry | Alice Neverland

  3. Pingback: Top Ten Tuesday : Les 10 auteurs dont vous avez découvert la plume en 2016 | Alice Neverland

  4. Tout simplement FABULEUX !
    Excellent parce que malgré des ingrédients racoleurs tel que le deuil, et la vie étriquée d’un petit village le tout est narré avec une telle délicatesse d’âme que ça en devient poignant.
    Les détails dramatiques qui pourraient faire cliché sont si simplement et naturellement introduits que cela en devient une réalité. Que nous sommes dans une vraie histoire.
    Tristan et Lizzie m’ont emballés. Emma est tout simplement craquante à souhait, le genre de petit bout de chou de 5 ans que l’on ne peut croiser sans s’arrêter et vouloir le même.
    Les personnages secondaires tels que la copine déjanté et boulimique de sexe, Mr Henson l’homosexuel excentrique qui a une boutique d’horreur, Tanner le salaud de service, la mère nymphomane par désespoir tous sans exception apportent un petit plus qui l’un sur l’autre font de ce roman quelque chose d’unique.
    J’ai beaucoup pleuré, et j’ai aussi beaucoup ri.
    Enfin un livre qui n’est pas qu’écrit qu’au présent. Quelle belle plume..; quelle belle histoire..; quelle belle chute…
    Je l’ai lu d’une traite, mon mari a eu la paix je n’ai pas levé la tête de mon roman de toute la journée.
    FABULEUX …. MERCI MON ALICE

    Un coup de foudre pour moi aussi ❤

    Aimé par 1 personne

  5. Pingback: C’est lundi que lisez-vous ? #74 | Alice Neverland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s