Les messagers des vents, tome 2 : Sanctuaires – Clélie Avit

Couverture Les messagers des vents, tome 2 : Sanctuaires

Les Vents, les Terres, les Eaux, les Feux. Quatre éléments, quatre territoires : la Friyie. Quand Ériana a rencontré Setrian, jeune messager des Vents, elle ignorait tout du danger qui menaçait le pays , de la prophétie qui la désignait et des pouvoirs qu’elle détenait. Il aura fallu une quête en territoire des Terres, un périple riche d’aventures et de rencontres, et l’affrontement avec les membres du terrible Velpa pour qu’elle s’accepte comme celle qui sauvera les quatre communautés. Après les Messagers des Vents, Clélie Avit continue avec Sanctuaires sa généreuse et palpitante saga fantastique. Ériana, affranchie de ses doutes et sous la précieuse protection de Setrian, poursuit la vaste mission qu’elle s’est vue confier par le conseil des Vents. Pour cela, elle va au-devant des quatre éléments, de son apprentissage et des connaissances révélées par la prophétie. Mais la prophétie n’en finit pas de dévoiler ses secrets, et les obstacles seront au rendez-vous, plus douloureux que jamais.


Mon avis :

Ce second tome des Messagers des vents est surement la suite de saga que j’attendais le plus dans ce premier semestre 2016. En effet, le premier tome avait été un énorme coup de cœur, et j’avais tout simplement adoré l’univers créé de toute pièce par Clélie Avit. J’avais donc vraiment hâte de me replonger dans ce monde si riche.

Pourtant, dans un premier temps, la prise en mains a été assez délicate. Si je me rappelais plutôt bien les grandes lignes du tome précédent, certains éléments, propres au vocabulaire si spécifique de cette série, m’avaient totalement échappé. Ainsi, un récapitulatif aurait plus qu’été le bienvenu et aurait grandement facilité ma nouvelle immersion dans cette série.

Surtout que ce second tome enrichit plus encore cet univers déjà des plus riche. Nouvelles notions, nouveaux personnages, nouveaux évènements et nouvelles révélations… Nous ne sommes plus du tout dans la passivité de la découverte, et Clélie Avit nous démontre qu’elle est encore bien loin de nous avoir tout révélé sur son univers. A ce niveau-là, c’est tout simplement phénoménal tout ce qu’elle nous propose, et je sens que la suite en sera toute aussi intense.

Par contre, je ne cache que certains passages m’ont paru assez fouillis. Il faut dire que la trame principale des Messagers des vents était déjà loin d’être simple dans le premier tome, et elle devient plus complexe encore. Du coup, comme j’avais déjà du mal dès le départ à remettre tous les éléments en place, j’étais parfois assez perdue et je n’arrivais pas à complètement cerner ce que l’auteur voulait exprimer.

Au-delà de cela, je me suis quand même régalée. J’aime énormément le fait que rien n’est certain, rien n’est acquis dans cette série. L’intrigue est constamment dans une perpétuelle évolution et nous embarque sans répit. Car le rythme du récit est tout aussi intense, très soutenu, et les certitudes du départ se sont vite retrouvées balayées d’un simple coup de crayon, en quelques mots à peine. Bref, la surprise est constante et j’étais bien incapable de prévoir la moindre petite chose dans cet opus.

J’ai vibré avec Eriana. Mon cœur s’est brisé en même temps que le sien, mes émotions ont tourbillonné avec les siennes et j’ai ressenti une véritable empathie à son encontre. Elle est forte mais faible à la fois, impétueuse mais réfléchie… Je me suis vraiment attachée à elle. A l’inverse, je n’ai plus trop compris Setrian. D’ailleurs, j’ai eu l’impression qu’il ne se comprenait pas non plus lui-même, comme s’il s’était perdu en route. Il faut dire que les évènements précédemment rencontrés auront laissé leur marque sur ce garçon, et ce de manière permanente. Tout comme ceux qui surviennent dans ce tome et qui n’arrangent pas vraiment les choses…

Pour conclure : J’attendais énormément de cette suite, et je n’ai pas été déçue. Même si j’ai éprouvé une certaine difficulté à ressaisir le fil de l’intrigue, cette dernière a su me surprendre à de nombreuses reprises. Mais je suis toujours aussi ébahie de me rendre compte à quel point Clélie Avit a su créer un univers vaste, riche, qui n’a pas encore dévoilé toutes ses capacités, et je suis certaine que la suite nous réserve encore de belles surprises. Une nouvelle fois, je suis donc sous le charme complet de cette série, et j’ai presque peur de découvrir la suite que nous réserve Clélie Avit. Surtout après une telle fin qui relance définitivement toute l’intrigue… !


Parution : 08 juin 2016
Éditions : JC Lattès – Collection MSK
Nombre de pages : 480
Prix : 18 €
4.5


Découvrez la bande annonce de la saga des 4 éléments de Clélie Avit :

 

3 réflexions sur “Les messagers des vents, tome 2 : Sanctuaires – Clélie Avit

  1. Pingback: Les messagers des vents, tome 3 : Gardiens des feux – Clélie Avit | Alice Neverland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s